Blog suivi par 243 abonnés

En vrac

Auteur de romans,nouvelles,pièces radiophoniques, animateur d'ateliers d'écriture...
  • Entre rien et flou

    Par
    Entre chien et loup. Une expression de ses livres d'enfance. Quand son grand-père lui lisait des contes. En mimant l'ogre cruel. Sans feu ni lieu le replonge au moyen-âge. Une époque avec la peur de chute de ciel sur les têtes. Et autres terreurs. Désormais la peur de deux ogres: Covid et Islamiste. Et malheureusement pas des personnages de contes.
  • À hauteur de mains

    Par
    Une main en détresse à la mer. Vous lui demandez d'abord son ADN ? Ses projets d’avenir ? Si elle a lu et approuvé la déclaration des Droits de l'Homme ? Action ! Priorité à l'urgence. Quelques secondes vitales pour un enfant, une femme, ou un homme. Tout se joue entre deux mains. Une vie entière accrochée à un geste.
  • Les voleurs de mon nom

    Par | 5 commentaires | 2 recommandés
    Que se passe-t-il ? Pourquoi ces hurlements et larmes en boucle ? Quel être a osé verser tout ce sang sur le sol ? Inconsolable à jamais l'enfant soudain amputé de sa mère. Il s'accroche à une main désormais froide. Celle qui l'a guidé pour ses premiers pas. Des sirènes d'ambulance se rapprochent. Qui a encore volé mon nom ?
  • Phare du quartier

    Par | 1 recommandé
    Tous nos clients passent par la porte de derrière. Avec comme consigne d'être le plus discret possible. Pour ne pas être repéré de la rue. Les gens de l'immeuble ne nous balanceront pas. Ils sont d'accord avec nous. Mais une patrouille de police tourne chaque jour sur la place. Nous risquons la fermeture et une grosse amende. Silence derrière le rideau de fer.
  • Sœurs de néant

    Par | 1 recommandé
    La tombe de ma sœur est fleurie. Chaque fois très troublée de lire mon nom, mon prénom, ma date de naissance et de mort. Qui fleurit sa tombe ? Ma famille ou les fantômes de l'ignoble ? Quand des mots, sortis de ma bouche, se sont transformés en crime. Quelques phrases ayant conduit à la barbarie. Une histoire impardonnable. La mienne à jamais.
  • Les ardoises de sang

    Par
    Son visage s'était verrouillé d'un coup. Avec dans les yeux une soudaine montée de colère. « Tu as tué le Christ !». La phrase a claqué dans l’air. Une lycéenne accusée d'un crime datant de plusieurs dizaines de siècles. Notre classe de première venait de s'enliser dans un sable millénaire. Jésus et Judas présents dans une salle de lycée.
  • Instinct de joie

    Par | 1 recommandé
    Même les saisons semblent en salle d'attente. Comme si la planète entière se trouvait sous respirateur artificiel. Survivra-t-elle ? Encore quatre semaines de confinement au menu ? Plus que quelques heures avant la réponse. Le président de la République va parler. Des millions d' oreilles en attente de ses mots. Mais pas elle. D'autres images sur sa télé.
  • Il y aura un après

    Par | 2 commentaires | 3 recommandés
    Comment retourner en classe après une telle horreur ? Sans doute pas le seul prof à s'interroger. Des millions d’enseignants reprendront le chemin des classes. Continuer après ? Première rentrée où il se pose cette question. Jamais il ne s’est senti aussi fragilisé. Une soudaine envie de tout plaquer. Démissionner. Rester derrière sa fenêtre à la rentrée ?
  • Lettre à mon juste

    Par | 2 recommandés
    Certains murs étaient des oreilles. Mais nulle intention de parler. Il fallait opérer très vite. Vous m’avez tendu l’enveloppe dans un couloir. Nous avons échangé un regard. Puis vous m’avez fait signe de partir. Ma traversée la plus dangereuse de Paris. Trois nouvelles identités glissées entre mon ventre et le tissu de ma chemise. Des passeports pour échapper à l’enfer.
  • Ventre à charge

    Par | 2 commentaires | 5 recommandés
    La bête sauvage est sortie de mon ventre. C’est bien mon fils. Le monstre que j'ai mis au monde. Comment s’appelle-t-il ? Pas son nom qui est le plus important. Ni son âge, ni la couleur de ses yeux, ni son niveau scolaire…N’importe quel corps peut-être une arme de destruction. L’essentiel reste l’acte. Ses mains ont commis l'horreur. Irréversible. Comme mon amour de mère.