1968 jusque dans les églises

N°105 de ma série "1968". 1968 a aussi bouleversé les chrétiens. Prochain article: 1968 et la révolution de la psychiatrie.

20 septembre 2018

13861893lpw-13862770-embed-libre-mpaa346572-jpg-5074366
Voici ce que l'évêque Jacques Gaillot, a écrit sur le sujet en avril dernier, dans un article publié par le Huffington Post.

« Mai 68 n'a pas changé que la société, elle a été également bouleversé la religion catholique."

Notre pays fut soudain traversé par le souffle de la modernité qui secoua les consciences, malmena les principes, fragilisa les institutions. Mai 68 ouvrit les yeux sur les avancées de la modernité: le désir d'être soi-même, le droit à la réalisation de soi, la prise en compte de l'expérience vécue, l'esprit critique, l'innovation, l'aspiration démocratique... La dignité de l'individu est de prendre en main son avenir.

On ne peut être soi sans les autres. Chacun n'existe que par les autres, mais chaque individu reste en charge de son avenir, avec sa liberté. Quelle ouverture et quelle responsabilité! Dans cette dynamique, les vérités imposées ne s'imposent plus. La référence à la loi naturelle est contestée. Le discours normatif qui est délivré en surplomb ne passe plus. L'autorité se voit dépossédée et impuissante.

Des catholiques partisans de l'ordre établi et de l'ordre moral prennent peur et se cramponnent à la tradition. D'autres prennent leurs distances par rapport à l'institution de l'Eglise ou la quittent.D'autres encore, fidèles à l'Eglise, se sentent appelés à vivre un Evangile de liberté, à découvrir d'autres modes de vie, à construire un monde où chacun existe pour l'autre.

Le souffle de mai 68 a libéré la parole de façon incroyable. Ce qui était caché, venait enfin au grand jour. Partout, il y avait un besoin de prise de paroles. Que de rencontres où la parole circulait avec une profondeur et un accent de vérité qui nous rendaient si proches les uns des autres! Aujourd'hui, sous nos yeux, des prises de paroles se font entendre: face à la domination masculine et au harcèlement sexuel, des femmes ont le courage de faire connaître leur situation et luttent pour mettre fin à ce scandale.

Les victimes de la pédophilie se dressent pour dénoncer l'injustice qu'elles ont subi. Des baptisés qui se veulent responsables de la vie et de la mission de l'Eglise, prennent la parole pour demander l'urgence de réformes profondes de l'institution-Eglise, comme celles de la place des femmes, de l'exigence démocratique à tous les niveaux, du statut des prêtres...

Ce sont des fruits de Mai 68 qui ont mûri. L'Eglise en bénéficie aujourd'hui. Dans le métro ou sur les murs, je découvre des inscriptions qui ont le goût de mai 68: "Cet été, dites: je t'aime. Et pas: on se rappelle !" Ou encore "Il y a tant de choses dans la vie dont on avait peur ! Il ne fallait pas. Il fallait vivre."

Son bref témoignage sur l’héritage de 68 

Mai 68 - Le témoignage de Monseigneur Gaillot © France 3 Grand Est

tc
Les nombreux chrétiens engagés à gauche, minoritaires, mais agissants, ont vécu le soulèvement comme un moment florissant. Le mai 68 catholique  a commencé en douceur avec dès la mise à jour du Concile dit Vatican II, achevé en 1965, comme l’explique Guillaume Cuchet dans Comment notre monde a cessé d'être chrétien. Anatomie d'un effondrement. En 68, de très nombreux chrétiens, à travers la CFDT seulement déchristianisée en 1965, ou le PSU, ont préparé 68 dans les luttes sociales et internationales, puis participé activement au mouvement.  Le 21 mai, 14 personnalités, dont le dominicain Marie-Dominique Chenu et le protestant Paul Ricoeur publient un "Appel aux chrétiens" qui affirme que "la présence des chrétiens à la révolution suppose et requiert la présence de la révolution à l'Eglise". Le 23 mai,  le nouvel archevêque de Paris, futur cardinal Marty, déclare que "Dieu n'est pas conservateur", il est "pour la justice".  Le 28 mai, l'écrivain Maurice Clavel prophétise que "cette révolution est d'abord spirituelle". "Frères du monde", animé par des franciscains flirte avec les maoïstes. On peut lire ici le témoignage de Luisette Bonnet, membre d’une congrégation religieuse et étudiante à l’Institut supérieur de pastorale catéchétique de Paris: « Nous ne pouvions pas rester à côté de cette recherche de libération de la parole et de liberté citoyenne».

Dans l’après-mai, deux phénomènes s’amplifient dans l’Eglise catholique:  le mouvement des prêtres ouvriers et le mariage des prêtres. En quinze ans, de 1965 à 1980, 4.000 prêtres français quittent les ordres. Le nombre de pratiquants va décroissant. Mais dès juillet 68, l'encyclique papale "Humanae vitae" vient remettre de l’ordre en s’opposant à toute contraception artificielle et dix ans après 1968 Jean-Paul II siffle la fin de la récréation. Plus tard les traditionalistes, avec à leur tête Mgr Lefevbre, sont réintégrés. 

**************************

Ma série « 1968 »

  • Première partie « Mise en jambes »: 37 articles à consulter ici
  • Deuxième partie couvrant Mai et Juin, « La plus grande grève générale en France ». 42 articles déjà parus à consulter ici
  • Troisième partie, « Bilans et secousses », qui comptera des dizaines d’articles d’ici la fin de l’année. Déjà publiés: 
  1. Mai 68: une situation révolutionnaire ?
  2. Bilan et leçons de la grève générale de 68
  3. Lettre d'un enfant de 1968 à un jeune de 2018
  4. Un bilan de 68 par Ludivine Bantigny et Alain Krivine
  5. La deuxième vague féministe, fille légitime de 68 
  6. 18 Juillet 68: les CRS chargent les festivaliers d’Avignon
  7. 1968, année de l'autogestion ?
  8. Une féministe révolutionnaire ouvrière chez Renault Flins- vidéo
  9. 28 juillet 68: Mao dissout les « Gardes Rouges »
  10. 1968: toute une jeunesse transformée
  11. Le contexte international de 68
  12. Mieux soixante-huitard que jamais 
  13. 1968: Bilans à chaud
  14. 11 Août 68: Opération Teresita à Santiago du Chili
  15. 1968: Bilans 10 ans plus tard
  16. 1968: Bilans 20 ans plus tard 
  17. 1968 : Bilans 30 ans plus tard
  18. 21 Août 68: une armada stalinienne fond sur le peuple tchécoslovaque
  19. Un Mai 68 écolo ?
  20. Bilans de 1968 40 ans plus tard
  21. 1968: Bilans 50 ans plus tard
  22. 7 septembre 68: No more Miss America !
  23. Le PCF ne se remettra jamais de Mai
  24. Contre-offensive de la bourgeoisie, résistances et effets dans l’après 68 

Bonne lecture. Merci pour vos commentaires. Merci aussi de partager.  

JAMAIS COMMÉMORER. TOUJOURS S'UNIR POUR NE PAS SUBIR !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.