Billet de blog 18 mars 2013

Grain de sel: «J'aimerais faire des interviews un peu insolentes»

Le 16 mars 2008, il y a cinq ans, grain de sel était là... Elle connaît la maison comme sa poche et répond en « serial-commentatrice » aux questions que je lui ai adressées à l'occasion du cinquième anniversaire de Mediapart. 

Géraldine Delacroix
Journaliste.
Journaliste à Mediapart

Le 16 mars 2008, il y a cinq ans, grain de sel était là... Elle connaît la maison comme sa poche et répond en « serial-commentatrice » aux questions que je lui ai adressées à l'occasion du cinquième anniversaire de Mediapart. 

Si vous étiez un autre abonné ? 

Si j'étais un autre abonné, j'aimerais être un mixte de Taky Varsö pour son intelligence, Patrick Rödel pour sa dignité, Anne Fontaine pour sa poésie, Olala pour son humour créatif, Ben pour sa gentillesse et sa popularité, Corinne N pour sa disponibilté, Gilles Walusinski pour son œil, et Michel Puech & Louis du Collectif les Morts de la Rue & Frederick Casadesus ex-aequo pour leur fidélité à ce qu'ils défendent contre vents et marées avec compétence et passion. J'ai exprès tenus à l'écart les gens qui travaillent au journal, sinon, j'aurais sûrement aussi cité Patrice Beray pour sa manière de faire partager ses passions et Antoine Perraud pour son érudition.

Si vous étiez un article ? 

S'il fallait n'en citer qu'un, alors peut-être ce serait cette analyse d'Edwy Plenel au moment de l'affaire Terrasse, en mai dernier, et les commentaires qu'elle a suscités: Mediapart, la gauche et l'indépendance.

Pour le reste, j'ai 329 favoris. Une mention pour la couverture du social (et notament une série sur la crise) de Mathieu Magnaudeix à l'époque où c'était la rubrique qu'il couvrait, et une autre pour toute la série de Sophie Dufau sur la psychiatrie.

Si vous étiez un billet ? 

Sans hésitation possible, celui-là: dire aux gens qu'on les aime. Et aussi celui-là: D’un exil l’autre (écho intimiste à la série d’Antoine Perraud, en forme de lettre à un père). Et encore Tunis 1906

Si vous étiez un troll ?

Je serais Uleski, celui que je déteste le plus, parce qu'il est irrémédiablement content de lui, ne doute jamais au grand jamais de lui, est sûr d'avoir plein de talent et peut regarder le monde entier avec mépris. Je le hais. Sinon, j'admire aussi beaucoup hêtre pour sa concision, Vivre est un village pour le contraire de la concision, et d'une certaine façon aussi JPYLG pour sa fidélité à lui-même ! :-))) 

Dans un autre genre, je suis sûre que je ne suis pas mal non plus, pour pas mal d'abonnés…

Si vous étiez un commentaire ?

Il y en a deux ou trois qui m'ont tous les deux (ou trois) été adressés sur certains de mes billets et m'ont vraiment marquée. C'est celui de plank  sur Le non-dit ou la mémoire entre les lignes. Le voici: « Partager... C'est une "chance" de pouvoir le faire... C'est une "chance" de pouvoir admirer son père... Sans failles... Sans questionnements... sans "oui, mais..." Mon père à moi était Allemand... Officier... Alors je cherche à comprendre... Je cherche... Je cherche... Je cherche... Primo Levi m'a donné une partie de la réponse, partiellement satisfaisante : " Hier gibt es kein Warum". Je vous embrasse Grain de Sel..»

Et c'est la première fois qu'on échangeait. J'ai été bouleversée. Et on est restés amis.

Il y a aussi bien sûr le commentaire d'Edwy sur le même billet, qui finissait par « Oui, merci et bravo. Ton père peut être fier de toi. » et a été comme une sorte de "sacralisation" (je n'ai pas peur des mots), eu égard à sa fidélité à lui à son propre père…

Et enfin il y a eu celui-là, par Marc Bontoux: « Vous lire m'a fait plaisir. Amitiés » qui était d'une sobriété exemplaire et m'a énormément touchée… C'était sur ma Petite moisson de trois fois rien.

