Blog suivi par 71 abonnés

Chroniques pour mémoires

Charles Heimberg. Historien et didacticien de l'histoire
Genève
À propos du blog
"La construction historique est consacrée à la mémoire de ceux qui n’ont pas de nom" (Walter Benjamin). "L’histoire est la science d’un changement et, à bien des égards, une science des différences" (Marc Bloch). L'image est prise au coeur du monument-mémorial de Portbou dédié à Walter Benjamin ("Passages", de Dani Karavan).
  • Gênes, Italie, G8 en 2001. Résurgences des années noires. Pour Carlo Giuliani

    Par | 10 recommandés
    capture-d-e-cran-2018-07-21-a-00-53-47
    À Gênes, le 20 juillet 2001 tombait aussi un vendredi ; et ce jour-là, Carlo Giuliani a été tué par la répression d’un État dirigé depuis peu par un certain Silvio Berlusconi. Le lendemain, samedi 21 juillet, une grande manifestation populaire contestait le néolibéralisme. Puis, des faits de torture ont été perpétrés contre des manifestants attaqués dans une école et enfermés dans une caserne.
  • Qu’une rue ait failli être dédiée au fasciste Almirante en dit long sur notre présent

    Par | 1 commentaire | 3 recommandés
    capture-d-e-cran-2018-06-16-a-00-51-05
    Au matin du 15 juin 2018, un article de l’historien Guido Crainz sonnait l’alarme à juste titre dans "La Repubblica" : une rue romaine allait en effet être dédiée au fascistissime Giorgio Almirante, enfin, non : finalement, il s'avérait qu'elle "aurait dû" être dédiée à cet inqualifiable individu, la maire de Rome ayant décidé ensuite de bloquer cette infamie…
  • Une œuvre commémore désormais le génocide des Arméniens dans l’espace genevois

    Par | 2 recommandés
    L'un des "Réverbères de la mémoire", Parc Trembley, Genève, 2018 L'un des "Réverbères de la mémoire", Parc Trembley, Genève, 2018
    La mémoire entretient une relation complexe avec le territoire, laquelle n’est pas particulièrement une affaire d’essentialisations et de racines. En réalité, elle est d’abord un enjeu de construction sociale, comme le montrent les 9 "Réverbères de la Mémoire" récemment inaugurés à Genève pour rappeler le génocide arménien.
  • La Grève générale de 1918 en Suisse: un documentaire qui brouille les esprits

    Par | 10 recommandés
    Capture d'écran sur le site de la RTS, mars 2018 Capture d'écran sur le site de la RTS, mars 2018
    À quelques mois de la commémoration du centenaire de la seule grève générale que la Suisse ait connu, un documentaire diffusé sur les chaînes publiques de télévision brouille son interprétation et reconstruit les faits d’une manière téléologique, au service d’une idéologie de concordance.
  • Quand les mésusages du passé sont le fait des historiens eux-mêmes

    Par | 5 commentaires | 8 recommandés
    Des historiens qui veulent nous faire croire que commémorer Maurras ne serait pas le célébrer. Un autre qui entend réhabiliter l’État helvétique par rapport à sa politique envers les réfugiés fuyant le nazisme. La question de la responsabilité sociale de l’historien, introduite en 1994 dans le monde francophone, se pose décidément dans des termes sans cesse renouvelés.
  • À quoi sert la Journée de la Mémoire ?

    Par | 6 commentaires | 10 recommandés
    Ce 27 janvier était à nouveau la « Journée de la Mémoire de l’Holocauste et de la prévention des crimes contre l’humanité ». Désormais instituée depuis une quinzaine d’années dans de nombreux pays du Conseil de l’Europe, puis par les Nations unies, cette Journée de la Mémoire marque l’arrivée des troupes soviétiques dans les camps d’Auschwitz-Birkenau en 1945.
  • #SalvaPeironcely10. Sauver un site historique, en faire un lieu de mémoire

    Par | 1 commentaire | 3 recommandés
    État actuel de l'édifice de Vallecas / #SalvaPeironcely10 État actuel de l'édifice de Vallecas / #SalvaPeironcely10
    Une célèbre photographie de Robert Capa prise en novembre 1936 sous les bombardements du quartier d’Entrevías, dans le district madrilène de Puente de Vallecas, suscite aujourd’hui un débat en Espagne sur la « mémoire historique » et l’urgence d’une protection patrimoniale.
  • Relire "Le chagrin et le venin" et ne pas se tromper de discorde

    Par | 1 recommandé
    Dans une chronique intitulée "Le titre de la discorde", l'historienne Sonia Combe s’en prend au grand ouvrage du regretté Pierre Laborie et à son titre, "Le chagrin et le venin" (2011), en confondant la critique d’un film documentaire et l’analyse critique des effets ultérieurs de sa réception dans l’espace public. Elle fait en même temps l'impasse sur ce que ce livre met vraiment en jeu.
  • Manuels scolaires: quand les bras nous en tombent

    Par | 92 commentaires | 53 recommandés
    Une incroyable bévue est donc survenue : dans un manuel de mathématiques, les Éditions Nathan ont pris comme thématique concrète d’un exercice de construction d’une série mathématique, destinée à prévoir l’impact statistique à venir d'un phénomène politique et social, l’arrivée de réfugiés désignés indûment comme des migrants puisqu’il est bien indiqué qu’ils cherchent à fuir un état de guerre.
  • Faut-il croire les historiens ? Une question en hommage à Pierre Laborie

    Par | 1 commentaire | 4 recommandés
    Faut-il croire les historiens et les historiennes ? C’est la question que nous avons abordée ce printemps, au festival Histoire et Cité de Genève, avec François Godicheau et Nic Ulmi. C’est aussi la question qui émerge quand le débat historiographique dérape par des attaques sans fondement.