Robert SIMON Paris

Haut fonctionnaire en retraite, militant associatif et politique.

Paris - France

Sa biographie
formation: doctorat de géographie, diplome de directeur d'hôpital, master of public policy de la Harvard kennedy School, ENA (1998). vie professionnelle: -chef du personnel à l'hopital de Quimper, -responsable administratif de la mission locale de Marseille, - directeur de l'association pour le développement des relations intercommunautaires à Marseille (ADRIM) - responsable administratif d'un centre de formation de vaccinateurs afghans à Peshawar (Pakistan) - conseiller en gestion hospitalière à l'hôpital national de Niamey (Niger) - assistant de recherche sur la lutte contre le SIDA à l'école de santé publique de Harvard - conseiller technique au cabinet de Marie Noelle Lienemann, ministre du logement - chargé de mission en charge des relations avec les pays d'Europe de l'Est, au ministère de la santé et des affaires sociales, - chef de bureau à la direction générale de la santé (en charge notamment de la santé des personnes en situation de précarité) - chef du bureau Europe à la direction des affaires internationales de l'Assistance Publique-Hopitaux de Paris - secrétaire général du GIP ESTHER (lutte contre le SIDA en Afrique) - directeur adjoint de la DDASS de Seine St Denis - directeur départemental de la cohésion sociale du Val de Marne
Son blog
1 abonné Le blog de Robert SIMON Paris
Ses éditions
Voir tous
  • La nécessaire solidarité internationale avec les personnes LGBT du monde entier

    Par
    La célébration de la Journée Mondiale contre les LGBTphobies, fixée depuis 2004 au 17 mai, nous amène à lancer un appel pour plus de solidarité avec les personnes LGBT du monde entier qui luttent pour leurs droits. Cet appel est signé aujourd'hui par des personnes et des organisations très diverses. Un mouvement de solidarité se dessine t il?
  • La défaite de la santé publique française ne date pas d'aujourdhui

    Par
    2020: le ministère de la santé devrait fêter ses 100 ans mais une fois de plus il est dans la tourmente. En décembre 2000, la agents de la Direction Générale de la Santé ont vainement tenté d'attirer l'attention de leurs responsables, des média, des politiques sur la gravité de la situation de leur administration et des conséquences que cela pouvait avoir pour le pays.
Voir tous