Si vous vouliez faire un reportage, où iriez-vous ?

En ce moment, ce serait soit un reportage un peu long et peut-être embedded sur les urgences à l’hôpital, soit une enquête sur les différentes escroqueries aux personnes âgées (ventes forcées, assurances-obsèques, maisons de retraite, etc.). Pour le reste, suis assez sensibilisée en ce moment aux « fins de droits » et à ce qu’ils vont devenir, surtout passés 55 ans !

Mais de la politique politicienne, en aucun cas !

Si vous vouliez faire une interview, qui iriez-vous rencontrer ?

© 

Trop tard, mais j’aurais rêvé interviewer Stéphane Hessel… Sinon, plein de gens, mais pas forcément dans le sens du poil. J’aimerais bien faire des interviewes un peu insolentes et à contre-courant… C’est-à-dire pas forcément sur ce dont ils s’attendent à parler. Enfin, bref !

Si vous changiez quelque chose à Mediapart ? 

En dehors des problèmes techniques maintes fois évoqués (nouveaux affichés en gras, etc.), je suis totalement opposée aux billets fermés aux commentaires, surtout d’emblée. Je suis aussi totalement contre les éditions participatives à un seul abonné, qui mériteraient d’être remplacées par un format « séries » pour ne pas risquer de nuire aux éditions réellement participatives et vraiment basées sur le collaboratif (cf La Mendie-Bulles ou Je me Souviens) où il ne règne aucun sens de l’ego trop prononcé et où tous essaient de faire « œuvre commune ». 

Sinon, très agacée par la quasi-permanence en « une » de « signatures », toujours les mêmes : Birgé, Tugny, Corcuff, etc. Ce côté « mise en vitrine », assez élitiste, m’agace prodigieusement…

Sinon, parfois, assez perplexe devant le choix des Invités de Médiapart et la non-relecture de leurs billets… Vraiment à boire et à manger !

J’aimerais également, même si je sais que c’est difficile, que les gens ne se servent pas du Club uniquement pour faire leur pub, ou celle de leur parti. Ce côté affichage sauvage de slogans ou de vidéos sans aucune plus-value ajoutée me sort par les yeux.

Tant que j’y suis, un vœu personnel : qu’une « demande de contact » soit assortie d’un petit mot pour expliquer « pourquoi », idem quand on « vire » quelqu'un de ses contacts… Pour une meilleure communication.

Et rétablir l’envoi de messages à tous les membres d’une édition, et si possible sans transiter par la boîte mails privée.

Et bien sûr, j'aimerais que la politique d’exclusion temporaire ou non et/ou d’effaçage des commentaires soit disons plus lisible et plus affichée, afin d’éviter les tollés récurrents qui envahissent le site.

Enfin, si j’osais, je dirais bien ras-le-bol de Didier Porte, les « meilleures » choses doivent avoir une fin. Alors a fortiori aussi les plus médiocres. M’enfin bon, des goûts et des couleurs….

Mediapart, un réseau ?

J’ai dû rencontrer « en vrai » une bonne trentaine d’abonnés sinon plus, sans compter ceux que j’ai pu croiser soit aux journées portes ouvertes soit aux anniversaires, soit au spectacle de Bérangère Bonvoisin au théâtre de la Madeleine. On va dire qu’une demi-douzaine d’entre eux, abonnés ou anciens abonnés, sont restés mes ami/es. Dont certains plutôt intimes : on se voit, on se téléphone, on s’invite…

Votre pratique, vos habitudes sur Mediapart ? 

J’y passe trop de temps, c’est bien le problème ! Tout dépend si boulot ou non (il arrive que je reçoive des SMS inquiets quand je bosse parce que je suis un peu absente

)) mais sinon, c’est vraiment devenu une addiction. Un dérivatif pour penser à autre chose qu’à ses soucis et une addiction comme la cigarette, qu’on allume sans même y penser !  le problème, c’est les deux en même temps.

