Blog suivi par 22 abonnés

Le blog de Alexis Dieth

  • FRANKLIN NYAMSI : LE « PHILOSOPHE » ACCIDENTEL.

    Par
    dscn0781
    Tout en Monsieur Franklin Nyamsi révèle que la philosophie lui est un accident l'aidant simplement à se procurer un morceau de pain ! Qui le lit et l'entend parler réalise très vite que cette noble discipline se réduit chez lui au bruit et à l'enflure des mots , signe d'un moi plein de soi ,certain d'être centre de toute chose et ramenant tout à l'indigence de sa mesure.
  • Déguisement démocratique de la contestation nationaliste de la CEI en Côte d'Ivoire.

    Par
    L’impartialité au sein d’une CEI résulte du consentement à vouloir pour la Nation démocratique, et à défendre l’intérêt général, au détriment des intérêts particuliers personnels et partisans. Les CEI ont été fonctionnellement créées pour incarner la Nation démocratique et organiser l’objectivité de la déclaration de la volonté générale dans les temporalités électorales de la démocratie.
  • Mensonges politiques et contre-vérités de Franklin Nyamsi en Côte d’Ivoire.

    Par
    "Quand Soro Guillaume parlera" dixit Franklin Nyamsi pastichant grossièrement le titre du livre " Quand la Chine s'éveillera, le monde tremblera " du célèbre académicien Français Alain Peyrefitte afin de tenter de requinquer, par un écrit, hagiographique et dithyrambique, son joker et trépied ascensionnel local en grande difficulté dans la lutte pour le pouvoir d’État en Côte d'Ivoire.
  • Le chiffre secret de la méthodologie politique de Félix Houphouët-Boigny.

    Par
    Dès l’indépendance conquise, le projet du PDCI-RDA sous la direction de Félix Houphouët-Boigny, devant la tâche du développement, fut de décider d’unifier politiquement les particularismes ethniques et confessionnels du territoire ivoirien à travers la modernisation économique. Ce fut d’identifier le développement économique au processus de construction d’un État national
  • Les vertus cathartiques de l’amnistie présidentielle en Côte d’Ivoire.

    Par
    L’amnistie présidentielle du 06 août 2018 déploie sa vertu cathartique en Côte d’Ivoire. En passe de constituer un bloc identitaire contre la majorité au pouvoir pour l'élection présidentielle de 2020, le Front Populaire Ivoirien et une faction au sein du PDCI assument ouvertement, à travers des déclarations sans équivoque, leur vision communautariste de la société, de l’État et du pouvoir.
  • Le nationalisme ethnique honteux de Moïse Lida Kouassi du FPI en Côte d'Ivoire.

    Par
    Qu'est ce qui distingue fondamentalement le discours de Moïse Lida Kouassi une figure emblématique du Front Populaire Ivoirien ci-dessous cité in-extenso, du discours habituel du Front National Français (FN) (maintenant dénommé Rassemblement National)? Absolument rien. Les éléments de langage et les thématiques sont les mêmes.
  • Conserver le cap de la démocratie républicaine pluraliste en Côte d’Ivoire.

    Par
    Que pourrait apporter de plus à notre pays, en matière de bonne gouvernance politique économique et sociale, ainsi qu’en matière d’amélioration des conditions de vie des populations, la « coalition » anti-RHDP en Côte d'Ivoire? Quelle amélioration pourrait-elle apporter , en matière de démocratie républicaine pluraliste respectueuse de la citoyenneté?
  • Côte d’Ivoire : les problèmes posés par l’alternance au sein du RHDP.

    Par
    Ce n’est un secret pour personne. Le PDCI est divisé entre une aile démocratique et républicaine, houphouëtiste par conviction, et une aile ethno-nationaliste anti-houphouëtiste par position idéologique antilibérale. Une casuistique politique est alors requise. Elle oblige nécessairement à une appliquer une grille de lecture plus fine à la problématique de l’alternance du pouvoir en Côte d’Ivoire
  • Crise post-électorale ivoirienne : la responsabilité politique du gouvernement FPI

    Par
    En démocratie l’État est responsable de sa société. Réciproquement le citoyen est responsable de son État et de son gouvernement. Le gouvernement répond du bien-être et du mal-être de la population. C’est une obligation politique. Cette responsabilité irréductible. Elle fonde l’impératif de reddition périodique des comptes
  • La Présidentielle ivoirienne 2020 à travers une politique fiction.

    Par
    Sous les clameurs des appels au respect impératif du principe d’alternance du pouvoir en Côte d’Ivoire, osons imaginer une politique fiction. Cette réclamation bruyante cache des profils anti-démocratiques inquiétants