Blog suivi par 297 abonnés

Le blog de Paul Cassia

Professeur des universités en droit
  • La folle interdiction administrative individuelle de manifester

    Par | 79 commentaires | 111 recommandés
    La loi « anticasseurs » permettra au pouvoir en place de faire un tri entre les bons et les mauvais manifestants.
  • Perquisition Mediapart: sous le zèle du parquet, la panique du politique

    Par | 122 commentaires | 146 recommandés
    cc2
    Derrière la tentative du parquet de Paris de perquisitionner les locaux de Mediapart, sourd la panique du pouvoir à l’égard de ses opposants, des citoyens, et de la liberté de la presse.
  • Renationaliser les autoroutes n’est pas nécessairement coûteux

    Par | 47 commentaires | 89 recommandés
    reseau-des-societes-concessionnaires-d-autoroutestitre-centre
    Des entreprises privées exploitent sous forme de rentes l’essentiel du réseau autoroutier. Résilier ces concessions est d’intérêt général. Le coût pour l’Etat de ces « nationalisations » pourrait n’être que symbolique, par l’effet de la prohibition faite aux personnes publiques de consentir des libéralités.
  • Halte à la privatisation d’Aéroport de Paris !

    Par | 58 commentaires | 94 recommandés
    adp
    Le projet de loi PACTE, que le Sénat examine fin janvier 2019, prévoit de vendre pour les 70 prochaines années plus de la moitié du capital de la société ADP à des « investisseurs » privés. Cette privatisation méconnaît le Préambule de la Constitution de 1946, qui oblige les collectivités publiques à détenir un service public national ou un monopole de fait.
  • Ethique publique: faire confiance aux députés?

    Par | 46 commentaires | 71 recommandés
    an
    Le 7 novembre 2018, le bureau de l’Assemblée nationale a encore élargi le champ de l’avance mensuelle sur les frais de mandat, utilisée sans contrôle effectif par les députés, aux dépenses de leurs « collaborateurs occasionnels » et de leurs permanences « hors circonscription législative ».
  • «Nous avons fait des erreurs»

    Par | 26 commentaires | 56 recommandés
    macron-et-le-nouveau-totem
    Délaissant enfin le registre infantilisant de la « pédagogie » pour expliquer des réformes dont la portée est par ailleurs parfaitement perçue, le Premier ministre a reconnu le 17 décembre 2018 avoir fait « des erreurs ». La non-réponse à la crise des « gilets jaunes » est une manière de persévérer dans l’erreur.
  • Les contorsions du Conseil d’Etat pour valider la révocation de Mathieu Gallet

    Par | 3 commentaires | 9 recommandés
    radio-france
    Par une décision du 14 décembre 2018, le Conseil d’Etat a validé la révocation par le CSA, le 31 janvier 2018, de l’ancien PDG de Radio France. Au prix d’une interprétation élastique des principes d’impartialité, de présomption d'innocence et d’indépendance.
  • Edward Snowden à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

    Par | 10 commentaires | 24 recommandés
    6 décembre 2018 - Université Paris 1 - Conférence Edward Snowden © UnivParis1
    Le 6 décembre 2018, en direct depuis la Russie, Edward Snowden s’est adressé aux étudiants de l’université Paris 1. Il a expliqué en quoi ses révélations faites en juin 2013 sur la surveillance de masse illégalement réalisée par les services américains étaient intimement liées à la liberté de la presse, aux libertés individuelles et, au-delà, à la conception même de ce qu’est une démocratie.
  • Augmenter les frais d’inscription des étudiants étrangers ? Pas en mon nom

    Par | 61 commentaires | 48 recommandés
    lg
    Alors que l’asphyxie financière des universités est méthodiquement planifiée depuis des années par les majorités successives, le Premier ministre a présenté l’augmentation prochaine des droits de scolarité des étudiants étrangers comme un vecteur de ressources nouvelles et d’attractivité à l’international des universités françaises.
  • Les soutiers de la justice administrative

    Par | 13 commentaires | 38 recommandés
    Au lieu d’augmenter le nombre de magistrats administratifs, l’exécutif a choisi avec le projet de loi de réforme pour la justice de recruter des agents contractuels – les « juristes assistants » – au sein de la juridiction administrative. Ce choix illustre la philosophie générale d’un texte qui privilégie des préoccupations budgétaires au détriment de la qualité de la justice.