Blog suivi par 125 abonnés

Le blog de Patrick Saurin

  • Notre urgence: se débarrasser de Macron et son monde moisi

    Par | 9 commentaires | 22 recommandés
    La violence et la nature anti-sociale de la politique mise en oeuvre par Macron et son gouvernement nécessitent une riposte populaire. Aujourd'hui, celle-ci peine à trouver son chemin. Cet article propose une contribution au débat en mettant l'accent sur la nécessité de bâtir collectivement un programme radical et de mener au quotidien des luttes tout aussi radicales.
  • Macron et ses juges blanchissent les banques, la justice américaine les fait payer

    Par | 13 commentaires | 55 recommandés
    Alors que la Société Générale s’apprête à signer un accord avec la justice américaine pour son implication dans l’affaire de la manipulation du Libor (un taux interbancaire) et pour de graves accusations de corruption en Libye, en France les banques continuent de commettre leurs exactions en toute impunité et surtout d’en retirer des profits aussi considérables qu’illégitimes.
  • Succès d'une action citoyenne à Nîmes contre un emprunt toxique

    Par | 19 commentaires | 18 recommandés
    Ce 6 mars 2018, le tribunal administratif de Nîmes a décidé l’annulation des 3 délibérations de Nîmes Métropole validant la sortie d’un emprunt toxique en reconnaissant le bienfondé des recours en justice des deux élus et du citoyen, appuyés par le collectif d'audit citoyen (CAC), dénonçant les graves manquements du président de cette collectivité à son devoir d’information.
  • La Cour des comptes et les emprunts toxiques: entre euphémisation, déni et amnésie

    Par | 7 commentaires | 9 recommandés
    La Cour des comptes vient de publier son Rapport public annuel 2018 . Dans son Tome 1, un point entier du chapitre I, " Les Finances publiques ", est consacré aux emprunts toxiques. L'intitulé retenu, La sortie des emprunts à risque des collectivités locales : un exercice mené à bien mais un coût élevé pour les finances publiques, affiche la volonté de ménager la chèvre et le chou.
  • Nîmes Papers… le tribunal administratif joue les prolongations

    Par | 3 commentaires | 10 recommandés
    L’emprunt du Crédit Foncier à Nîmes Métropole est tellement toxique qu’il a intoxiqué les juges du tribunal administratif de Nîmes.
  • Après les Panama Papers, les Paradise Papers, voici les Nîmes Papers!

    Par | 8 commentaires | 31 recommandés
    À quoi bon traverser l’océan Atlantique pour rejoindre le Panama et ses cabinets d’avocats ouverts 7 jours sur 7, pourquoi diable s’exiler dans des îles paradisiaques (fiscalement parlant), alors qu’il est possible de décrocher le gros lot, la timbale, le jackpot en France sans bouger les fesses de son siège.
  • Oui, il existe une dette publique illégitime et il faut la répudier!

    Par | 21 commentaires | 22 recommandés
    Après le côté obscur de la Kraft, Aufklärung sur la dette publique*. Ces derniers jours, la hausse de Jean-Luc Mélenchon dans les sondages a suscité un véritable branlebas de combat chez les représentants des banques et leurs petites mains dans les médias.
  • À quand la fin de l'impunité pour la pègre de la finance?

    Par | 8 commentaires | 19 recommandés
    « Pègre : Monde des voleurs, des escrocs formant une sorte d’association, de classe.» (Petit Robert)
  • A NÎMES, LES CONTRIBUABLES SE REBIFFENT CONTRE LES EMPRUNTS TOXIQUES !

    Par | 1 commentaire | 7 recommandés
    Nîmes Métropole a contracté en 2008 auprès du Crédit Foncier de France (filiale du Groupe BPCE) un emprunt toxique de 12,5 millions d’euros dont le taux d’intérêt, indexé sur la parité euro/franc suisse, dépasse aujourd’hui 25 % ! Pour rembourser cet emprunt par anticipation, la banque réclame à la collectivité, en plus des 10 millions du capital restant dû, une indemnité de 57,4 millions !
  • Ne laissons pas les élus locaux sponsoriser une banque délinquante avec nos impôts

    Par | 20 commentaires | 41 recommandés
    Pendant que les honnêtes contribuables payent leurs impôts et supportent les pertes de la finance, les banquiers véreux remplissent leurs poches et celles de leurs clients évadés fiscaux. Le 3 avril dernier, les révélations des « Panama Papers » sont venus exposer une nouvelle fois au grand jour ce forfait, mais en lui donnant une résonnance particulière.