Eric Fassin

Enseignant-chercheur, sociologue

Sa biographie
Professeur à l'université Paris-8 (Vincennes - Saint-Denis), département de science politique et département d'études de genre. Chercheur au Laboratoire d'études de genre et de sexualité (LEGS, CNRS - Paris 8 - Paris Ouest). CV : http://legs.cnrs.fr/spip.php?article195
Son blog
929 abonnés Identités politiques
Ses éditions
1 / 6
Voir tous
  • Polanski, l'homme et l'artiste

    Par
    « Ils voulaient séparer l’homme de l’artiste, ils séparent aujourd’hui les artistes du monde ». Adèle Haenel l’a clamé haut et fort: si le César décerné à Roman Polanski est un crachat à la face des victimes de violences sexuelles, ce déni des mutations sociales expose le cinéma français au provincialisme. Sous couvert d’exception culturelle, l’exception sexuelle n’en finit pas de finir en France.
  • La violence aveugle

    Par
    Les yeux crevés lors des manifestations ont, en même temps qu’une réalité littérale, une résonance métaphorique. Car le harcèlement policier vise aussi les journalistes qui donnent à voir ce qui s’y passe. C’est une politique délibérée, qui couvre a priori les violences policières en refusant de les nommer. Ce sont donc des violences gouvernementales. Et si elles aveuglaient le pouvoir lui-même?
  • Pour Tuna Altınel: en Turquie, une fois encore, la liberté d'expression est en procès

    Par
    Le 24 janvier, un tribunal turc jugera notre collègue Tuna Altınel accusé de «propagande pour une organisation terroriste». Cet universitaire (Lyon 1) est retenu dans son pays depuis avril; il y a déjà passé 3 mois en prison. Le crime de cet Universitaire pour la paix? Avoir traduit, lors d’une soirée à Lyon, les propos d’un ancien député, témoin d’un massacre d’État en 2016. PS: TUNA ACQUITTÉ!
  • La gauche espagnole et la démocratie en Catalogne

    Par
    L’échec électoral de Pedro Sánchez, ce n'est pas seulement la forte percée de l’extrême droite. Tant que prévaut la répression en Catalogne, l’Espagne semble ingouvernable à gauche. C’est donc moins la crise catalane que sa gestion par Pedro Sánchez qui explique son impasse: si l’anti-indépendantisme transcende le clivage avec la droite, comment construire une coalition de gauche?
  • Barcelone: l’acte de naissance de la génération du 14 octobre

    Par
    Des étudiant.e.s campent sur la place de l’université de Barcelone. Contre le verdict de la Cour Suprême, qui a condamné le 14 octobre les prisonniers politiques catalans à un total de 100 ans de prison, et contre la répression d’État subie depuis par les manifestants, ils revendiquent un avenir de dignité démocratique. Ce manifeste est l’acte de naissance politique de la génération du 14 octobre.
Voir tous