Blog suivi par 247 abonnés

Le blog de Liliane Baie

  • Celui qui tombait la veste

    Par | 37 commentaires | 53 recommandés
    Dans la geste présidentielle, le tombé de veste tient une place particulière. En effet, autant notre président sait garder le costume quand il est en entretien avec des chefs d’État étrangers, ou en toute autre circonstance où il serait mal vu de se présenter en bras de chemise, autant il n'en va pas de même dès que celui-ci parle en direct aux citoyens.
  • Celui qui n'aimait pas les gens

    Par | 116 commentaires | 90 recommandés
    Nous avons un président qui ressemble à son époque, qui l'incarne, même, et d'une façon hallucinante. Manager en chef de la « start-up nation », mais éclairé par le modèle de la royauté absolue, il porte en avançant en toute légèreté le destin de dizaines de millions de personnes. Mais on peut se demander vers où va cette marche déterminée...
  • L'injection librement consentie

    Par | 3 recommandés
  • Le passé simple d'Anne Sinclair

    Par | 10 commentaires | 11 recommandés
    J'ai lu ce livre, « Passé composé », et c'est comme si je ne l'avais pas lu. Ou, plutôt, comme s'il n'avait pas été écrit. Pourtant il est agréable à lire, facile, mais peut-être trop facile. Les pages se succèdent et l'on a envie de lire la suite mais, comme dans un polard qui a du mal à démarrer, on attend de page en page le moment où, sur une mer étale, va surgir un tsunami.
  • Présidentielles: penser législatives

    Par | 46 commentaires | 45 recommandés
    La ficelle est grosse et d'autant plus visible qu'elle est utilisée à chaque élection. Mais rien n'y fait, presque tout-le-monde tombe dans le panneau : les médias aux ordres, bien sûr, mais aussi parfois ceux qui ne le sont pas, ainsi que les citoyens, de tous bords. Jusqu'aux dirigeants politiques qui présidentialisent les élections, y compris ceux qui auraient intérêt à ne pas le faire.
  • Me too, les coups

    Par | 106 commentaires | 72 recommandés
    Elle avait la main leste, du moins, c’est ainsi que les adultes qui nous entouraient parlaient de la propension de notre mère à nous frapper. Quand ils en parlaient. Mais le plus souvent pas un mot n’était dit sur cette violence quasi-quotidienne.
  • L'année vide: reprendre la main sur l'écrasement sanitaire

    Par | 22 commentaires | 24 recommandés
    Dix mois, cela fait dix mois que l’on vit sous contrainte. Et rien n’assure que cela va s’arrêter, ni un jour, ni bientôt. Dix mois et mes réflexions oscillent sans fin du singulier au général, de ceux qui subissent la crise sanitaire et les décisions qui en découlent, modifiant profondément leur vie, aux décideurs et aux raisons de leurs choix, qui ne modifient pas profondément leur vie à eux.
  • Suspendu à ses lèvres

    Par | 73 commentaires | 45 recommandés
    Ce soir, notre président va nous parler. Encore. Et nous serons nombreux à être suspendus à ses lèvres. Encore. Enfin, vous serez nombreux à être suspendus à ses lèvres. Parce que pour moi, c’est non, définitivement non !
  • Réduire le terrorisme au silence

    Par | 18 commentaires | 8 recommandés
    Ceux qui sont tentés par le terrorisme doivent suivre attentivement l’actualité ces derniers temps. Et s’ils doutaient de la publicité qui serait donnée à leurs éventuels actes, cela ne doit plus être le cas, tant celle de l’assassinat du professeur Samuel Paty a été assurée dès les premières secondes par les chaînes d’actualité en continu, et par un grand nombre d’articles ou de commentaires.
  • Le point obscur du néolibéralisme

    Par | 20 commentaires | 12 recommandés
    Comme tout cela va vite! Certains commençaient juste à admettre que le réchauffement climatique était une réalité, que la pandémie due au coronavirus nous rattrapait déjà et mettait la majorité des pays du monde en situation d’urgence sanitaire et économique.