Blog suivi par 257 abonnés

Arbre à gammes

Auteur de romans, nouvelles, pièces radiophoniques, animateur d'ateliers d'écriture...
À propos du blog
La chair est joyeuse et il reste beaucoup de livres à lire...
  • Créer c'est perturber

    Par | 1 commentaire
    L’attaque a commencé depuis plusieurs semaines. De la colère sans la moindre insulte ou appel à boycott de son œuvre. « C’est transphobe, raciste, et antisémite ? » Son dernier roman est truffé du pire de l’humanité. Avec une très grande violence. Mais toute cette boue mentale, dégueulée, sort de la bouche de personnages de fiction. Rien à voir avec ce qu’elle pense. C’est même le contraire.
  • Des rats et des écrans

    Par
    Vivre comme des rats. Je pensais que mon père exagérait quand il m'avait raconté une histoire du passé. Celle de son grand-père. Je trouvais que c'était exagéré de comparer des hommes à des rats. Jusqu'à la mort de mon idole. Mort pour que je ne finisse pas comme un rat.
  • Rue des Morts

    Par | 1 recommandé
    Veuillez ne pas raccrocher. Nous reviendrons vers vous. J’ai envie d’un croissant. Encore ce putain de crachin. Je vais marcher encore un peu. Mon chien a le même regard que moi ? Le contraire ? Même pas sûr d’avoir un chien. Ni d’être encore. Le bus est à l’heure. Bizarre que la poste soit fermée. Faut que je me recharge à une borne d’espoir
  • Grand Remplacement en finale

    Par | 2 commentaires | 1 recommandé
    Énorme changement de dernière minute.L'info vient de tomber. Personne n’aurait pu l’envisager. Surtout à un jour du grand jour. L’entraîneur des Bleus a été remercié. Malgré tout son travail depuis le début de la compétition. La décision est venue de très haut. Remplacé par qui ? Le nouveau sélectionneur est un spécialiste international du Grand remplacement
  • Ratonnade is not dead

    Par | 2 recommandés
    Nombre de mots se terminent en «ade». Dont certains très sympathiques. Comme rigolade, galéjade, glissade, embrassade, régalade… Jolie syllabe de fin d’un vocable. Tandis que d’autres mots ne donnent ni envie de rigolade ou d’embrassade. Tel le terme ratonnade revenu de nouveau à la mode de chez nous. Préférable de ne pas le rencontrer en balade.
  • Lâcher la lumière

    Par | 2 recommandés
    Qui est capable de lâcher la lumière pour l’ombre? Surtout quand on a brillé de ses mille mots en public. Guère évident de décider de sortir du halo lumineux. Lâcher sa parole d’autorité. Se fondre dans le silence. Redevenir une plume lambda sur la balance où l'on pesait lourd. Fini de briller. Savoir se retrouver invisible parmi des millions de « sans-lumière ».
  • Rue de l'Éphémère

    Par | 1 recommandé
    Au cœur d’une nuit de 1995. Je remonte la Rue de Paris. Une bagnole est à l’arrêt, le moteur qui tourne. L’artère principale de la ville de Montreuil est déserte. Qui ça peut-être ? Des flics de la Bac ? Des voyous en virée ? Dans les deux cas, la méfiance est toujours de mise. Surtout en pleine nuit. Que fait la silhouette plantée devant un kiosque à journaux?
  • Le Lion et le Coq

    Par
    Son cœur balance. Elle se sent Lion et Coq. N’importe quoi, lui balance son frère aîné. Pour lui, c’est Lion ou Coq. Elle le fusille du regard : Et si moi, j’ai envie d’être Lion et Coq en même temps. Ou même Lionne ou Coque. Je fais ce que je veux.». Il secoue la tête et s’éloigne. Elle se replonge dans sa tablette à lire les articles autour de la coupe du Monde. La première qu’elle suit.
  • « C'est une femme qui aime les hommes »

    Par | 2 recommandés
    L’affirmation claque comme un coup de fouet sur les ondes de la radio publique.Une femme habillée pour l’hiver et les autres saisons.De quoi l’accuse-t-on?Entre autres d’aimer déshabiller des hommes et être déshabillée par eux. Qui a donné ce coup de fouet ?Un auditeur lambda se lâchant sur les ondes? Pas du tout. C’est un intellectuel. Les mots sont ses outils.
  • Stage de silence

    Par
    Sa décision est prise. En parler de vive voix à son fils ? Elle a essayé à plusieurs reprises. Sans y parvenir. Peur de le voir en larmes ? Ses mots, seront-ils les bons ? Réussira-t-elle à les dire ? Inquiète de ses propres larmes ? Elle a renoncé. Préférant lui écrire un mail. Comment réagira son fils ?