Blog suivi par 184 abonnés

Quand les pylônes auront des feuilles...

http://www.decitre.fr/livres/quand-les-pylones-auront-des-feuilles-9791093554150.html
  • Le retour du jokari (Carte postale N°5)

    Par | 18 commentaires | 21 recommandés
    jokari jokari
    Sur la plage, à force, il est presque devenu une sorte de célébrité. On le surnomme probablement « l’Homme au jokari ». Il sévit surtout à marée basse, là où la mer en se retirant a laissé de belles plages de sable mouillé et résistant à souhait pour jouer. Il passe des heures à taper dans la balle, et l’envoie haut, haut, si haut que l’on doit plisser des yeux pour suivre la trajectoire
  • On n'en a qu'une ! (Carte postale N°4)

    Par | 17 commentaires | 21 recommandés
    1870plage-trouville © Eugène Boudin 1870plage-trouville © Eugène Boudin
    Juste quand elle avait les mains pleines de crème solaire, la sonnerie du portable retentit. Le temps de les essuyer à la va-vite sur la serviette de plage… « Allo, oui, bonjour Maman ! » Elle se redresse, genoux serrés face à la mer.
  • Des chaussettes à une pieuvre (Carte postale N°3)

    Par | 19 commentaires | 23 recommandés
    blonville-sur-mer blonville-sur-mer
    Sur la plage, il y a deux types d’estivants : ceux qui placent leur serviette perpendiculaire à la mer et passent de longs moments assis à la regarder, et ceux qui la placent parallèlement, face au soleil pour ne pas perdre une miette d’ultra-violets. Les premiers ont généralement apporté un bouquin qu’ils s’évertuent à ne pas lire
  • Vacances Tricostéril (Carte postale N°1)

    Par | 22 commentaires | 20 recommandés
    couple-vacances-3757-north-584x0 couple-vacances-3757-north-584x0
    Ils viennent d’arriver. Le temps de poser leurs bagages, d’ouvrir les volets, et d’un commun accord, décident de sacrifier au rituel : aller illico dire bonjour à madame la mer. Pas le temps de défaire les bagages ni même de vérifier si tout marche dans l’appartement. Enfiler à la va-vite un short, des sandales et basta. Descendre le petit chemin aux tamaris ébouriffés.
  • La robe rose (Carte postale N°2)

    Par | 18 commentaires | 20 recommandés
    robe-rose robe-rose
    Aujourd’hui, c’est un peu fête à la station. On a monté une estrade à côté du bistrot de la plage. Amplis, micro, guitares, batterie. Un groupe un peu hétéroclite s’y produit.