Voir tous
Voir tous
  • Édition Les invités de Mediapart

    Plantes transgéniques: place aux citoyens

    Par Jacques Testart
    « Posons enfin la question : quelle est l’utilité des plantes génétiquement modifées existantes pour les consommateurs ? » propose Jacques Testart, président d'honneur de la Fondation sciences citoyennes. Et laissons des « citoyens dénués d’intérêts particuliers (tirés au sort) et complètement informés » y répondre, poursuit-il, en demandant aux institutions d'organiser le débat. 
  • Édition OGM

    Les OGM, c'est dépassé !

    Par Jacques Testart
    « Produits industriels lourds et peu modulables », les OGM, et en particulier les plantes génétiquement modifiées, « sont à contre-courant des solutions qu’exige la situation réelle »: une « grande souplesse adaptative», « tant les caractéristiques de l’environnement sont peu prévisibles, même à court terme ». Par Jacques Testart, président d’honneur de la fondation Sciences citoyennes (FSC).
  • Édition Les invités de Mediapart

    Des éprouvettes revisitées

    Par Jacques Testart
    Jacques Testart, biologiste, «père scientifique» du premier bébé fivète, Amandine, qui fête ses trente ans, est en colère contre les médias et leur complaisance envers le gynécoloque René Frydman, qui se donne le premier et unique rôle. Il «souhaite bien du courage aux dizaines de biologistes, acteurs essentiels de l’Assistance médicale à la procréation (AMP) progressivement réduits au rôle de "petites mains"».
  • Édition Les invités de Mediapart

    L'œuf et la loi

    Par Jacques Testart
    Sur quelles bases les recherches sur l'embryon humain peuvent-elles être autorisées? C'est cette définition précise que Jacques Testart, directeur de recherches honoraire de l'Inserm, attend des sénateurs, qui examinent la semaine prochaine le projet de loi de bioéthique adopté par les députés.
  • Édition Les invités de Mediapart

    En défense de Gilles-Eric Séralini

    Par Jacques Testart
    Jacques Testart, président de la Fondation Sciences Citoyennes, répond au billet de Yann Kindo intitulé «Séralini contre l'AFBV : un procès inquiétant».