Blog suivi par 36 abonnés

C'est pas moi qui l'dis....

  • Enseignants: la misère à venir des retraités de l'Education Nationale

    Par | 128 commentaires | 67 recommandés
    Avec la retraite par points prévue par le gouvernement, c'est près d'un million d'enseignants qui risque d'être plus durement touché que l'ensemble des salariés pour leur future retraite. Monsieur Delevoye parle d'intégration des primes dans le calcul des retraites des fonctionnaires. De primes, ils n'en ont pas ou presque. Explications.
  • Retraites par points : le diable se cache dans la valeur du point !

    Par | 1 commentaire | 3 recommandés
    "Un euro cotisé donnera les mêmes droits à tous" ! Enfin la retraite sera juste. Vraiment? Mais quels seront les déterminants de la valeur du point? Silence radio dans la majorité présidentielle. Et la désindexation récente des retraites par rapport au coût de la vie ne peut que faire craindre le pire...
  • Nuits debout : Frédéric Lordon, va leur expliquer ce qu'est le problème du « cadre »!

    Par | 11 commentaires | 12 recommandés
    La Nuit debout à Paris, partie de la contestation de la loi El Khomri, s'enlise dans la multiplication de luttes partielles, sans parvenir à se hisser à la cohérence d'une analyse systémique. Union Européenne, libre-échange, euro, autant de mots inconnus des jeunes participants qui lui préfèrent le mot de "décroissance", notamment. Aller vers une cohérence et une analyse systémique devient urgent.
  • Collège : Entre EPI et programmes nationaux, il va falloir choisir !

    Par | 3 recommandés
    Tous les textes officiels le disent, et les inspecteurs dans les formations aussi : "les EPI sont une modalité du cours et sont une autre façon de traiter les programmes". Mais entre EPI et programmes nationaux, il faudra choisir , quoi qu'on dise. Démonstration.
  • 8 Janvier 2015 : Clarissa Jean-Philippe, victime niée d'un attentat...

    Par | 5 recommandés
    clarissa clarissa
    Clarissa n'est pas la victime oubliée des attentats. Clarissa a été la victime niée d'un attentat, et ce jusqu'au lendemain, où, après la prise d'otages à l'Hyper-kasher, la réalité est enfin apparue. Mais ce qui n'a jamais été dit clairement, c'est qu'elle a été la victime collatérale de l'attaque prévue d'une école juive située 300 mètres plus loin.
  • Réforme du collège après réforme du lycée : jusqu'où irons-nous dans la baisse du niveau en mathématiques en Licence?

    Par | 13 commentaires | 6 recommandés
    C'est une des plus vieilles institutions scientifiques au monde, la Société de Mathématique de France, fondée en 1872 par Pierre Chasles, qui tire la sonnette d'alarme après l'arrivée à l'Université des premières cohortes d'étudiants passés par la réforme Châtel du lycée : le niveau requis n'est pas là ! Au point qu'une des propositions faites est de faire une année de remise à niveau des élèves
  • Allemand : être pédagogue avec Madame Najat Vallaud-Belkacem devient urgent .

    Par | 4 commentaires | 4 recommandés
    La réalité a la dent dure. Madame Najat Vallaud-Belkacem a beau afficher un sourire narquois quand elle écoute ( quand elle l'écoute...) la question posée par Monsieur Céleste Lett, député Les Républicains de la Moselle, au cours de la séance des questions au gouvernement du mardi 3 Novembre, les faits sont têtus. Le nombre d'élèves apprenant l'allemand au collège ne va pas augmenter avec la réforme du collège, même avec l'objectif affiché d'une hausse des 10% des élèves apprenant la langue de Goëthe en LV1 ou en LV2, il va baisser de 33,3%. Et la question du député demandant ce que deviendront les professeurs d'allemand qui n'auront pas d'élèves devant eux méritait plus qu'une réponse à l'emporte-pièce faite sur un ton agacé. Un tiers d'entre eux n'auront plus d'élèves devant eux.Tout vient du fait que Najat Vallaud-belkacem n'a pas su lire les chiffres produits par son Ministère. Les bilangues ne rentrant pas dans les cases des tableaux produits, les bilangues sont comptés, dans les chiffres qui lui ont été fournis, comme LV1 en 6° et 5°, et comme LV2 en 4° et 3°. Faisons un peu de pédagogie avec Madame le Minsitre, puisqu'elle prétendait devoir en faire avec Monsieur le député....
  • Latinistes, fils de bougeois et de profs? C'est faux !

