Édition suivie par 149 abonnés

Mille communismes

8 rédacteurs

À propos de l'édition

"La révolte seule [...] est créatrice de lumière" nous dit André Breton à la fin d'Arcane 17. C'est dire combien aujourd'hui manque singulièrement de clarté. Notre époque manque gravement

de politique, quelles qu'en soient les voies. Pis, en pensant à Marx qui écrivait à Ruge : « (…) il est enviable d'être les premiers à entrer vivants dans la vie nouvelle. Que ce sort soit le nôtre ! (…) », nous pouvons mesurer la régression intellectuelle et politique dans laquelle nous ont plongés trente années où la Réaction a relevé la tête.

Il n'y a pourtant pas de fatalité politique comme de fatalité tout court. Comme en 1968, avec une politique de la peur articulée sur des lois liberticides, la Réaction espère reconstituer "la majorité silencieuse", apeurée, sérialisée et soumise. Sa forme actuelle - le sarkozysme - se réclame de l'opinion, mais celle-ci ne signifie plus rien pour peu qu'il y ait de la politique (émancipatrice) et/ou de la pensée créatrice (absolument moderne).  Pour le dire autrement, nous pensons que l'état de minorité numérique importe peu, et que des minorités résolues, parlantes et agissantes peuvent changer le cours des choses. 

On parle à nouveau de révolution. 

Les peuples arabes s'insurgent ; nous avons des raisons de nous réjouir après tant de défaites. 

Pour tenir et passer à l'offensive créatrice, il faut, il faudra compter avec toutes celles et tous ceux qui portent, d'une manière ou d'une autre, l'idée communiste, avec toutes celles et tous ceux qui, dans leurs luttes et leurs inventions, font surgir et exister des gisements de communisme. Il y a une pensée du communisme, depuis fort longtemps, et, aujourd'hui, cette pensée prend mille formes. 

Imaginer les voies (politiques, mais pas seulement) de l'idée communiste pour notre temps, qui semble s'ouvrir sur les valeureuses révoltes et révolutions arabes, tel est l'objet de cette édition. Mille communismes, qui aurait tout aussi bien pu s'appeler Editions des archaïques rêveurs inadaptés inadaptables... Mais combatifs !

  • Édition Mille communismes

    Vive la France ? Vraiment ?

    Par | 53 commentaires | 17 recommandés
    La polémique réactionnaire contre Danièle Obono, députée LFI de Paris, est ignoble mais elle est aussi l'occasion de rappeler l'inanité politique - sinon réactionnaire - du cri "Vive la France !" puisque, précisément, LA France n'existe pas et que les patriotismes sont multiples et variés, réactionnaires ou progressistes.
  • Édition Mille communismes

    La bête immonde est de retour, les interdictions de manifester aussi...

    Par | 6 commentaires | 4 recommandés
    Vous, apprenez à voir, plutôt que de rester Les yeux ronds. Agissez au lieu de bavarder. Voilà ce qui aurait pour un peu dominé le monde ! Les peuples en ont eu raison, mais il ne faut Pas nous chanter victoire, il est encore trop tôt : Le ventre est encore fécond, d'où a surgi la bête immonde.
  • Édition Mille communismes

    La gauche Ruquier, cap au pire.

    Par | 3 commentaires | 14 recommandés
    La façon dont, une fois de plus, Philippe Poutou, candidat ouvrier du NPA, a été traité samedi soir dans l'émission de Laurent Ruquier illustre à la fois la morgue de classe médiatico-parlementaire ainsi que la promotion, au moins en creux, du Front national par le consensus dominant.
  • Édition Mille communismes

    Sur la mélenchonomania qui saisit une partie de la gauche

    Par | 40 commentaires | 12 recommandés
    L'hypnose qui saisit de nombreuses personnes habituellement progressistes est autant saisissante que déprimante.
  • Édition Mille communismes

    À propos de "La Marseillaise" chantée par la France insoumise

    Par | 11 commentaires | 4 recommandés
    Si, incontestablement, l'hymne national de la République française a une origine révolutionnaire, force est de constater qu'il est depuis longtemps souillé par des épisodes peu glorieux ou carrément infâme de l'Histoire de la France. Nul ne chante innocemment, pourrait-on dire en plagiant partiellement Saint-Just.
  • Édition Mille communismes

    Dialectique. Les dix propositions fondamentales

    Par | 10 commentaires | 1 recommandé
    Qu'est-ce que la dialectique ? Tous ceux qui sont familiers avec le marxisme ont rencontré à un moment ou à un autre ce mot chargé qui renvoie à une méthode de raisonnement. Lénine lui-même n'en faisait-il pas le cœur de la théorie révolutionnaire ?
  • Édition Mille communismes

    Aulnay comme miroir de la réalité politique de la République française

    Par | 9 commentaires | 7 recommandés
    Il est frappant de voir comment, hier et aujourd'hui, la ville d'Aulnay-sous-Bois concentre les politiques racistes et réactionnaires qui font consensus dans le parlementarisme français. Les candidats à la Présidentielle, singulièrement quand ils se réclament de la gauche, doivent se prononcer sur ces politiques-là.
  • Édition Mille communismes

    Poutougate : ce scandale doit cesser !

    Par | 21 commentaires | 23 recommandés
    Alors que les scandales ne cessent de bousculer la campagne présidentielle, il est grand temps de dénoncer toutes les malversations des candidats à la campagne présidentielle, sortir les comptes de campagne, les patrimoines, les emplois fictifs de chaque membre de la famille... A commencer par le plus dérangeant de tous : Philippe Poutou.
  • Édition Mille communismes

    Pour la reconnaissance des crimes coloniaux commis par la France

    Par | 17 commentaires | 13 recommandés
    L'échéance de la "Semaine Anticoloniale" se rapproche (du 4 au 20 mars 2017) et la manifestation du 19 mars "pour la justice et la dignité" se prépare, relayons cet appel "Pour la reconnaissance des crimes coloniaux commis par la France".
  • Édition Mille communismes

    Manif hier au métro Ménilmontant

    Par | 11 commentaires | 22 recommandés
    Depuis au moins trois ans, le pouvoir hollando-vallsiste, issu du Parti socialiste, intimide les manifestant.e.s et partant s'enfonce dans un grave déni démocratique parallèle à l'explosion des crimes policiers racistes qu'il ne condamne pas - ou peu. Benoît Hamon a gagné en rupture mais il doit désormais condamner cette atteinte aux libertés démocratiques fondamentales par ses camarades.