Eric Fassin

Enseignant-chercheur, sociologue

Sa biographie
Professeur à l'université Paris-8 (Vincennes - Saint-Denis), département de science politique et département d'études de genre. Chercheur au Laboratoire d'études de genre et de sexualité (LEGS, CNRS - Paris 8 - Paris Ouest). CV : http://legs.cnrs.fr/spip.php?article195
Son blog
824 abonnés Identités politiques
Ses éditions
1 / 6
Voir tous
  • «Plus de démocratie»: la Catalogne, l’Espagne et l’Europe

    Par
    Pour le Premier ministre espagnol, « le référendum d’auto-détermination en Catalogne n’a pas eu lieu »: le déni de la réalité va de pair avec le déni de démocratie. Le double événement du 1er octobre, référendum pacifique et répression sanglante, renvoie donc à un enjeu proprement démocratique. Mariano Rajoy ne saurait reconnaître qu’on vient d’assister à un véritable « coup d’État démocratique ».
  • Macron, néolibéral illibéral

    Par
    Emmanuel Macron avait inscrit sa campagne dans la filiation d’un néolibéralisme à visage libéral incarné jadis par Blair et Zapatero et naguère par Merkel. Or il est devenu un président illibéral. Son présidentialisme absolu s'accompagne d'un traitement autoritaire des migrants, des militants solidaires, des quartiers, et demain de la rue? Le ton policé ne parvient plus à masquer le fond policier.
  • Emmanuel Macron et le couteau de Lichtenberg 4/4 le procès politique de la solidarité

    Par
    « Ça fait vingt ans qu’on nous dit d’aller voter, faire barrage au Front national et aux idées d’extrême droite. Mais ces idées d’extrême droite elles sont là, elles sont appliquées par la justice ! » Le 8 août, jour de son jugement, Cédric Herrou dénonce la responsabilité de nos gouvernants : « C’est une politique d’extrême-droite, j’interpelle M. Macron, il faut qu’il se positionne là-dessus. »
  • Le procès politique de la solidarité (3/4): les ONG en Méditerranée

    Par
    Pour appréhender le sens du procès politique intenté en France à la solidarité, il faut examiner aussi ce qui se passe au niveau européen avec les dizaines de milliers de migrants qu’on laisse mourir pendant leur traversée depuis l’Afrique… ou plutôt qu’on fait mourir aujourd’hui. Car, si la Méditerranée est devenue un véritable cimetière marin, c’est bien l’effet d’un choix politique européen.
  • Le procès politique de la solidarité (2/4) Un dispositif xénophobe

    Par
    La vallée de la Roya, à la frontière italienne, est une pièce importante dans le dispositif gouvernemental en matière d’immigration. Pour comprendre le procès politique intenté à Cédric Herrou et à travers lui à la solidarité, il ne suffit donc pas d’analyser ce qui se passe aujourd’hui à l’échelle des Alpes-Maritimes ; il faut prendre en compte les différences pièces d’un puzzle politique.
Voir tous