Blog suivi par 128 abonnés

C'est pas moi qui l'dis....

  • Najat Vallaud-Belkacem : même les Inspecteurs d'Académie vous interpellent

    Par | 116 commentaires | 27 recommandés
    C'est un document de six pages incroyable. Six pages rédigées par le Syndicat des Inspecteurs d'Académie, le Sia. Six pages qui appellent à l'ouverture du dialogue.
  • Réforme du collège : ennui, décrochage, le collège coupable de tous les maux?

    Par | 11 commentaires | 9 recommandés
    71% des élèves s'ennuieraient au collège. On l'a vu, les chiffres utilisés par Madame Najat Vallaud-Belkacem dans la présentation de sa réforme étaient controuvés, pour ne pas dire faux. Ils s'appuyaient sur une étude faite par un étudiant de l'AFEV ( Association de la fondation étudiante pour la ville) portant sur 760 enfants scolarisés en primaire et au collège, tous issus de quartiers populaires ( les chiffres avancés par le collège ayant été augmentés par l'addition de ceux qui disaient s'ennuyer "parfois" par rapport aux chiffres avancées pour l'école primaire...).De la même façon, on peut s'interroger sur d'autres chiffres avancés pour défendre la réforme : 140.000 jeunes sortent du système scolaire sans avoir de diplôme. Non que les chiffres soient faux, mais que l'incrimination du collège dans la responsabilité de ce fait est pour le moins hasardeuse...Cédric Afsa,Sous-directeur des synthèses de la Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance ( DEPP), a publié sur le site du Ministère en Décembre 2013 un document intitulé : "Le décrochage scolaire : un défi à relever plutôt qu'une fatalité". Il y est clairement énoncé que la cause explicative du décrochage scolaire, pour la moitié des cas, est le faible niveau de ces élèves à l'entrée en Sixième.
  • Najat Vallaud-Belkacem remet en place la classe élitiste de latin !

    Par | 5 recommandés
      Madame le Ministre demande au Conseil Supérieur des Programmes « d'apporter dans son projet de programme de français de la cinquième à la troisième «des articulations plus lisibles avec les langues et cultures de l'Antiquité», de plancher sur un programme d'enseignement complémentaire de latin et sur les EPI LCA. La belle affaire.
  • Réforme du collège : les questions de la consultation des enseignants sur les programmes

    Par | 2 recommandés
    CSP - Projet de socle par le Conseil supérieur des programmes (pdf)Télécharger le projet de programmes du cycle 3 (pdf)Télécharger le projet de programmes du cycle 4 (pdf)Un mois. Ils ont un mois pour ingurgiter ces trois documents et faire des croisements pour pouvoir répondre aux questions ci-dessous. Voilà les questions auxquelles les professeurs devront répondre pour la consultation des enseignants qu'a lancée aujourd'hui Najat Vallaud-Belkacem... (http://eduscol.education.fr/consultations-2014-2015/?feuilleCSS=firefox)On savourera...A. En ce qui concerne les projets de programmes, quel est votre avis sur les affirmations suivantes ?Réponses pour:le CYCLE 3 ( CM1-CM2-6°) : Tout à fait d’accord /Plutôt d’accord /Plutôt pas d’accord /Pas du tout d’accord/NSPle CYCLE 4 (5° - 4° -3°) : Tout à fait d’accord /Plutôt d’accord /Plutôt pas d’accord /Pas du tout d’accord/NSPLes projets de programmes gagneraient à être plus lisiblesDans les tableaux, la déclinaison du projet de programme du CYCLE 3 en « Composantes de la compétence », « Connaissances associées » (selon les disciplines) et « Démarches, méthodes, outils » en facilite l’appropriationL’articulation des 3 volets des projets de programmes (objectifs de formation, contribution de chaque champ disciplinaire au socle, opérationnalisation par discipline) m’aide à mieux comprendre ce qui est attendu de moi dans ma discipline
  • Allemand : les impensés de la réforme du collège.

