Édition suivie par 20 abonnés

Compliquons les intrigues

4 rédacteurs

À propos de l'édition
Ici les certitudes sont à la lisière.
Jamais portées en bandoulière, ni placées au centre.
Pour trouver sa route, il faut parfois accepter de se perdre.
Pas de scoop, rien de sensationnel.
/>Pas d'abdication, non plus, devant le « trop-plein » de l'actualité.
Point de tyrannie de l'urgence.
Pas de complaisance pour ce qui est trivial.
Ici on prend son temps.
On interroge, on complique, on cherche.
Tous les moyens possibles doivent être mis en oeuvre.
La raison, bien entendu. Mais aussi le rire, la subversion.
Chacun vient avec ce qu'il est, ce qu'il a.
La seule exigence: que l'honnêteté soit au rendez-vous.
Et qu'on y trouve du plaisir.
Le lien qui fait penser, c'est ici.
Et tant mieux si cette pensée fait lien!
  • Édition Compliquons les intrigues

    Mohamed Arkoun, mort d'un grand penseur de l'islam

    Par | 28 commentaires | 6 recommandés
    Mohamed Arkoun, professeur émérite d'histoire de la pensée islamique à la Sorbonne, est décédé mardi 15 septembre à Paris. En mai dernier, pour Compliquons les intrigues, il évoquait les rapports entre l'islam et la politique, notamment dans les Etats post-coloniaux.
  • Édition Compliquons les intrigues

    1217

    Par | 4 commentaires | 3 recommandés
    Mille deux cent dix-sept. J'ai retrouvé ce nombre inscrit au stylo rouge sur les pages de mon petit carnet à spirales. A l'endroit même où je plante certaines réflexions, certains événements dans le terreau blanc du papier satiné, afin qu'avec la nuit ils germent lentement jusqu'à devenir le lendemain matin un édito à détailler. Une petite coupe au traitement de texte, et voilà un arbuste de lettres qui fleurit sur Médiapart.
  • Édition Compliquons les intrigues

    Les cœurs secs

    Par | 1 commentaire | 2 recommandés
    Il y a une fin pour chaque chose. Moi, j'aurais préféré qu'il n'y en ait pas. Mais voilà, elle est partie. Le pire dans tout ça, c'est qu'elle semblait soulagée, comme si sa future solitude lui était plus agréable que ma modeste compagnie. Elle affirmait qu'être seule lui serait salutaire. De mon côté, la seule chose que je retiens, c'est l'image cruelle d'une femme qui part avec le sourire.
  • Édition Compliquons les intrigues

    Basket protestant et football catholique ?

    Par | 2 commentaires | 1 recommandé
    Il ne fait aucun doute que le sport s'apparente de plus en plus à une religion, comme la coupe du monde de football en Afrique du Sud nous le montre, comme cela été développé par Jacques Ellul dès 1973 dans son étude sur les religions séculières1 de la modernité ou plus récemment par Sergio Levinsky et Luis Martinez Andrade2. Mais quelles religions ?
  • Édition Compliquons les intrigues

    Entre les mondes

    Par | 6 commentaires | 8 recommandés
    Au fond d'une bibliothèque, j'ouvre le journal en toute discrétion. Faut dire que j'ai réussi à pénétrer dans les lieux entre l'heure de fermeture et l'heure d'ouverture. Pris en étau entre le bureau et mes lunettes, je scrute impitoyablement l'actualité de ce milieu de semaine.
  • Édition Compliquons les intrigues

    Manque d'horizon

    Par | 5 commentaires | 1 recommandé
    On ne devrait jamais tirer sur un bateau. Il vient de derrière la mer, d'un endroit que vous ne pouvez voir depuis le rivage. Il a emprunté un long chemin afin d'arriver par chez vous. Il ne faut pas tirer sur lui. S'il vient d'aussi loin, c'est qu'il a peut-être quelque chose à dire, non ?
  • Édition Compliquons les intrigues

    «Besoin de la France pour dire ce que je suis»

    Par | 2 commentaires
  • Édition Compliquons les intrigues

    Le reflet du niqab

    Par | 16 commentaires | 1 recommandé
    Je viens d'apprendre que deux femmes en sont venues aux mains dans un magasin en Loire-Atlantique, à Trignac. Tout ça parce que l'une d'entre elle portait le niqab, et qu'une autre cliente ne l'aurait pas supporté. Des réflexions ont fusé et puis tout s'est envenimé pour finalement aboutir à une empoignade devant, on le suppose, une clientèle médusée.
  • Édition Compliquons les intrigues

    Israël, Palestine: mon Dieu contre le tien

    Par | 4 commentaires | 3 recommandés
    Rencontre avec Jean-Luc Allouche, ancien correspondant de «Libération» à Jérusalem, auteur des «Jours redoutables».
  • Édition Compliquons les intrigues

    Le joug de la rigueur

    Par | 4 commentaires
    J'ai bien l'impression que le joug de la rigueur pèse au-dessus de nos têtes. Faut dire qu'on aurait pas dû aller voir chez les Grecs. La faillite est contagieuse.