Blog suivi par 200 abonnés

Inspire, ce n’est rien

  • Des nervures sous nos jours: André Markowicz, Laura Vazquez aux Lectures sous l’arbre

    Par | 1 commentaire | 11 recommandés
    À ceux pour qui l’été commence à peine, voire ne serait pas sorti des sables en ces temps si peu propices à la générosité aventureuse, à la générosité tout court, conseiller le poème aux Lectures sous l'arbre organisées par Cheyne éditeur du 14 au 21 août.
  • Ghérasim Luca ou la solitude du poète orchestre

    Par | 30 commentaires | 24 recommandés
    De ce monde où « tout doit être réinventé » il est passionnément le géomètre et le poète orchestre. La revue « Europe » consacre son numéro du mois de mai, coordonné par Serge Martin, au poète roumain Ghérasim Luca (1913-1994) qui a écrit l’essentiel de son œuvre en langue française.
  • Ce samedi 40 mars

    Par | 15 commentaires | 20 recommandés
    Rien de tel que le mois de mars pour déclarer la guerre au temps chronique. Et il faut noter que c’est le dernier jour du mois, le 31, que la Nuit debout (hasard d’une grande manifestation nationale ?) s’est saisie de cette germination, égrenant ses jours : 32 mars, 33 mars…
  • L’événement inconnu (Stanislas Rodanski, Jean-Luc Raharimanana)

    Par | 15 commentaires | 9 recommandés
    C’est François-René Simon qui m’a rappelé cette image de Stanislas Rodanski, «l’événement inconnu», alors que l’on fêtait la semaine passée, à Toulouse, un cher ami commun. S’y trouve associé ici un poème de Jean-Luc Raharimanana.
  • Et la vie même se retourne comme un gant, nous dit Kim Hyesoon

    Par | 20 commentaires | 12 recommandés
    Vu de la péninsule coréenne, il y a beaucoup de morts au monde, l’histoire est brutale et les séparations semblent durer pour la vie. Et pourtant Kim Hyesoon, qui était de la délégation d’écrivains sud-coréens invités au récent salon du livre de Paris, nous écrit, de son orient extrême, comme au levant de la vie.
  • La poésie française comme dans son jardin à Télérama

    Par | 6 commentaires | 21 recommandés
    Il est remarquable qu’un magazine hebdomadaire tel que Télérama consacre un numéro hors-série à la poésie française. Du moins est-ce ainsi que ce numéro devrait être décliné. Mais quelques approximations éditoriales trahissent une vision bien trop ethnocentrique de la poésie de langue française pour simplement s’en réjouir.
  • Jacques Abeille, le semeur de regards

    Par | 7 commentaires | 17 recommandés
    Poète, romancier, peintre, Jacques Abeille ne fait qu’une œuvre et elle est tout entière un appel à l’imagination créatrice. C’est de cela que nous entretiennent ses somptueuses « Petites Proses plus ou moins brisées », prix Jean Arp 2015 de littérature francophone.
  • Portrait de Raymond Carver en divin poète maximaliste

    Par | 20 commentaires | 27 recommandés
    Raymond Carver en 1984 © Photo : Bob Adelman/Corbis Raymond Carver en 1984 © Photo : Bob Adelman/Corbis
    Ce que l’on s’accorde à reconnaître de force singulière à Raymond Carver en tant que nouvelliste est aussi vrai pour le poète, et vrai également par rapport à ce que l’on pense connaître de la poésie, y compris aux États-Unis, tant il en repousse les limites. La parution du tome « Poésie » de ses œuvres complètes traduites en langue française devrait porter à un émerveillement durable.
  • Ludovic Janvier et Doina Ioanid, otages de notre désir de poésie

    Par | 12 commentaires | 13 recommandés
    Nous n’irons plus au stade, ni dans aucun autre lieu public, sans être otages de notre désir de poésie, c’est-à-dire sans y entendre avec les poètes Ludovic Janvier et Doina Ioanid cette part de parole commune qu’ils en extirpent, forcément singulière dans un monde aux murs sans écho.
  • Les rêves d’épopée de la poésie haïtienne «avec des traces qui n’en finissent pas»

    Par | 10 commentaires | 14 recommandés
    Courant sur quatre générations de poètes, l'Anthologie de poésie haïtienne contemporaine que publie James Noël au Seuil renoue avec la vision d’un monde perçu dans sa totalité sensible.