Jérôme Soldeville

enseignant

Grenoble - France

Sa biographie
Conseiller municipal délégué à l'Histoire de Grenoble.
Son blog
50 abonnés Jérôme Soldeville
Voir tous
  • Le 10 août 1792, Marat et Martin de Grenoble

    Par
    Il y a 230 ans avait lieu la prise du palais des Tuileries par les sans-culottes : c’était la chute de la royauté et un premier acte vers la fondation de la Ière République. Mais qui en parle ? Sûrement pas Macron !
  • Du 21 avril 2002 au 10 avril 2022

    Par
    Beaucoup se demandent encore s'iels iront voter pour le candidat de la gauche en tête des intentions de vote le 10 avril 2022. D'autres envisagent le vote révolutionnaire afin de mettre un bon « coup de pied dans la fourmilière » pour réveiller la gauche tout en ayant les législatives en ligne de mire. Les irresponsables !
  • Macron et Le Pen : non à la France des Thenardier

    Par
    Alors que les débats de l'élection présidentielle devraient être l'occasion pour le pays de se tourner vers les enjeux du 21e siècle, la nécessité de la bifurcation écologique, de l'égalité hommes femmes, du progrès démocratique et de l'égalité sociale, de manière symptomatique, ils semblent plutôt nous ramener tout droit au 19e siècle. Là-dessus, E. Macron et M. Le Pen sont en fait d'accord !
  • Hommage à une héroïne de l'école publique

    Par
    C'est le 140e anniversaire de la loi du 28 mars 1882, une date majeure de l'histoire de la République. Avec cette loi l'instruction primaire était rendue obligatoire, gratuite et laïque pour les enfants des deux sexes de 6 à 13 ans. Et c'est le jour où nous honorons Isaure Perier, une héroïne grenobloise de l'école publique.
  • Mort d'un Héros

    Par
    Alors que l'actualité montre le retour du tragique et de l'histoire, la guerre en cours nous rappelle l'importance de l'utilisation de l'image dans la propagande. Une intéressante démonstration du rapport que les images entretiennent avec le pouvoir est offerte par l'exposition des dessins de Jacques-Louis David qui se tient au MET de New-York.