Blog suivi par 29 abonnés

humalibre

À propos du blog
correfoc: course du feu. Un homme cherche son cap en pédalant dans les ténèbres.
  • Tourisme, saine curiosité et solidarité

    Par | 6 commentaires | 4 recommandés
    Qui se souvient de ce tour opérateur au nom évocateur où réfugiés espagnols, prêtres ouvriers et militants PSU arrondissaient leur maigre budget en accompagnant des enthousiastes pour découvrir le monde, “Voir et Connaître” ? Pionnier du tourisme des trente glorieuses, son absorption par le groupe Trigano sous l'enseigne du Club Méditerranée signa la fin d'une vision non alignée du voyage de loisirs refusant de bronzer idiot. 
  • les allumeuses

    Par | 24 commentaires | 5 recommandés
    Parmi les sujets sociétaux qui fâchent et qui mettent le politiquement correct à l'épreuve, le sexisme occupe une place de choix. En effet, comment occulter les siècles de répression machiste encore vivace et oser défier le discours convenu qui dénonce exploitation sexuelle, inégalité salariale, violence physique et harcèlement permanent ? 
  • Valeurs républicaines et altérité

    Par | 17 commentaires | 6 recommandés
    Il est beaucoup question actuellement de République que le PG voudrait faire changer de classe et sur laquelle l'UMP vient de réussir son OPA en se débaptisant. Associée à son corollaire français, la laïcité, celle-ci repose sur les valeurs bafouées en permanence gravées aux frontons des édifices officiels. La lutte pour leur réhabilitation, légitimation, rédemption... appelez ça comme vous le voudrez s'inscrit cependant dans un contexte plus large d'émancipation du mouvement globaliste néolibéral. Comme en religion, le dogme infaillible de l’État providence, seul susceptible de décliner lesdites valeurs au quotidien, se trouve proclamé à la française.
  • triste fête des mères

    Par | 8 commentaires | 9 recommandés
      le 10 mai est la fête des mères dans un certain nombre de pays dont le Salvador, le Guatemala et le Mexique. Fête joyeuse, c'est un jour de deuil et de douleur pour nombre de mamans privées de leurs enfants: 
  • TINA, ou si ? pistes:

    Par | 7 commentaires | 6 recommandés
    TINA: pas d'autre choix que la dictature des “marchés”, c'est ce que nous assène la doxa des pouvoirs assujettis aux capitaux. Aucune alternative. Ce crédo a beau être battu en brèche par tout ce que le pays compte d'idéalistes et de philanthropes qui s'insurgent avec raison contre le rouleau compresseur du gouvernement apostat, il n'en reste pas moins que l'horizon reste désespérémentvide: quel est le paradigme susceptible d'arrêter cette machine qui s'est emballée pour insuffler un début d'espoir, quelle est la force populaire ou pas qui parviendra à imposer des critères d'intégrité et d'humanisme dans les rouages de l'économie mondiale ? 
  • Le Túmin, une monnaie solidaire au Mexique

    Par | 26 commentaires | 4 recommandés
    Née en 2010 à l'occasion du bicentenaire de l'indépendance et du centenaire de la révolution, cette monnaie locale a prospéré et s'est étendue à dix autres états mexicains grâce à un mouvement de solidarité venu à sa rescousse pour le soutenir face aux assauts des autorités qui voient en elle une menace à leur monopole: actuellement les membres du réseau échangent les coupures de 1, 5, 10 ou 20 Túmin (se prononce toumine) entre eux dans leurs transactions (équivalant à 6, 30, 60 et 115 centimes d'Euro) ainsi que les sympathisants de leur cause voire quelques touristes[1]  . 
  • tenter de comprendre, crime de haute trahison ?

    Par | 3 commentaires | 2 recommandés
    Alors que les roulements de tambour se font insistants autour de nos valeurs occidentales qui battent le rappel et invitent á serrer les rangs face á la menace islamiste, ne serait-il pas opportun de songer aux dérives possibles de ce réflexe unanime de défense de Charlie ainsi qu'aux conséquences de l'affirmation de nos valeurs ? Les manifestants de Grozny et ailleurs seraient tous des exaltés plongés dans ce que le sentiment général nomme l'obscurantisme, nouveau mot-dard pour fustiger l'ennemi. Et si nous revenions un peu á la raison qui elle aussi a cimenté notre histoire récente et notre personnalité au même titre que la liberté d'expression, les droits humains, la dignité citoyenne... ? 
  • vous avez dit bien pensant ?

    Par | 15 commentaires | 5 recommandés
    Dans notre série sur les expressions á l’emporte-pièce celle-ci mérite une place de choix dans l’arsenal des dards rhétoriques á double tranchant. Comme la précédente concernant les naïfs en politique (bisounours), sa polyvalence qui permet d’y ranger tout et son contraire la rend particulièrement versatile et apte á terrasser l’adversaire.
  • rite des morts á Naolinco

    Par | 25 commentaires | 7 recommandés
    Le village de Naolinco se trouve lové dans les brumes de la Sierra Madre orientale á près de 2000 mètres d’altitude et ses fêtes et traditions assurent sa notoriété dans l’Etat de Veracruz et au-delà. Communauté au fort tempérament isolée par le relief,  elle est soudée par le culte aux morts que l’on vénère tous les ans dans une ambiance festive et de concorde qui attire de plus en plus de visiteurs. Ceux-ci parcourent les rues du village et le cimetière en se joignant parfois aux chants et en acceptant un verre ou un tamal [1] dans les maisons qui s’ouvrent á tout venant dans la nuit du 1er au 2 novembre.
  • vous avez dit bisounours ?

    Par | 7 commentaires | 8 recommandés
    L’enfance, période que l’on dit heureuse car insouciante, un référent de la naïveté en politique ? Le bisounours ou calinours comme disent les québécois pour éviter toute allusion á la bizoune (membre masculin) est devenu un outil commode d’ostracisation de l’adversaire chez lequel on soupçonne de l’ingénuité. Cela vise bien sûr en premier lieu ceux qui ne perdent pas de vue les idéaux qui soutiennent leur discours qu’ils soient de droite ou de gauche bien que la tendance actuelle réunit sous cette appellation en général antiracistes, anti machistes et anticapitalistes dans le même sac gauchiste.