Patrick Cahez
Ligue des droits humains et Amnesty international Bruxelles ; MRAP Dunkerque ; SUD intérieur et Observatoire du stress de France Télécom Paris
Abonné·e de Mediapart

234 Billets

2 Éditions

Lien 2 juin 2019

En réponse à la "marche des mutilés" à Paris, Laurent Nuñez n'a "pas de regret"

Une "marche des mutilés" était organisée à Paris, par des gilets jaunes pour dénoncer les violences policières. Laurent Nuñez, secrétaire d’Etat à l’Intérieur attend le verdict de la justice avant de présenter des excuses.

Patrick Cahez
Ligue des droits humains et Amnesty international Bruxelles ; MRAP Dunkerque ; SUD intérieur et Observatoire du stress de France Télécom Paris
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

https://www.sudouest.fr/2019/06/02/gilets-jaunes-200-personnes-a-la-marche-des-mutiles-a-paris-pas-de-regrets-pour-laurent-nunez-6157946-2780.php

Prolonger :

Gilets jaunes blessés : "Ce n'est pas parce qu'une main a été arrachée que la violence est illégale", dit Laurent Nuñez (LCI)

GRAND JURY - Le secrétaire d'Etat à l'Intérieur a déclaré dimanche ne pas "avoir de regret" sur la gestion du maintien de l'ordre pendant les manifestations des Gilets jaunes. Pour lui, "ce n'est pas parce qu'une main a été arrachée, parce qu'un œil a été éborgné" qu'il y a eu faute des forces de l'ordre. Une phrase qui a provoqué de nombreuses réactions.

"Pas de regret", "pas d'excuse", "Pas de mauvaises tactiques". Invité ce dimanche du "Grand Jury" sur RTL/LCI/le Figaro, le secrétaire d'Etat à l'Intérieur Laurent Nuñez a soutenu les forces de l'ordre dans leurs actions depuis le début du mouvement des Gilets Jaunes.

« La violence illégitime moi je ne sais pas ce que ça veut dire (…) Le procureur rappelle que les forces de l’ordre ont un recours légitime à la force. Avec Christophe Castaner nous avons toujours dit que s’il y avait des fautes commises dans l’emploi de la force, il y aurait bien évidemment des sanctions. Il peut y avoir des violences illégales ; quand la riposte est manifestement disproportionnée ou quand il y a usage de la force sans qu’il y ait attaque. Ça ne s’est produit que dans un nombre infirme de cas. ( …) Le procureur parle de 8 informations judiciaires qui ont été ouvertes., 8 dossiers où un juge d’instruction va être saisi. C’est toujours 8 de trop, bien évidemment, mais reconnaissez que c’est infime par rapport à l’engagement et à la violence à laquelle ont du faire face les policiers et les gendarmes (…) Ils ont sauvé la République".

Le secrétaire d'Etat a assuré qu'en cas de condamnation, il y aurait appel "Le ministère fera systématiquement appel des condamnations. Les policiers bénéficient, quand ils sont dans le cadre de leur fonction de la protection fonctionnelle, du bénéfice d’avocats. Bien évidemment nous allons accompagner ces policiers en procédure (...) Nous irons au bout des procédures. Mais pour l’instant il n’y a pas de condamnations", a-t-il souligné.

Il n'existe pas de "violence légitime" d'Etat. C'est un faux concept.

Macron s'engage à faire respecter la jurisprudence de la Cour européenne des D.H.

CEDH : condamnation de la France pour violences policières

La Cour d'appel de Versailles reçoit une leçon de droit international

La gifle d'un policier est un traitement inhumain et dégradant

La gifle d'un policier est un traitement inhumain et dégradant (art. 3 de la CEDH prohibant la torture) et l'Etat a l'obligation positive (art. 1 de la CEDH) d'enquêter et de garantir l'effectivité du droit à un recours effectif (art. 13 de la CEDH).

liberation.fr Manifestant éborgné en 2016 : le CRS renvoyé aux assises

lemediatv.fr Enquête sur le mépris d'Emmanuel Macron : " Le grand manipulateur "

huffingtonpost.fr " Oublier l'affaire Malik Oussekine " Fauvergue fustige la " bien-pensance "

en-attendant-nadeau.fr Le modernisme réactionnaire

franceculture.fr Les Gilets jaunes changent la France par un vrai progrès politique

leparisien.fr Chaos social : Une majorité de Français fait ses courses à 10 euros près

franceculture.fr Quand les inégalités menacent la démocratie

francetvinfo.fr " Gilets jaunes " : de nombreux artistes saluent le mouvement

bastamag.net « Ne parlez pas de répression, vous insultez la start-up nation !...

