Blog suivi par 268 abonnés

Ni égards ni patience. Le blog de Mačko Dràgàn

À propos du blog
"Ce qui vient au monde pour ne rien troubler ne mérite ni égards, ni patience". René Char.
  • Comment sortir (des polémiques à deux balles) ?

    Par | 2 commentaires | 6 recommandés
    Confinement ou pas confinement ? Masques ou pas masques ? Raoult ou pas Raoult ? Nous nous emmurons dans les formes les plus stupides du débat public. On se moque de nous, et pendant ce temps-là, on nous jette des miettes de polémiques à deux balles pour nous occuper. Comment, pendant et après le confinement, (re)créer une culture du débat démocratique ?
  • Faire dissidence à leur monde

    Par | 31 commentaires | 50 recommandés
    Jour 39. « Dissidence : n. f. : Action ou état de quelqu'un ou d'un groupe qui ne reconnaît plus l'autorité d'une puissance politique à laquelle il se soumettait jusqu'alors ; groupe de dissidents : Un mouvement de dissidence ». Leur monde s’effondre, laissons-les couler. Il n’y a que le premier pas qui coûte. Les alternatives sont déjà là, nous les pratiquons depuis longtemps. Faisons sédition.
  • Télé Chez Vous - Vidéothèque de confinement

    Par | 3 commentaires | 3 recommandés
    Vous vous ennuyez ? Dans sa grande bonté, Télé Chez Moi, web-tv bien nommée, vous propose une sélection de ses courts métrages et films documentaires. Violence policière, Gilets Jaunes, Nuit Debout, arts de rue, anarchie, féminisme, aventures fantastiques au Japon, femmes des banlieues, jeunes acteurs de SEGPA, Geneviève Legay, Alain Damasio... 15 films pour changer la vie.
  • Justice nulle part. Emeutes partout.

    Par | 28 commentaires | 59 recommandés
    Jour 35. Suite à un accident impliquant la police, des émeutes ont secoué Villeuneuve-la-Garenne. Mais aussi Aulnay-sous-Bois, Gennevilliers, Grigny, Amiens, Toulouse. Des Centre de Rétention Administratives (CRA) et des prisons s'embrasent également. « On dit d’un fleuve en crue emportant tout qu’il est violent. Mais on ne dit jamais rien de la violence des rives qui l’enserrent » (Brecht).
  • Tout est-il foutu?

    Par | 60 commentaires | 43 recommandés
    Jour 32. Partout, le pessimisme nous gagne. Impuissants car confinés, nous assistons au pire – et à la gestion de ce pire par les pires incompétents qui aient jamais régné. Il n’y a rien à sauver dans ce que nous vivons, disent certains. C’est la merde. Et après, ce sera pire. Mort, tristesse, enfermement et désolation. Vraiment ? Et est-ce le récit que nous voulons construire ?
  • Il n'y aura pas de «retour à la normale»

    Par | 36 commentaires | 81 recommandés
    Le président va parler ce soir. Il va essayer de nous calmer, ne nous tranquilliser. Il va nous dire de ne pas avoir peur. Mais c’est lui qui a peur. Peur pour « après ». Et il a bien raison. « les agents du service central du renseignement territorial alertent sur le risque d'embrasement de la contestation sociale à la sortie du confinement » (le Parisien). Comment peut-il en être autrement ?
  • En suspens

    Par | 11 commentaires | 19 recommandés
    Jour 24. Notre expulsion locative : en suspens. La coupure des allocations : en suspens. Les restrictions budgétaires, les cures d’austérité, les privatisations massives, les réformes ultra-libérales : en suspens. On ne désosse pas un corps qu’on veut encore voir marcher quelque pas : les bouchers qui nous gouvernement nous mangeront plus tard. Déconfinés, nous serons savoureux.
  • Avec Cédric Herrou et Emmaüs-Roya, tous «délinquants et hors-la-loi»

    Par | 57 commentaires | 47 recommandés
    cour
    Depuis le début du confinement, Emmaüs-Roya, dans sa communauté agricole, travaille dur pour fournir les denrées locales nécessaires, tout en participant à des maraudes sur Nice. Et pourtant l'association solidaire, ce 11 mars, en la personne de Cédric Herrou, était en procès à Lyon. Motif : tous « délinquants » et « hors-la-loi ». L'entraide, un délit ? Récit d'un procès historique.
  • Passer le temps / ne pas péter les plombs

    Par | 2 commentaires | 5 recommandés
    Jour 19 (ou plus?). Petit coup de mou. Alors, je me suis demandé des nouvelles à moi-même. Et je me suis répondu. Planète des singes, maraudes, complot des chats, vie en peignoir-pantoufles, frasques d'Estrosi et Lallement, revue de presse, concerts confinés, banderoles au balcon, mais aussi conseils de lecture, vidéos et musique... de quoi passer le temps. Sans (trop) péter les plombs.
  • Avoir 30 ans au temps du confinement global

    Par | 6 commentaires | 7 recommandés
    Chroniques enfermées, jour 17. 2 avril : c’est mon anniversaire. J’ai 30 ans (aïe). 1990-2020 : il s’en est passé, des choses. Qu’est-ce qu’il s’est passé, d’ailleurs ? A quel moment on a perdu le contrôle ? Jamais l'enfant que j'étais n'aurait pu imaginer qu'on en soit là. Une valse funèbre a pris le temps de patienter trente ans pour que j'ai trente ans et que les virus fleurissent au printemps.