Blog suivi par 90 abonnés

Le blog de l'Ugict-CGT

CGT Ingés Cadres et Techs
À propos du blog
Chaque lundi un billet de blog rédigé par "FD, journaliste engagé et militant Ugict CGT"
  • Pour durer, la contestation prend de nouvelles formes

    Par | 6 recommandés
    web-banner-1920x1080-04-at-2020
    La reprise du trafic à la RATP ou à la SNCF, des cortèges moins fournis sont-ils le signe que ça y est, les Français sont acquis à la réforme des retraites ? Ce serait se mettre le doigt dans l'œil jusqu'au coude.
  • L'âge pivot... un piège si grossier

    Par
    mobilisation
    L'annonce samedi 11 janvier après-midi de la suspension provisoire de l'âge pivot par Edouard Philippe n'est pas une surprise tant il était clair depuis des semaines qu'elle était le gage attendu par les trois syndicats favorables à la réforme des retraites.
  • Une semaine décisive

    Par | 1 commentaire | 12 recommandés
    2020ugict
    Il n’y avait rien à attendre des vœux d’Emmanuel Macron le 31 décembre. Sans rien changer à sa méthode, sans céder sur rien, il a appelé néanmoins à un compromis. Une exhortation à laquelle Bruno Le Maire a joint sa voix le 4 janvier en souhaitant, que les discussions qui vont avoir lieu le 7 entre le gouvernement et les syndicats « soient conclusives ».
  • Macron joue le pourrissement

    Par | 75 commentaires | 28 recommandés
    retraitepirouette
    La surdité de l'exécutif aux questions sociales, le mépris d'Emmanuel Macron et de son gouvernement pour les « corps intermédiaires » et le dialogue social sont encore une fois les seuls responsables du blocage du pays et des galères vécues par les usagers privés de transports ou gênés dans leurs déplacements.
  • Le feu aux poudres

    Par | 3 recommandés
    retraiteenfanttel
    Le discours d'Édouard Philippe mercredi dernier n'a pas changé la donne sur le fond de la réforme, mais il a incontestablement renforcé la contestation sociale qui s'est élargie aux trois syndicats favorables à la transformation en régime unique par points, mais opposés eux aussi à l'instauration d'un âge pivot qui de fait est un nouveau recul de l'âge de la retraite.
  • Juste un malentendu ?

    Par | 1 recommandé
    retraite5decembre19
    Les comparaisons entre la situation actuelle et le mouvement de 1995 n'ont pas beaucoup de sens tant la situation est différente. Mais il y a tout de même un point commun : pour Chirac et Juppé comme pour Macron et sa dream-team, les Français ne comprennent pas, il y a un problème de pédagogie de la réforme.
  • C'est le 5 décembre que tout commence

    Par | 3 recommandés
    billet-victoire
    Il est des jours comme ça où le temps s'accélère, où l'horizon plombé laisse entrevoir du bleu. Où on relève la tête. Et puis ces mêmes jours-là, le camp d'en face, ceux qui défendent les intérêts de quelques-uns, ont l'impression d'être dans un tambour de machine à laver. Le 5 décembre et les jours suivants, souhaitons-le, risquent bien de décoiffer et faire voler les cravates.
  • 5 décembre : un jour pas comme les autres

    Par | 5 commentaires | 6 recommandés
    5decembreretraite
    À 10 jours de la mobilisation du 5 décembre, une sorte de fébrilité s'est emparée de l'exécutif et de sa majorité. La presse de ces derniers jours fait son miel en analysant la contre-attaque du gouvernement pour éviter à la macronie de se prendre ce que les éditorialistes ont baptisé le « mur du 5 décembre ».
  • 5 décembre - Macron ne peut plus éviter la confrontation

    Par | 8 commentaires | 7 recommandés
    stopreforme
    Près de 60 % des Français interrogés par BVA pour La Tribune, RTL et Orange sont prêts à soutenir la grève programmée le 5 décembre prochain pour protester contre la réforme des retraites. Ce sondage vient en conforter un précédent réalisé par Elabe selon lequel 64 % des Français soutiennent la mobilisation contre la réforme.
  • Réformes : Macron affiche la fermeté pour tenter de démobiliser

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    batailleretraite
    Dans un entretien diffusé sur RTL, Emmanuel Macron a affirmé le 28 octobre qu’il « n’aurait aucune forme de faiblesse ou de complaisance » sur la réforme des retraites affirmant même « je suis prêt à assumer un nouveau décembre 1995 s'il le faut ».