lepoint.fr Gilets jaunes : Sibeth Ndiaye affirme son soutien aux forces de l'ordre

lesjours.fr Fichée illégalement par l’armée, la journaliste dépose une nouvelle plainte

juridique.defenseurdesdroits.fr Code européen d'éthique de la police

royans.tv Les Urgences en colère : chant de lutte à Valence

franceculture.fr Fiat en faillite rachète Renault pour la moitié de son prix

arretsurimages.net "La police française est dans une culture très verticale"

lesoir.be La classe des propriétaires et actionnaires votent à l'extrême-droite

arretsurimages.net Disclose : une presse qui dérange au sein même de la profession

ouest-france.fr Crosse en l'air chez les CRS ?

sinemensuel.com La véritable violence, c'est Macron, pas les gilets jaunes

lemonde.fr Gilets jaunes : la décence commune c./ dérive épistocratique

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Gauche(s)
Parlement : ce que peut espérer la Nupes
Et si la gauche devenait la première force d’opposition au Palais-Bourbon en juin prochain ? Un scénario plausible qui pourrait, dans une certaine mesure, transformer le paysage politique, explique Olivier Rozenberg, spécialiste de la vie parlementaire.
par Pauline Graulle
Journal
Ukraine : divisé, le monde occidental peine à dessiner une issue
Alors que le spectre d’un conflit long se précise, faut-il continuer, et jusqu’à quand, à livrer des armes à Kyiv ? Est-il encore possible de ménager une « porte de sortie » à Vladimir Poutine pour faciliter de futures négociations de paix ? Aux États-Unis comme en Europe, des dissensions commencent à affleurer sur ces sujets clés.
par Ludovic Lamant
Journal — Migrations
La guerre a déplacé des milliers d’orphelins et d’enfants placés
Les enfants représentent, avec les femmes, la majeure partie des déplacés internes et des réfugiés ukrainiens. Dans l’ouest de l’Ukraine, des orphelins de la guerre et des enfants placés tentent de se reconstruire une vie, loin de leur maison et de leurs habitudes.
par Nejma Brahim
Journal
Législatives : des candidats de la majorité préfèrent s’afficher sans Macron
Contrairement à 2017, où la plupart des candidats macronistes avaient accolé la photo du président de la République à côté de la leur, nombre d’entre eux ont décidé cette année de mener campagne sur leur propre nom. Face à la gauche et à l’extrême droite, certains veulent éviter d’agiter « le chiffon rouge ».
par Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet d’édition
Hebdo #123 : Parole à celles et ceux qui ont déjà bifurqué
À la suite du retentissant appel des jeunes diplômés d’AgroParisTech à déserter les postes dans l’agro-industrie, nous avons recueilli de nombreux témoignages d’anciens étudiants « en agro » devenus paysans, chercheurs, formateurs, etc. Ils racontent leur parcours, les embûches et leur espoir de changer le système. Bifurquer, c’est possible. Mais il faut s’organiser !
par Sabrina Kassa
Billet de blog
Prendre les chemins de traverse… mais à plusieurs !
Nous sommes un collectif d'une petite dizaine de personnes, qui avons décidé, à la fin de nos études en politiques locales, de prendre à bras le corps les questions climatiques, énergétiques, sociales de demain, pour y trouver des réponses radicales. Voilà l'histoire de notre parcours, depuis notre rencontre en 2018, sur les bancs de l'université.
par Collectif La Traverse
Billet de blog
Déserteurs : existe-t-il une sécession des élites diplômées ?
La prise de parole des étudiant·es de Agro Paris Tech a été l’occasion pour la presse de remettre en avant l’hypothèse d’une sécession de l’élite scolaire face à la crise écologique. Qu’en disent les sciences sociales ?
par Quantité Critique
Billet de blog
Bifurquer, c'est tout le temps à refaire (et ça s'apprend)
Je suis diplômée ingénieure agronome depuis décembre 2019. On m'a envoyé mille fois la vidéo du discours des diplômés d’AgroParisTech qui appellent à bifurquer et refusent de travailler pour l’agro-industrie. Fantastique, et maintenant ? Deux ans après le diplôme, je me permets d'emprunter à Benoîte Groulte pour répondre : ça dure toute la vie, une bifurcation. C'est tout le temps à refaire.
par Mathilde Francois