Voir tous
Voir tous
  • Édition Contes de la folie ordinaire

    Autisme en 2021: pour les petits, enfin les plateformes!

    Par
    Les Plateformes d'orientation et de coordination qui doivent coordonner des soins alors garantis entre 0 et 6 ans, commencent à se mettre en place. Cette obligation réglementaire est un atout incomparable pour améliorer l'avenir des enfants souffrants et prévenir des surhandicaps. Par Moïse Assouline et Pierre Vienot.
  • Édition Contes de la folie ordinaire

    Autisme, psychiatrie et post épidémie : un enjeu de la protection sociale en 2020

    Par
    En septembre 2013, j'écrivais dans Mediapart : « Autisme : l’enjeu de la protection sociale ». Je reviens sur ce sujet aujourd’hui, soulignant que dans le contexte de l’épidémie de Covid 19, dans le post confinement, les soignants de psychiatrie et les accompagnants des TSA (Trouble du Spectre de l'Autisme) ne doivent pas accepter un jour de plus la posture passée, menaçante ou méprisante, de certains représentants de l’État ou de ses agences. Mais pour cela ils doivent être capable de combattre leur propre corporatisme.
  • Édition Contes de la folie ordinaire

    Autisme en 2019: «Hors Normes» et la norme

    Par
    Dans le film de Toledano et Nakache, il n’y a pas de ligne de fracture entre le « hors normes » et la « norme », qui séparerait d’un côté les chevaliers blancs galopant hors des clous et des représentants de l’ordre figés dans leur administration ou leur service. Je peux témoigner que, parfois, dans la vraie vie aussi.
  • Édition Contes de la folie ordinaire

    Plan autisme en 2019: Mme la ministre, parlons justement de la psychiatrie

    Par
    En réponse à Sophie Cluzel qui affirme qu'«on ne doit plus mettre un autiste devant un psychiatre», Moïse Assouline, représentant de la Fédération française de psychiatrie au conseil national des troubles du spectre de l’autisme l'invite notamment à recenser le nombre des personnes accueillies « par défaut » en psychiatrie, après une spirale d’exclusions de tous les autres champs. Il l'invite aussi à valoriser la pédopsychiatrie dans des écosystème d'inclusion en réseau, qui donne déjà des effets salutaires et encourageants.
  • Édition Contes de la folie ordinaire

    Autisme, mensonge et politique en 2016

    Par
    Depuis 2010, en matière d'assistance apportée aux autistes, des politiques dépendent de la communication de certaines associations voire de leurs agences privées. Une mesure apaisante et ferme, régulatrice et démocratique pourrait être appliquée pour éviter les anathèmes et les scissions.