SANDRINE GAESTEL

Traductrice trilingue et formatrice d'anglais et P.S.E en C.F.A, engagement associatif à Coworking Agen (présidente)

Sa biographie
Le fil rouge : les langues étrangères, un vif intérêt pour tous ceux qui sont "passeurs" (de sens, de messages, d'information, d'enseignement, de bienveillance, d'ailleurs). Penchant pour la sociologie, littérature, cinéma.
Son blog
5 abonnés Le blog de SANDRINE GAESTEL
Ses éditions
Voir tous
  • LE PORT DU MASQUE EN MILIEU SCOLAIRE, UNE DERIVE AUTORITAIRE OU ANGOISSEE ?

    Par
    Quinze jours se sont écoulés depuis la rentrée scolaire et déjà les retours des collégiens et lycéens, des professeurs ou formateurs sur le port du masque révèlent plusieurs points d'achoppement quant aux règlements intérieurs relatifs au port du masque en raison de la COVID. Cris, menaces, humiliations, souffrances physiques et psychiques se font jour progressivement.
  • La libéralisation des CFA, danger ou opportunité?

    Par
    Le président Macron souhaitait réformer l'apprentissage en profondeur. Depuis la loi Avenir professionnel, promulguée en septembre 2018, le secteur des CFA s'est donc libéralisé. Désormais de nombreuses structures peuvent prétendre devenir CFA et le financement repose sur le coût par contrat. Un petit bouleversement.
  • Un petit laboratoire d'observation des pollutions : le Bassin d'Arcachon

    Par
    La progression de la pollution sous toutes ses formes saute aux yeux lorsque l'on fréquente depuis longtemps un lieu. Pour exemple, le bassin d'Arcachon n'est pas qu'un paradis pour les vacanciers. Il s'agit également d'une réserve faunique désormais en danger, ce que j'ai pu observer au fil de mes étés.
  • Mes élèves migrants

    Par
    Depuis trois ans que j'enseigne l'anglais en CFA, ma route a croisé celle d'apprentis migrants. Des parcours qui forcent l'admiration et me font aussi tressaillir d'effroi.
  • LA MACHINE ET LE TRADUCTEUR, UN SIGNE DES TEMPS

    Par
    Le métier de traducteur connaît dernièrement une évolution inévitable mais inquiétante. Les logiciels de traduction, les prestations de PEMT et la traduction automatique neuronale changent l'environnement de ce métier millénaire. La machine peut-elle remplacer l'être humain? N'est-on pas face à un signe des temps, celui du productivisme à outrance, y compris dans la prestation intellectuelle ?
Voir tous