Blog suivi par 22 abonnés

Le blog de Alexis Dieth

  • Côte d’Ivoire : les problèmes posés par l’alternance au sein du RHDP.

    Par
    Ce n’est un secret pour personne. Le PDCI est divisé entre une aile démocratique et républicaine, houphouëtiste par conviction, et une aile ethno-nationaliste anti-houphouëtiste par position idéologique antilibérale. Une casuistique politique est alors requise. Elle oblige nécessairement à une appliquer une grille de lecture plus fine à la problématique de l’alternance du pouvoir en Côte d’Ivoire
  • Crise post-électorale ivoirienne : la responsabilité politique du gouvernement FPI

    Par
    En démocratie l’État est responsable de sa société. Réciproquement le citoyen est responsable de son État et de son gouvernement. Le gouvernement répond du bien-être et du mal-être de la population. C’est une obligation politique. Cette responsabilité irréductible. Elle fonde l’impératif de reddition périodique des comptes
  • La Présidentielle ivoirienne 2020 à travers une politique fiction.

    Par
    Sous les clameurs des appels au respect impératif du principe d’alternance du pouvoir en Côte d’Ivoire, osons imaginer une politique fiction. Cette réclamation bruyante cache des profils anti-démocratiques inquiétants
  • Quelle alternance en Côte d’Ivoire ?

    Par
    L’alternance du pouvoir est une composante importante de la démocratie. Elle n’est pour autant démocratique et n’accomplit sa fonction émancipatrice qu’en étant programmatique. L’alternance programmatique du pouvoir consiste en une succession de programmes économiques et de projets sociétaux inclusifs concurrentiels et différents dans le gouvernement de l’État.
  • Lutter contre la corruption par la démocratie et la citoyenneté en Côte d'Ivoire.

    Par
    Par quel moyen politique lutte-t-on efficacement contre la corruption et le népotisme, ces figures sociales de la faiblesse humaine, qui impliquent toujours toutes les catégories de la société et que certains types de régimes politiques favorisent ? Lutte-t-on mieux contre la corruption dans les démocraties républicaines pluralistes ou
  • Travaux et Etablissements publics en Côte d’Ivoire: quelle signification?

    Par
    L’indigence des infrastructures et des équipements publics, des routes et des ponts dans la plupart de nos Etats en Afrique, n’est pas exclusivement causée par l’indigence des ressources financières internes et par la dépendance économique. Le dénuement infrastructurel emblématique des émirats pétroliers africains le prouve.
  • L’équation politique africaine à travers le prisme de la Côte d’Ivoire.

    Par
    L’équation programmatique africaine consiste à rattraper le retard politique économique et social des États du continent en un moment où, dans l'économie mondialisée, prévalent les tentations de repli sur les identités ethniques et de fermeture nationaliste.Pour combler ce retard,
  • Côte d’Ivoire : projet sociétal et valeurs de l'houphouétisme au RDR.

    Par
    L’affrontement politique africain est habituellement caractérisé par une dérive personnaliste et une confusion idéologique. La problématique politique capitale du continent, depuis son ouverture à la démocratie multi-partisane, est donc celle du recentrage idéologique, programmatique et sociétal de l’affrontement politique.
  • Reconstruction des infrastructures en Côte d’Ivoire et réconciliation nationale.

    Par
    En Afrique et partout dans le monde, les séparatismes, les sécessions, les divisions sociales et les guerres civiles proviennent de la déficience de l’intégration nationale du territoire. Ils naissent de l’exclusion de populations entières par des États qui, bien souvent, comme en Côte d’Ivoire bien souvent, comme en Côte d’Ivoire dans les années
  • Côte d’Ivoire : la société et l'Etat communautaires, projet sociétal réel du FPI.

    Par
    Le visage réel du Front Populaire Ivoirien serait-il celui d'un parti nationaliste xénophobe? Son programme politique serait-il un programme d'homogénéisation communautaire par purification ethnique? Le parti de Laurent Gbagbo aurait-il révoqué le socialisme universaliste républicain au profit du national-socialisme communautaire ségrégationniste?