Blog suivi par 20 abonnés

Le blog de Hans.Cova

  • Quand le réel rattrape la science économique. La distance peu critique de ses adeptes

    Par | 8 commentaires | 10 recommandés
    Dans une récente note « confidentielle », trois économistes – Aghion, Pisani-Ferry et Martin – exprimaient leur inquiétude quant à l’absence de « mesures sociales » venant atténuer les perceptions négatives de la politique menée par le pouvoir exécutif. Or, loin de n’être qu’un oubli, cette absence en exprime l’idéologie. En témoignent les prises de position de l’un d’entre eux, Philippe Aghion…
  • Et pourtant, il baisse… Réflexions sur la réduction du temps de travail

    Par | 1 recommandé
    Si les économistes orthodoxes demeurent réfractaires au partage du temps de travail comme solution à un chômage structurel, l’analyse des statistiques semble au contraire nous conduire à reposer cette question. D'où ce rappel historique : le nombre total d’heures travaillées en France baisse inexorablement…
  • Stagnation séculaire et horizons d’attente : les impasses du capitalisme tardif

    Par | 2 recommandés
    Depuis quelques temps, la question d’une stagnation séculaire des économies avancées fait débat. Si certains économistes s’escriment à sauver les phénomènes, d’autres tablent sur un « état stationnaire » compatible avec le capitalisme. Or, si cet état se confirme, il importe au contraire de repenser entièrement nos modes de production, plus justes socialement et écologiquement...
  • Le recours à la science comme symptôme d’une crise de légitimité

    Par | 3 recommandés
    Alors que la pensée dominante, en économie et en sociologie, conduisant à un creusement alarmant des inégalités et à une précarisation du salariat, est de plus en plus contestée (y compris par le FMI et l’OCDE !), la publication de pamphlets visant à la corroborer scientifiquement masque péniblement une crise de légitimité manifeste…
  • Le pragmatisme détourné : le cas du Crédit d'Impôt pour la Compétitivité et l'Emploi

    Par | 3 commentaires | 2 recommandés
    Quoique la vulgate économique prétende s’appuyer sur la science, le soutien de ses théoriciens aux contre-réformes masque un parti pris idéologique. Aussi le « pragmatisme » dont ils se réclament apparaît-il pour ce qui est réellement : un contresens philosophique. Ce qui est peu surprenant, tant les effets de ces contre-réformes contredisent sans cesse ceux annoncés. L'exemple du CICE le prouve.
  • La "science économique" au prisme de l'idéologie

    Par | 2 commentaires | 1 recommandé
    Bien que le discours dominant en économie prétende s’appuyer sur des méthodes scientifiques pour justifier les (contre-)réformes néolibérales, il peine aujourd'hui à taire ses postulats idéologiques. Même au FMI et à l’OCDE, malgré leur « soutien appuyé » au gouvernement français, un travail critique sur leurs fondements théoriques (et les politiques à mettre en œuvre) voit le jour…
  • Encore un "coup" du travail ? Réflexions sur la désindustrialisation de la France

    Par
    Alors que le feuilleton Alstom a, pendant quelques semaines, pris d'assaut l'actualité économique, cet épisode doit davantage être compris dans un contexte plus large : la lente désindustrialisation de la France. Alors que les économistes orthodoxes ne cessent d'inculper le "coût du travail" – "prohibitif", disent-ils –, il importe d'évoquer des causes nettement plus complexes et plus probantes...
  • Sans complexe... et sans rigueur : à propos du dernier livre de Cahuc et Zylberberg

    Par | 3 recommandés
    Le récent pamphlet de Cahuc et Zylberbeg, aussi injurieux qu'indigent, offre un exemple éloquent d'une pensée décomplexée -- toute critique du paradigme dominant étant d'entrée de jeu assimilée au négationnisme, terme fort connoté. Or, cette vision des choses témoigne d'un évident mépris de l'histoire de sciences... tout en révélant les faiblesses théoriques de leurs propres travaux.
  • La (contre-)réforme du Code du Travail : la persistance d'un mythe

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    Bien que la théorie économique dominante se targue d'une rigueur scientifique implacable, ses dogmes les plus répandus relèvent le plus souvent du mythe. L'actuelle (contre-)réforme du Code du Travail, qui prétend et vise à fluidifier le "marché du travail", en est l'insigne expression. D'où la nécessité d'imposer de nouvelles représentations sociales dans le champ politique...
  • Emploi et écologie : l'impossible pari néolibéral

    Par | 1 commentaire | 5 recommandés
    La machine médiatique autour de la COP21 battant son plein, il n'est peut-être pas inutile de rappeler que la question écologique et la question sociale participent de cette géopolitique du chaos (I. Ramonet). Cette interdépendance n'est pas sans ouvrir une réflexion alternative sur la politique de l'emploi, à rebours des rodomontades érigeant la croissance en horizon indépassable...