daniel gros

Mamoudzou - Mayotte

Son blog
13 abonnés Mayotte, c'est loin. J'y habite.
Voir tous
  • Mayotte en état de siège

    Par
    Peinture murale, quartier de M'Gombani, Mamoudzou. © daniel gros Peinture murale, quartier de M'Gombani, Mamoudzou. © daniel gros
    Mayotte vit en état de siège . L'économie est suspendue. Les transports de marchandises et les déplacements des personnes ne franchissent aucun barrage. La chasse aux étrangers est ouverte. Les reconduites à la frontière se multiplient. Jusqu'à l'arrêt final décrété par l'Union des Comores et le refoulement de ses ressortissants. L'état de siège est alors parachevé.
  • De délinquance en déliquescence, le destin tragique de Mayotte

    Par
    Peinture murale dans le village de M'Gombani Mamoudzou. © daniel gros Peinture murale dans le village de M'Gombani Mamoudzou. © daniel gros
    La confusion règne à Mayotte. «La population» érige des barrages que même les piétons ne peuvent franchir. Le territoire est paralysé. Des milices se constituent qui menacent la sécurité et les intérêts des «étrangers» et assimilés. Nous ne supportons plus nos voisins, incapables de voir que nos existences sont imbriquées les unes dans les autres.
  • Mayotte, c'est loin. J'y habite.

    Par
    Depuis le début de l’année 2016, l’île de Mayotte est la scène de violences populaires contre les étrangers. Des collectifs villageois organisent des meutes : le matin d’un dimanche le plus souvent, ils forment des défilés, vont de cases en cases dans les quartiers soi-disant comoriens, se font menaçants, détruisent les clôtures et les bangas, chassent la population. Comment en est-on arrivé là ?