Blog suivi par 31 abonnés

humalibre

À propos du blog
correfoc: course du feu. Un homme cherche son cap en pédalant dans les ténèbres.
  • tenter de comprendre, crime de haute trahison ?

    Par | 3 commentaires | 3 recommandés
    Alors que les roulements de tambour se font insistants autour de nos valeurs occidentales qui battent le rappel et invitent á serrer les rangs face á la menace islamiste, ne serait-il pas opportun de songer aux dérives possibles de ce réflexe unanime de défense de Charlie ainsi qu'aux conséquences de l'affirmation de nos valeurs ? Les manifestants de Grozny et ailleurs seraient tous des exaltés plongés dans ce que le sentiment général nomme l'obscurantisme, nouveau mot-dard pour fustiger l'ennemi. Et si nous revenions un peu á la raison qui elle aussi a cimenté notre histoire récente et notre personnalité au même titre que la liberté d'expression, les droits humains, la dignité citoyenne... ? 
  • vous avez dit bien pensant ?

    Par | 15 commentaires | 9 recommandés
    Dans notre série sur les expressions á l’emporte-pièce celle-ci mérite une place de choix dans l’arsenal des dards rhétoriques á double tranchant. Comme la précédente concernant les naïfs en politique (bisounours), sa polyvalence qui permet d’y ranger tout et son contraire la rend particulièrement versatile et apte á terrasser l’adversaire.
  • rite des morts á Naolinco

    Par | 25 commentaires | 11 recommandés
    Le village de Naolinco se trouve lové dans les brumes de la Sierra Madre orientale á près de 2000 mètres d’altitude et ses fêtes et traditions assurent sa notoriété dans l’Etat de Veracruz et au-delà. Communauté au fort tempérament isolée par le relief,  elle est soudée par le culte aux morts que l’on vénère tous les ans dans une ambiance festive et de concorde qui attire de plus en plus de visiteurs. Ceux-ci parcourent les rues du village et le cimetière en se joignant parfois aux chants et en acceptant un verre ou un tamal [1] dans les maisons qui s’ouvrent á tout venant dans la nuit du 1er au 2 novembre.
  • vous avez dit bisounours ?

    Par | 7 commentaires | 9 recommandés
    L’enfance, période que l’on dit heureuse car insouciante, un référent de la naïveté en politique ? Le bisounours ou calinours comme disent les québécois pour éviter toute allusion á la bizoune (membre masculin) est devenu un outil commode d’ostracisation de l’adversaire chez lequel on soupçonne de l’ingénuité. Cela vise bien sûr en premier lieu ceux qui ne perdent pas de vue les idéaux qui soutiennent leur discours qu’ils soient de droite ou de gauche bien que la tendance actuelle réunit sous cette appellation en général antiracistes, anti machistes et anticapitalistes dans le même sac gauchiste. 
  • vous avez dit communautarisme ?

    Par | 35 commentaires | 7 recommandés
    Il est d’usage en matière d’immigration d’opposer les épouvantails anglo-saxon ou allemand á notre modèle qui viserait l’intégration dans un rejet du communautarisme source de tous les maux : délinquance bien sûr, intégrisme, parasitage social, sexisme, racisme dit anti-blanc, tribalisme… Le consensus á ce sujet comme d’habitude résulte d’une campagne médiatique orchestrée par nos puissants experts de plateau prompts á stigmatiser selon les besoins religion islamique, minorité Rom, jeunesse des banlieues ou tout autre groupe susceptible de détourner les ressentiments anti institutionnels.
  • quand j'étais communiste

    Par | 26 commentaires | 7 recommandés
    Quand j’étais jeune, j’avais douze ans. Tout était très simple : les riches et les pauvres n’avaient qu’á gagner tous la même chose et comme cela, plus de problèmes ni de jalousies. Les curés que je fréquentais parfois au catéchisme me dépeignaient un monde généreux duquel était absent bizarrement la notion d’exploitation d’autrui : tout se résolvait á coups d’aumônes et de justice divine post mortem. Mais j'ignorais que j’étais communiste ni que c’étaient de dangereux bandits le couteau entre les dents : Staline, Pol Pot, Dany le rouge et consorts,  tous assoiffés de pouvoir au prétexte de justice sociale. Avec des nuances bien évidemment mais les nuances á cet âge…
  • drogue, armes et sexe

    Par | 11 commentaires | 5 recommandés
    Beau programme, non ? Et pourtant le PIB doit prendre maintenant en compte l’économie souterraine, dopant de ce fait les données macroéconomiques (dette publique, déficit…) dans une dynamique lancée aux Nations Unies et décidée en Europe en 2012 (1). Réalisme ou cynisme ? Alors que la consommation de drogue est illégale et que le client de services sexuels se verra bientôt criminalisé on trouve des armes en vente dans les magasins Leclerc. 
  • la Bestia

    Par | 15 commentaires | 6 recommandés
  • Mexique: journalisme et chaos

    Par | 33 commentaires | 21 recommandés
    Javier Sicilia, l’auteur de l’article dont le compte-rendu de lecture suit, est une figure emblématique du mouvement de rébellion citoyenne face aux fléaux qui secouent le Mexique, en particulier l’insécurité (son fils a été assassiné par le cartel du golfe, plus de 120 000 morts en six ans de mandat de Calderón) : auteur d’essais et de romans, journaliste, il a délaissé la poésie depuis le drame qui l’a frappé pour se consacrer au mouvement citoyen d’émancipation dont il est devenu la figure de proue.
  • L'humour avec des pincettes

    Par | 38 commentaires | 6 recommandés
    Cela vous est probablement déjà arrivé, et pas seulement dans des forums de discussion : vous voulez détendre l’atmosphère et vos propos ironiques sont pris au premier degré, produisant l’effet contraire à celui recherché.