    Par | 3 commentaires | 3 recommandés
    Décidément , Madame Najat Vallaud-Belkacem est bien restée une professionnelle de la communication. A l'heure où la réforme du collège qu'elle a impulsée continue de susciter une profonde opposition des enseignants parce qu'elle attaque les heures de cours disciplinaires, fait disparaître les classes bilangues et européennes et monte une véritable usine à gaz pour l'enseignement du latin et du grec, a été publiée une opportune étude de la DEPP ( Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance) intitulée «Le latin au collège : un choix lié à l’origine sociale et au niveau scolaire des élèves en fin de sixième ». Et ce n'est pas un hasard si Libération du 29 Octobre s'est empressé d'intitulé l'article publié à cette occasion « Les latinistes, bons élèves et enfants de profs ». Qu'apprend-on dans cette étude ? Que 44 % des enfants d’enseignants font du latin, 39 % des enfants de cadres, mais seulement 20 % des enfants d’employés et 15 % des enfants d’ouvriers ! « Salauds de latinistes, doit-on sans doute s'exclamer alors : tous des fils de bourgeois et de profs ! »
  • Réforme du collège : Lettre ouverte aux parents qui ne manifesteront pas samedi 10 Octobre

    Par | 5 recommandés
    Manifestation à Lyon Manifestation à Lyon
     Chers parents,Le savez-vous ? Une grande manifestation nationale aura lieu samedi 10 Octobre à Paris, au départ de Port-Royal, à 13H30, pour demander l'abrogation de la réforme du collège initiée par Madame Najat Vallaud-Belkacem. Elle mêlera enseignants et parents pour la première fois. Et sans vous, la réforme passera.Si vous estimez que vos enfants acquerront autant de connaissances et de compétences en faisant des EPI ( enseignements pratiques interdisciplinaires) à la place d'heures disciplinaires, alors ne manifestez pas. Mais envoyez-nous sur ce blog les références des travaux prouvant l'efficience supérieure de la pédagogie de projet à toute autre méthode d'enseignement : malgré nos recherches pour ce blog, nous n'avons pas trouvé de tels travaux ( et le Ministère a dû omettre de nous les transmettre).
  • Des « jaunes » pour faire passer la réforme du collège ?

    Par | 5 commentaires | 5 recommandés
    Manif réforme collège Manif réforme collège
    Chaude ambiance à venir dans tous les collèges de France ! Car la mise en place de la réforme du collège, largement réprouvée par les enseignants, va s'appuyer sur... des jaunes... ou du moins les membres du Conseil pédagogique qu'on tentera de faire devenir tels... : telle est du moins la volonté de Najat Vallaud-Belkacem. Dès la circulaire  n° 2015-106 du 30-6-2015 ( publié au BO du 2 Juillet), l'affaire était claire : « La première vague des enseignants formés en bassin est composée d'enseignants volontaires, en particulier des membres des conseils pédagogiques des collèges, qui pourront accompagner la réflexion pédagogique au sein des établissements ». Claire ? Non, pas vraiment, puisque la phrase suppose que les membres des conseils pédagogiques seraient nécessairement volontaires pour être les premiers formés à la réforme 2016... Or on peut être nommé au Conseil pédagogique et être un farouche opposant à la réforme, non?... Mais qu'est-ce donc que ce « conseil pédagogique » ? Créés par l'article 38 de la loi Fillon, mis en place pour la première fois en 2006, « le conseil pédagogique, présidé par le chef d'établissement, réunit notamment au moins un professeur principal de chaque niveau d'enseignement et un professeur par champ disciplinaire. ». Ce sont les professeurs eux-mêmes, normalement, qui proposent des noms, mais s'ils ne le font pas, c'est le chef d'établissement qui nomme les membres du Conseil. Ce conseil, dit la circulaire publiée au BO du 2 Juillet, formule des propositions sur les modalités de l'accompagnement personnalisé et est saisi pour avis sur l'organisation des EPI (enseignements pratiques interdisciplinaires ) » avant qu'il ne soit présenté pour vote au CA. Des modalités d'organisation ont-elles été mises en place pour que les membres du conseil pédagogique soient les représentants de l'avis majoritaire des enseignants de l'établissement ? Non. Y a-t-il des heures de concertation prévues, des modalités d'information de chacun sur les décisions à prendre,les débats, les enjeux ? Non.