Blog suivi par 13 abonnés

Le blog de Nadia AGSOUS

Journaliste/ Ecrivaine
  • "L'ombre d'un doute" ou la métaphore de l'Algérie...

    Par
    L'ombre d'un doute", premier roman de Nadia Agsous vient d'être publié aux Editions FrantzFanon (Algérie). Le roman nous entraîne dans les âmes souterraines d'un ville millénaire tenue en laisse par une idéologie conservatrice et aliénante.
  • "L'ombre d'un doute : un fabuleux voyage au fond de notre mémoire collective".

    Par
    "L'ombre d'un doute" est le premier roman de Nadia Agsous. Il vient d'être publié aux éditions Frantz Fanon ( Algérie). Narré tantôt au présent tantôt au passé, ce récit raconte l'histoire de Bent'Joy, ville millénaire enfermée dans un passé vieux de plusieurs siècles. L'auteure a conçu ce roman comme une métaphore de l'Algérie et de son repli sur son passé.
  • Légitimité historique à défaut de légitimité politique

    Par | 2 recommandés
    Demain, les Algérien.ne.s sont appelé.e.s à se rendre aux urnes pour se prononcer sur la réforme constitutionnelle. De quoi s'agit il ? Quels sont les enjeux ? Pourquoi le vote a-t-il lieu le 1er novembre ? Un petit tour d'horizon avec Addi Lahouari, professeur émérite de sociologie à Sciences Po Lyon.
  • #Covid-19: infectée par le virus

    Par | 2 commentaires | 11 recommandés
    Monique est confinée. Elle fait partie de celles et de ceux qui ont été contaminé.e.s par le Corona virus. Elle raconte le confinement et surtout la maladie et sa lutte acharnée contre le virus. Il se dégage de son récit une envie irrésistible de s'accrocher au radeau de la vie.
  • #La vie en mode confinement : solidarité au travail

    Par
    Stéphan vit comme tout le monde le confinement. Elle passe son temps entre domicile et travail. Elle raconte ce qu'elle vit et ressent dans cette conjoncture bien particulière.
  • #Les jeunes à l'épreuve du coronavirus

    Par
    Ewen (21 ans), Jilany (15 ans), Youn (18 ans), Naël (17 ans) et Elouan (15 ans), sont des jeunes qui se retrouvent contraints au confinement. Ewen, Youn et Elouan vivent à Rennes (Bretagne). Jilany et Naël vivent à Bagnolet. Comment ces jeunes vivent-ils cette crise ? Comment occupent-ils leurs journées ? Que leur inspire cette crise sanitaire ?
  • #La vie en mode confinement : on s'adapte !

    Par
    La 4ème semaine de confinement touche à sa fin. La 5ème débute demain. Pendant ce temps, coronavirus poursuit sa course à travers le monde.La lutte contre ses conséquences néfastes et dramatiques s'intensifie. Evelyne vit à Clermont Ferrand avec son époux. Ses enfants sont soignants. Comment vit-elle cette crise sanitaire qui pèse sur notre moral et chamboule nos manières de vivre et de penser ?
  • #La vie en mode confinement : Un rêve d'enfant...

    Par
    # 3ème semaine du confinement à Paris. Leïla a 8 ans. Confinée avec sa famille dans le domicile parisien, elle donne libre cours à son imagination. Son poisson d'avril de l'année 2020 est un voeu partagé par le plus grand nombre : gagner la guerre contre Corona et aller librement dans les rues parisiennes.
  • La vie en mode confinement : Ni triste ni heureux mais ça va

    Par
    Dernier jour de la deuxième semaine de confinement. Les écoliers sont à la maison en compagnie de leurs parents. Cette situation inédite est difficile à vivre. Ils ne vont pas à l'école mais ils ne sont pas en vacances. Comment vivent-ils ce confinement ? Yani a 8 ans. Il a bien voulu écrire son ressenti. Nous avons souhaité publié son écrit sans apporter de corrections.
  • #a20honapplaudit à Bagnolet : Solidarité, Soutien et Vivre-ensemble

    Par
    Depuis plus de deux semaines, tous les soirs à 20 h, on ouvre nos fenêtres et on applaudit le personnel soignant et toutes celles et tous ceux qui sont sur le "front" pour lutter contre le coronavirus qui sévit partout. Muriel habite à Bagnolet. Tous les soirs, elle manifeste sa solidarité et sa reconnaissance.