Blog suivi par 29 abonnés

Le blog de Ahmed Cheniki, Cultures Algérie et Médias

Professeur d'université, journaliste et écrivain
Alger - Algérie
À propos du blog
Ce blog est une lucarne pouvant permettre à ceux s’intéressant à la culture algérienne de participer à une sorte de remise à flots de certains pans de notre mémoire, aujourd’hui, en perdition. La mémoire est le lieu idéal de l’ineffable, de l’éternelle présence d’une obsédante subjectivité fournissant à l’historien sa substantifique moelle. Nous partirons des jeux de la mémoire pour atteindre une Histoire possible, faite, malheureusement de trop de failles et d’oublis que, paradoxalement l’œuvre d’art réussit à combler. Nous nous intéresserons également à la représentation littéraire, médiatique et artistique, au delà de l'Algérie, parce que tout simplement, toutes les cultures s'interpénètrent, s'entremêlent. Notre travail d’investigation nous permettrait d’interroger un certain nombre de formes culturelles et de questionner les conditions d’émergence de ces nouvelles disciplines culturelles (théâtre, cinéma, roman, arts plastiques, bande dessinée et journalisme) en Algérie et dans les anciennes colonies. Cette recherche, plus que nécessaire, mettant en œuvre les lieux de la mémoire et les espaces marqués d’une Histoire à façonner, permettrait de donner à lire les réalités politiques présentes. Ce blog ne peut nullement rester en dehors des faits d’actualité. Il sera fait appel à des sujets du moment et, bien entendu, aux bruissements de l’université, des médias et de la culture de l'ordinaire. La culture de l’ordinaire est au cœur de nos préoccupations. Le débat est libre, ouvert, sans aucune complaisance, ni exclusion.
  • Pays anciennement colonisés et processus de redécolonisation

    Par
    Les élites des pays anciennement colonisés commencent à contester les situations en place, héritées le plus souvent de la colonisation, exigeant la mise en œuvre d'Etats de droit que ne semblent pas apprécier les puissances coloniales. Le taux de scolarisation relativement important et les réseaux sociaux favorisent cette poussée que les "pouvoirs" politiques tentent vainement de freiner.
  • Hichem Djait, décès d'un grand penseur

    Par
    Hichem Djait (1935-2001) vient de décéder aujourd'hui. Il est considéré comme l'un des plus grands spécialistes de l'Islam. Historien et anthropologue, il tente de lire l'islam en recourant à une approche pluridisciplinaire, convoquant l'Histoire, l'anthropologie, l'architecture et la psychologie. Son œuvre est fondamentale.
  • Noam Chomsky, le maître de la linguistique et l'intellectuel en action

    Par | 1 recommandé
    Un portrait du grand linguiste, Noam Chomsky qui a révolutionné la linguistique et permis de donner à lire autrement le langage, proposant des outils efficaces de lecture et de déchiffrage de la propagande, des médias et de la pratique politique. Chomsky est un intellectuel dont les outils mis en œuvre sont incontournables pour l'analyse du langage et du discours social et politique.
  • Un homme debout, par delà la douleur, l'historien Mohamed Harbi

    Par | 1 recommandé
    Un texte qui donne à lire le parcours d'un grand patriote et d'un immense historien, Mohamed Harbi. Cerner l'itinéraire de Harbi, c'est comprendre aussi différentes manifestations du mouvement trotskiste, la quatrième internationale, mais aussi les bruissements de la guerre de libération algérienne et les luttes pour le pouvoir. Acteur et historien.
  • Le malheur d'être un intellectuel dans les sociétés arabes

    Par | 1 recommandé
    Un exposé sur la difficile situation vécue par les intellectuels dans les sociétés arabes, soumises à la la censure sociale et politique dans un contexte où le savoir est marginalisé. Les pressions économiques et politiques sur la presse et les structures culturelles sont étouffantes. A partir de la production littéraire et artistique, un regard sur l'état de l'intellectuel critique aujourd'hui.
  • Une ville martyre, Sétif et les massacres du 8 mai 1945 chez Kateb Yacine

    Par | 2 recommandés
    Le 8 mai 1945, les Algériens fêtaient la possible libération de leur pays, les autorités coloniales avaient promis la libération juste après la fin de la guerre, mais au lieu de la fête, il y eut le massacre de milliers d'Algériens. L'écrivain algérien Kateb Yacine, alors âgé de 16 ans, avait été emprisonné, provoquant la folie de sa mère. Mai 1945 traverse toute son œuvre.
  • Anciennes colonies: Sociétés sous pression, éveil patriotique et appels au changement

    Par | 2 recommandés
    Ces dernières décennies, à la faveur de la poussée de la scolarisation et de l'émergence des réseaux sociaux et des "nouvelles" techniques d'information et de communication, se profile un large mouvement de redécolonisation dans les pays anciennement colonisés. Une lecture
  • La tragédie des intellectuels des pays anciennement colonisés

    Par | 2 commentaires | 1 recommandé
    Les intellectuels dans les pays arabes et africains vivent des situations tragiques. Censurés, emprisonnés, souvent mal vus, beaucoup sont obligés de prendre le chemin de l'exil. La question du pouvoir et le thème du désenchantement constituent les éléments-clés de leurs textes.
  • Le théâtre est une fête permanente

    Par
    Un texte sur l'importance du théâtre, à l'occasion de la journée mondiale du théâtre célébrée le 27 mars. Chaque année depuis 1962, une personnalité de la scène partage ses opinions sur la scène. La première intervention était signée par Jean Cocteau. J'ai essayé ici de donner à lire mon point de vue sur l'art de la scène.
  • Une féministe qui raconte la prison et l’exil et le combat des femmes

    Par | 2 recommandés
    La grande militante et féministe égyptienne, Nawel Saadawi qui a connu exil, tortures et prison est décédée hier dimanche au Caire à l'âge de 90 ans. Qui ne connaît pas cette grande dame qui a combattu toutes les dictatures et lutté pour la cause des femmes...