Blog suivi par 6 abonnés

Le blog de Patrick Gastaud

À propos du blog
Mon blog reflète mes réactions à l'actualité politique, sociale, économique et culturelle. Vaste programme, surtout quand on fait ça pendant le temps libre ! Mais c'est le meilleur moyen que j'ai pu trouver pour m'exprimer en parallèle avec mon site www.antisthène.com. Et surtout, surtout... n'hésitez pas à réagir, à me contredire, à échanger, à partager et à vous exprimer. C'est encore ce que l'on fait de mieux si on veut rester en démocratie.
  • Quand il n'y a plus de légitimité, reste l'autorité.

    Par | 2 recommandés
    La légitimité est une notion fondamentale pour comprendre l’organisation politique de notre société. Quand il n'y a plus de légitimité, reste l'autorité. Non pas celle qui s'inscrit dans un ordre supérieur, celui de la Raison et des Idées mais celle qui s'exerce avec force brutale et violence.
  • Le prétexte coréen

    Par | 1 commentaire | 2 recommandés
    Le gouvernement français souhaite mettre en place le traçage des personnes malades du Covid-19 ainsi que leur famille. Soyons rassurés, tout cela est fait pour « notre bien ». Dont acte. Mais, le secret médical ne serait-il pas un tantinet menacé ? Nous allons essayer d’apporter un éclairage en reprenant les faits.
  • Peut-on encore dire Organisation Mondiale de la Santé ?

    Par | 3 recommandés
    Est-ce que dire qu’une poignée de milliardaires ont fait main-basse sur l’OMS serait abusif ? Quasiment depuis son origine, l’OMS était financée à hauteur de 80% par les États et à hauteur de 20% par le privé. Ces dernières années, le rapport s’est inversé et qui retrouve-t-on comme financeur privé ? Entre-autre, la Fondation Bill et Melinda Gates.
  • Pendant que nous regardons ailleurs...

    Par | 1 commentaire | 5 recommandés
    Est-il possible, pendant que nous regardons ailleurs, qu'au nom de l'état d'urgence sanitaire, nos données de santé soient transmises à le "Health Date Hub" de Microsoft ? Malgré les légères inquiétudes de la CNIL, c'est fait ou presque car les textes d'applications ne sont pas toute à fait prêts.
  • Nos libertés en lambeaux

    Par | 2 recommandés
    Quel est donc cet ennemi qui nous prive de nos libertés comme jamais les Français n'en ont été privés ? Quel est cet Etat qui dicte notre quotidien comme jamais la STASI n'aurait osé le faire ?
  • Catalogne - La part du Roi

    Par | 1 commentaire
    La Catalogne s'est trouvée un Président, deux heures seulement avant l'expiration des délais impartis aux parlementaires Catalans. Ils ont élu Carles Puiogdemont pour les amener vers la sécession car, maintenant, le vrai combat s'engage : Puigdemont contre Rajoy...
  • Non madame Saal, vous n'êtes en rien un symbole !

    Par | 2 commentaires | 4 recommandés
    Le Monde publie une interview d'Agnès Saal, exclue pour deux ans dont six mois fermes de la fonction publique pour ses dépenses de taxi. Pitoyable plaidoirie !
  • Plutôt Victor Hugo que Johnny !

    Par
    Citons Victor Hugo de retour d'exil le 5 septembre 1870, à la Gare du Nord à Paris plutôt que Johnny, exilé fiscal qui n'est pas prêt de revenir en France ! :
  • Les lignes rouges

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    Le Premier Ministre l'a dit : "il y a des lignes rouges qui ne peuvent être discutées". On pourrait le prendre au mot avec, par exemple, la constitutionnalisation de la déchéance de nationalité, mais là n'est pas le propos. Cette ligne rouge concerne la Corse et les Corses dont le nouveau Président a fait son discours d'investiture en langue corse. Et si les évènements d'Ajaccio...
  • Contre l'obscurantisme, un poème d'Omar Khayyâm, mort il y a 884 ans. Dédié aux corses que les évènements d'Ajaccio révoltent.

    Par | 1 commentaire | 3 recommandés
    Omar Khayyâm, écrivain, poète et savant perse, est mort le 4 décembre 1131. Cela fait 884 années que Khayyâm a disparu mais ses poèmes sont et resteront éternels.Sa vision critique qui découle de sa poésie continue à déranger tous les obscurantistes. Celui-ci est dédié aux corses révoltés par les évènements d'Ajaccio. Ce poème est dédié à la Corse, ancestrale terre d'accueil.