Blog suivi par 10 abonnés

Le blog de Georges Hoareau

  • Le travail en France, une affaire de victimes ?

    Par
    Un jugement contre Amazon qui résonne, une lettre ouverte à M. Pénicaud dont le discours est qualifié de criminel. Des syndicalistes et des intellectuels prétendent ainsi défendre la cause des salariés mais il me semble que ce discours concourt à un processus de victimisation, en cela c'est mauvais pour la santé au travail… et pour le travail.
  • le virus de la circulaire

    Par | 2 commentaires | 1 recommandé
    Un article du 3 mars dans le Point, signé de Géraldine WOESSNER, explique comment, à cause du droit européen, la France se prive de 150 000 à 300 000 tests Covid19 par semaine. Comme moi-même, au prétexte du droit européen, j’ai été confronté à un refus d’avoir recours à la formation à distance, je trouve que ce fameux droit européen a bon dos.
  • COVID 19, Le droit européen à distance

    Par
    Dirigeant d'un centre de formation, j'apprends ce jour que le droit européen est une barrière à la formation à distance (FAD) dans mon domaine, celui de la formation des conducteurs routiers. Des formateurs en chômage technique, des stagiaires disponibles et des injonctions de FAD de la part de certains ministères et une interdiction de la part d'autres... C'est désolant.
  • La réforme du permis moto

    Par
    En pleine période peut-on ne pas parler de coronavirus ? Je prends le risque puisque je subis assez comme cela cette épidémie pour qu’en plus il ne monopolise davantage ma pensée, déjà que je n'arrête pas de regarder les infos en continu... Je veux parler de la réforme du permis moto qui, une fois le confinement fini, devra être appliquée par les moniteurs et les candidats au permis moto.
  • Permis moto : une réforme contre-intuitive ?

    Par
    En pleine période peut-on ne pas parler de coronavirus ? Je prends le risque puisque je subis assez comme cela cette épidémie pour qu’en plus il ne monopolise davantage ma pensée, déjà que je n'arrête pas de regarder les infos en continu... Je veux parler de la réforme du permis moto qui, une fois le confinement fini, devra être appliquée par les moniteurs et les candidats au permis moto.
  • Une retraite méritée

    Par | 1 commentaire
    Je voudrais partager les idées politiquement correctes qui présentent cette réforme comme un dispositif injuste. Elle l'est probablement. Mais les arguments que j'entends sont qu'il faut défendre les retraités à 45 ou 50 ans - en tous les cas, bien avant 60 ans - au nom d'un certain mérite que, manifestement, d'autres n'ont pas.
  • Les Gilets jaunes à la Réunion, un mouvement tout compris ?

    Par | 3 commentaires | 2 recommandés
    Les Gilets Jaunes à la Réunion, c'est le blocage de l'économie et des exactions en marge. Tout un monde, politiques et crapules aussi, manifestent contre le prix du diésel mais aussi contre le coût des lois sociales et divers problèmes. Ainsi, deux jeunes GJ discutaient du coût de la vie. Tu te rends compte, dit l'un, même le prix du zamal (canabis) a augmenté ! Où va-t-on ? Route bloquée !
  • Une chance sérieuse

    Par | 1 recommandé
    Le copinage est l’inévitable virus de la bureaucratie, sans elle, il ne survivrait pas… et, avec, la bureaucratie pourrit. J’ai écrit un jour au procureur de la République de Saint-Pierre. Pourquoi, lui demandai-je, avait-il détourné, avec son collègue de St-Denis, le dispositif dit de l’alternative à la sanction au profit de deux de mes concurrents et seulement eux ?
  • CléA, un dispositif d’exclusion durable

    Par
    La question que je pose ici est celle de la liberté du choix de la formation professionnelle à travers un exemple réunionnais, celui des salariés en CDD des associations subventionnées. Le CléA, censé être une certification de base au choix du salarié peut-il être imposé s'il s'adresse à un public censé ne pas être suffisamment qualifié, justement parce qu'il est "entretenu" pour la fermer ?
  • Nouvel examen de code : quel est le goût du plat que vous voyez sur la photo ?

    Par | 2 commentaires | 2 recommandés
    La réforme de l'examen est un flop. Annoncée comme une révolution, elle l'est en sens inverse de ce qui était attendue : c'est la révolte des candidats et des enseignants. Cette révolte remet aussi en question la posture béni oui-oui des syndicats d'auto-écoles, lesquels sont pourtant dans leur rôle : des syndicats d'exploitants et non pas d'exploités.