Blog suivi par 167 abonnés

Clarté à gauche pour (com)battre la droite et l'extrême droite

  • Espagne : Pedro Sánchez, ce pompier pyromane du danger fasciste

    Par | 3 recommandés
    A lire des commentateurs, l'Espagne vient de connaître l'évènement-avènement d'un "gouvernement progressiste". D'autres, en France, dans la désorientation qui gagne actuellement les partisans de Mélenchon, se prennent à croire qu'une solution à gauche, qui sait, importable, serait en train de se dessiner outre-Pyrénées. Les lignes qui suivent expliquent le pourquoi de ce conditionnel.
  • Arbitraire policier : un mort... Impunité ?

    Par | 1 commentaire | 7 recommandés
    Cedric Chouviat a payé d'avoir ...manifesté un esprit Gilet Jaune prouvant par là que la contamination rebelle est devenue large et par là menaçante.
  • Les anticapitalistes catalans s'adressent au Congrès espagnol

    Par
    L'intervention aujourd'hui de la députée de la CUP (indépendantisme anticapitaliste catalan) à la séance d'investiture du Congrès espagnol. C'est en espagnol. Cela dure 20 minutes. En substance : "Nous voterons non à votre investiture Monsieur Sánchez car votre programme de gouvernement ne règle pas le problème démocratique en Catalogne et ailleurs ...
  • Le président de la Généralité catalane destitué !

    Par | 2 recommandés
    La Junte Electorale Centrale vient de destituer Quim Torra de la présidence de la Généralité catalane. C'est la riposte de la droite juridico-politique espagnole à la gifle magistrale que l'Etat a reçue de la Cour de Justice de l'Union Européenne : celle-ci a remis en selle politiquement le précédent président de la Généralité destitué ? L'espagnolisme destitue l'actuel président...
  • Espagne : la sentence de la CJUE redistribue les rapports de force politiques mais...

    Par | 1 recommandé
    La décision de la Cour de Justice de l'Union Européenne de reconnaître l'immunité parlementaire à un indépendantiste catalan condamné à de la prison ferme alors qu'il avait été élu au Parlement Européen a profondément impacté le jeu politique espagnol, mais aussi catalan, en quête effrénée, depuis 2014, d'une sortie de crise politique qui n'a de cesse de se dérober.
  • Catalogne, Espagne, Europe.... A mes ami.e.s et camarades anticapitalistes

    Par | 1 recommandé
    La décision de la Cour de Justice Européenne sur les droits politiques des indépendantistes catalans élus au Parlement Européen pourrait bien créer un séisme dans un Etat espagnol en crise profonde. Mais elle pourrait également, paradoxalement, déstabiliser à gauche, en particulier dans sa frange la plus radicale, elle aussi, en crise d'orientation. La preuve par la Catalogne et par l'UE ?
  • La Justice Européenne inflige un nouveau rude camouflet à la Justice espagnole !

    Par | 2 recommandés
    Derrière le ton compassé et le formalisme juridique de rigueur en matière de justice, la CJUE n'y est pas allé de main morte sur le cas de l'ancien vice-président de la Généralité catalane, Oriol Junqueras, condamné à 13 ans de prison. Elu européen il a, selon la CJUE, subi un inacceptable préjudice, de la part du Tribunal Suprême espagnol qui l'a privé de son droit à jouir de son mandat.
  • Espagne. Sánchez et ses raisons de gouverner avec Podemos...

    Par | 1 recommandé
    Pedro Sánchez fait face à la persistance de l'impossibilité de gouverner l'Espagne à l'ancienne, avec un parti suffisamment fort pour coaguler une majorité sûre autour de lui. Podemos que, paradoxalement, il a affaibli à son profit, ne lui donne pas cette majorité mais, en l'aspirant au gouvernement, il fait le pari qu'il lui rendra de grands services pour stabiliser la crise du régime.
  • Paris, Montpellier...Plus que jamais avec la lutte démocratique de la Catalogne !

    Par | 1 recommandé
    La séquence politique que connaît l'Etat espagnol, suite à la quatrième élection en quatre ans, porte toujours la marque d'une interminable crise de l'Etat central. Malgré son exploitation d'une catalanophobie favorisant l'extrême droite, il se heurte à une résistance acharnée du peuple indépendantiste et à son obstination à porter, en première ligne, le droit démocratique à l'autodétermination.
  • Le camp du Préfet de Paris opposé à une interpellante Gilet Jaune...

    Par | 3 recommandés
    Mauvaise pioche, Monsieur le Préfet sorti de votre centre opérationnel antiGilets Jaunes. La rue n'est décidément pas votre truc, en dehors du matraquage ou gazage et plus des gens qui y usent de leur droit de manifester. Qui voudraient pouvoir en user car pour ce qui est des droits démocratiques vous, Lallement, dévoilez que l'Etat ment !