Donc un petit tour le matin, forcément, et un grand tour le soir, inévitablement…et entre les deux, c’est selon… Je suis très vite devenue une véritable serial-commentatrice et mon pseudo lui-même y pousse !

Le vrai GROS problème, c’est quand je dois bosser à la maison (préparation de cours, rewriting, etc.) Il faudrait que je n’ai pas un onglet en permanence ouvert sur le site et il faut une discipline d’enfer !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Fraude fiscale : la procédure opaque qui permet aux grandes entreprises de négocier
McDonald’s, Kering, Google, Amazon, L’Oréal… Le règlement d’ensemble est une procédure opaque, sans base légale, qui permet aux grandes entreprises de négocier avec le fisc leurs redressements. Un rapport exigé par le Parlement et que publie Mediapart permet de constater que l’an dernier, le rabais accordé en 2021 a dépassé le milliard d’euros.
par Pierre Januel
Journal
Cac 40 : les profiteurs de crises
Jamais les groupes du CAC 40 n’ont gagné autant d’argent. Au premier semestre, leurs résultats s’élèvent à 81,3 milliards d’euros, en hausse de 34 % sur un an. Les grands groupes, et pas seulement ceux du luxe, ont appris le bénéfice de la rareté et des positions dominantes pour imposer des hausses de prix spectaculaires. Le capitalisme de rente a de beaux jours devant lui.
par Martine Orange
Journal — Livres
Le dernier secret des manuscrits retrouvés de Louis-Ferdinand Céline
Il y a un an, le critique de théâtre Jean-Pierre Thibaudat confirmait dans un billet de blog de Mediapart avoir été le destinataire de textes disparus de l’écrivain antisémite Louis-Ferdinand Céline. Aujourd’hui, toujours dans le Club de Mediapart, il revient sur cette histoire et le secret qui l’entourait encore. « Le temps est venu de dévoiler les choses pour permettre un apaisement général », estime-t-il, révélant que les documents lui avaient été remis par la famille du résistant Yvon Morandat, qui les avait conservés.
par Sabrina Kassa
Journal
Le député Sacha Houlié relance le débat sur le droit de vote des étrangers
Le député Renaissance (ex-LREM) a déposé, début août, une proposition de loi visant à accorder le droit de vote aux étrangers aux élections municipales. Un très « long serpent de mer », puisque le débat, ouvert en France il y a quarante ans, n’a jamais abouti.
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
L’eau dans une France bientôt subaride
La France subaride ? Nos ancêtres auraient évoqué l’Algérie. Aujourd’hui, le Sud de la France vit avec une aridité et des températures qui sont celles du Sahara. Heureusement, quelques jours par an. Mais demain ? Le gouvernement en fait-il assez ? (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet d’édition
Canicula, étoile chien
Si la canicule n’a aucun rapport avec les canidés, ce mot vient du latin Canicula, petite chienne. Canicula, autre nom que les astronomes donnaient à Sirius, étoile la plus brillante de la constellation du Grand Chien. Pour les Grecs, le temps le plus chaud de l’année commençait au lever de Sirius, l’étoile chien qui, au solstice d’été, poursuit la course du soleil .
par vent d'autan
Billet d’édition
Les guerriers de l'ombre
« Je crois que la planète va pas tenir longtemps, en fait. Que le dérèglement climatique ne me permettra pas de finir ma vie comme elle aurait dû. J’espère juste que je pourrai avoir un p’tit bout de vie normale, comme les autres avant ». Alors lorsque j'entends prononcer ces paroles de ma fille, une énorme, incroyable, faramineuse rage me terrasse. « Au moins, j’aurais vécu des trucs bien. J’ai réussi à vaincre ma maladie, c’est énorme déjà ».
par Andreleo1871
Billet de blog
Décret GPS, hypocrisie et renoncements d'une mesurette pour le climat
Au cœur d'un été marqué par une sécheresse, des chaleurs et des incendies historiques, le gouvernement publie un décret feignant de contraindre les entreprises du numérique dans la lutte contre le réchauffement climatique. Mais ce n'est là qu'une vaste hypocrisie cachant mal les renoncements à prendre des mesures contraignantes.
par Helloat Sylvain