Blog suivi par 76 abonnés

Le blog de Jean-clément MARTIN

  • Le mythe Robespierre expliqué par Jean-Clément Martin, invité de l'Huma café Nantes,

    Par | 4 commentaires | 7 recommandés
    comment comprendre l'exception de Robespierre, bouc émissaire utile pour tous ses adversaires mais aussi pour les royalistes et même les républicains du XIXe siècle ? Voir la Révolution française dans sa complexité politique, la voir comme toute autre période, permet de suivre un itinéraire et des luttes qui échappent au prêt à penser que les "thermidoriens" ont su si bien vendre.
  • Mangeait-on la galette des rois pendant la Révolution ?

    Par | 1 recommandé
    Grave question, la Révolution a-t-elle empêché de manger la galette des rois ? Contre la légende qui l'assure, le passage dans les textes de la Convention, de la Gazette des Tribunaux et de l'Histoire parlementaire montre qu'il n'en est rien et que les fantasmes courent encore et toujours !
  • le 14 juillet, davantage un jour de fête qu'un symbole fédérateur

    Par | 1 commentaire | 2 recommandés
    Les Français participent davantage aux festivités qu'aux commémorations. Convoquer le passé pour sceller l'union du pays contre la violence n'en sera que plus difficile. Reprise d'un billet paru le 17 juillet dans Le Monde (p. 12). Les heurts récents montrent que les sentiments et les ressentiments communautaires prévalent sur toute autre considération. Les passés invoqués sont clos sur eux-mêmes
  • Désaccord parfait. Quand Marcel Gauchet et Michèle Riot-Sarcey débattent

    Par | 1 commentaire | 3 recommandés
    A propos de la Révolution, quand Marcel Gauchet et de Michèle Riot-Sarcey restent benoîtement dans leurs tranchées respectives et continuent des combats franco-français vieux d’une bonne vingtaine d’années, reprenant des argumentations usées jusqu’à la corde. Comment penser l’espérance d’une révolution si l’on nie en bloc les errements inévitables ou si on on rejette en bloc idées et difficultés?
  • Un anniversaire oublié, la fusillade du Champ-de-Mars, 17 juillet 1791

    Par | 2 commentaires | 5 recommandés
    Alors que nous sommes à la recherche de solutions urgentes pour répondre aux menaces qui assaillent notre nation, et que des voix s'élèvent pour invoquer l'unité nationale telle qu'elle devait être pendant la Révolution, il n'est pas inutile de regarder de près les expériences historiques pour prendre conscience de la complexité des situations de crises, pour évaluer les risques d'initiatives pris
  • Pour une rue Robespierre, au nom de l’Histoire

    Par | 3 commentaires | 4 recommandés
    Nul besoin d’être robespierriste, ou jacobin, pour lui accorder une plaque de rue : simplement historien.
  • A propos du livre de Claude Mazauric, au bord du gouffre.

    Par | 1 recommandé
    Le titre, sans équivoque : « au bord du gouffre », donne le sens de cette chronique personnelle et collective, écrite au fil de l’année 2015, pendant laquelle l’auteur, historien de la Révolution bien connu, a fêté ses 83 ans. Il a tenu, pendant douze mois, un journal pour rendre compte des aléas de sa vie propre, pour dire l’importance des personnes qui lui sont chères, comme de ses amis proches
  • "Qu'un sang impur abreuve nos sillons" à propos d'une mauvaise querelle

    Par | 4 commentaires | 3 recommandés
    Une interprétation aussi fausse que dangereuse, parce qu'elle nourrit la confusion des esprits, court à propos de l'expression "sang impur" dans la Marseillaise pour faire de ce sang impur celui des des "révolutionnaires", du "peuple" sacrifié pour la bonne cause. Les textes de l'époque démentent catégoriquement cette vision sacrificielle et a-historique. Il faut assumer son passé.
  • L’Institut d’Histoire de la Révolution française peut-il cesser d’exister ?

    Par | 1 commentaire | 3 recommandés
    L’année 2016 commence avec la disparition, en tant qu’institution, de l’Institut d’Histoire de la Révolution française au sein des organismes de recherches nationaux. L’événement est important pour la communauté internationale des historiens et pour évaluer l’intérêt porté par notre pays à son patrimoine historique. ll faut relever les enjeux que cette situation soulève.
  • A propos de la déchéance de la nationalité en France, ou pourquoi il ne faut pas inscrire la Terreur à l’ordre du jour en 2016.

    Par | 2 recommandés
    Dans les débats qui accompagnent aujourd’hui la volonté d’inscrire la déchéance de la nationalité dans la Constitution, des polémistes n’hésitent pas à remonter aux traditions républicaines pour montrer que la gauche anti-hollandaise viole ses héritages. Il faut ramener les choses à leur réalité : elles furent moins grandioses, plus tactiques et au final désastreuses