Blog suivi par 247 abonnés

En vrac

Auteur de romans,nouvelles,pièces radiophoniques, animateur d'ateliers d'écriture...
  • Soleil sous le tapis

    Par
    Ladroite pousse la porte de la salle de restauration. Pour sa pause déjeuner. Plusieurs hommes sont déjà attablés. Tous travaillant à Emmaüs. Poète est le seul à manger dos à la télé allumée. D’habitude, il a la musique à fond dans ses oreilles. Fermé aux actualités et commentaires en direct par ses collègues. Ce jour-là, pas d'écouteurs. Et une nouvelle colère.
  • Belle adresse

    Par | 3 recommandés
    Trois solitaires sous le même toit. C’est comme ça qu’elles se définiraient. Leurs voisins les voient comme un couple à trois. Sans chercher à aller plus loin. « Peut-être qu’ils ont raison. Nous sommes une sorte de couple en pointillés. Avec chacun sa chambre et son lit. Une sorte de coloc d’adultes. ». Un trio œuvrant sur le même chantier.
  • Larmes prioritaires

    Par | 2 recommandés
    Vont pas me faire chialer sur leur sort doré. Sa phrase m’est revenu en mémoire. Une femme prolo avec la mèche de cheveux laquée sur le front. Sans doute une photo de Johnny et Sylvie dans son portefeuille.Elle engueulait sa copine attristée par la douleur de je ne sais plus quelle star. Refusant elle de chialer sur le sort de ses vedettes préférées. Une femme en colère. Et très lucide.
  • Chambre 2020

    Par | 3 commentaires | 12 recommandés
     © Marianne A © Marianne A
    La silhouette s’éloigne sous le premier ciel de janvier. Ses épaules sont chargées d’un poids très lourd. Elle n'a plus du tout la même démarche qu’à son arrivée pleine de promesses. Le même départ que la majorité des autres pensionnaires de l' « Hôtel de la Planète ». Vingt ans aurait-il pu être le plus bel âge du siècle ? La réponse posée sur ses épaules.
  • Nettoyage d'hiver

    Par | 2 recommandés
    Ronronnement des tuyauteries. C’est le signal du départ du chauffage. Malgré le froid de décembre, le couple ne peut pas dormir avec les radiateurs allumés. Il se colle à sa compagne. Comme pour emporter la trace et chaleur de son corps endormi. Le radio-réveil sonne. Il peste et l’éteint. Jamais de nouvelles du monde avant 10 h 00. À l’heure de sa première clope.
  • Graines de Noël

    Par | 2 commentaires | 3 recommandés
    La première s’installe. Elle est toujours très à l’aise. Tandis que la deuxième se tient sur le qui-vive. Des coups d’œil fébriles à droite et à gauche. Son regard est habité par une peur qui lui pompe une grande part d’énergie. Bouffée par son appréhension. Chaque jour, la même inquiétude dans ses yeux. Sa peur intégrée ?
  • Fils de colère

    Par | 1 recommandé
    C'est un homme qui n’a jamais su obéir. Depuis l’enfance. Pas un jour sans dire non. De vive voix ou vif silence. Non est son second nom. Pas juste un cri de trois lettres. Son oxygène mental. Et arme de défense. Notamment contre les piétineurs d'enfance.
  • Devine qui vient covidîner ce soir

    Par | 2 recommandés
    Mon père ne s’est pas levé ce matin. Première fois que ça lui arrive de rester au lit. Le médecin doit venir. « C’est sûrement pendant le dîner. Sûr de l’avoir attrapé à ce moment-là. ». Je l’ai entendu en parler avec Maman. Elle est sortie pour me rejoindre dans la cuisine. « Votre père a peut-être la Covid. Mais faut pas en parler pour l’instant. ». Top secret familial.
  • Apnée 2020

    Par | 5 recommandés
    Des embrassades à la chaîne. « Bonne année ! » Chaque fêtard ballotté de bras en bras. Un réveillon avec une cinquantaine d’invités. E et N avaient échangé leurs meilleurs voeux. Sans se connaître. Leur relation débuta en même temps que 2020.
  • Sourire bleu

    Par
    Lire un regard. Rien de plus banal. On le fait sans cesse. À chaque nouvelle rencontre ou pour prendre la météo du jour d’un proche. De bonne humeur ou perturbé ? Cette fois, c’est une lecture sans personne en face de moi. Une lecture de mémoire quatre décennies plus tard. Lire sur les yeux bleus d’une femme toujours souriante.