    Par | 3 commentaires | 5 recommandés
    La disparition des classes bilangues fait disparaître 40% des heures-élève, et cela en tenant compte de l'avancée de l'apprentissage de l'allemand en LV2 de la 4° à la 5°. Madame le Ministre a-t-elle bien pensé à toutes les conséquences de ce fait? Près de la moitié des enseignants d'allemand va être, il faut le dire,  surnuméraire.  Pourquoi madame le Ministre a-t-elle annoncé une augmentation de l'ouverture du nombre de postes de CAPES d'allemand dans ce contexte? Quel plan a-t-elle mis en place pour la gestion à la rentrée 2016 des professeurs d'allemand au collège? Voilà les questions qu'il conviendrait de lui poser.L'article mis en ligne sur Marianne intitulé "Collège : Najat Vallaud-belkacem se prend les pieds dans les chiffres de l'allemand" rend compte du vrai nombre de petits collégiens suivant un enseignement d'allemand au collège: ils sont 42.000 à suivre cet enseignement en LVI, 48.000 en LV2, 55.000 à suivre un enseignement conjoint de l'allemand et de l'anglais sur les 4 années de collège ( les fameuses bilangues). Eradiquer les bilangues, c'est faire disparaître 1/3 de petits germanophones par an. Si les relations avec notre partenaire allemand pourraient s'en ressentir, il va sans dire qu'un problème majeur va se poser :  que faire de presque la moitié des professeurs d'allemand qui n'auront plus d'élèves devant eux?
  • La diminution des heures disciplinaires est le vrai danger de la réforme du collège

    Par | 43 commentaires | 18 recommandés
    Classes bilangues, latin et grec : les premiers à être montés au créneau contre la réforme prévue par Madame Vallaud-Belkacem se sont focalisés sur ces points, à juste titre. Cependant, la réponse du ministère à une députée qui posait la question de la possiblité de la mise en place sur trois ans de l'EPI Langues et civilisation de l'Antquité permet de mieux mettre en lumière le danger réel de la réforme.
  • Stéphane Le Foll : faux chiffres pour vraie disparition de l'allemand au collège

    Par | 2 recommandés
    Sans doute faudrait-il que le gouvernement cesse mener les journalistes par le bout du nez ! Le Monde se fait l'écho de la déclaration de Stéphane Le Foll selon laquelle l'allemand ne serait pas menacé par la nouvelle réforme du collège puisque 515 postes seraient ouverts au concours du CAPES 2016. Qui ( qui s'intéresserait quelque peu à l'Education Nationale) peut ignorer que nombre de postes, en mathématiques, en Lettres Classiques en particulier, ne sont pas « pourvus » ? Qui peut ignorer que les postes ouverts ne trouvent pas preneurs, qu'on peut ouvrir le nombre de postes que l'on veut, mais que personne ne veut les prendre, ou n'a, parmi ceux qui se présentent, les compétences jugées nécessaires par le jury de concours ( qui se refuse à brader le fameux passeport pour l'enseignement qu'est le Capes). Stéphane Le Foll ( Najat Vallaud-Belkacem soulève déjà trop de protestations, on a délégué...) annonce donc la création de 515 postes pour 2016. En 2015, il n'y avait pas 250 à 300 postes ouverts, comme il le dit, mais très précisément 340, soit le même nombre qu'en 2014. Or, les chiffres de réussite au CAPES 2014, on les a : ils n'ont été que 224. On peut proposer 515 postes... on ne recrutera pas 515 professeurs d'allemand ( ce qui correspondrait à une réussite de plus de la moitié des candidats de 2014...en lieu et place des 38% actuels...).
  • Réponse à la lettre aux enseignants de Madame Vallaud-Belkacem

    Par | 23 commentaires | 24 recommandés
    Madame le Ministre,j'accuse réception  de la lettre que vous m'avez envoyée ce jour, à moi, comme à mes collègues. L'ennuyeux, voyez-vous, c'est que nous avons tous les compétences que les nouveaux programmes mettent en avant : nous comprenons l'implicite et l'explicite d'un texte, ses non-dits, son objectif de communication
  • Si, l'enseignement du latin et du grec est voué à la disparition au collège.

    Par | 5 commentaires | 7 recommandés
  • La réforme du collège 2016, la vraie

    Par | 9 recommandés
    De la réforme du collège qui devrait se mettre en place à la rentrée 2016, le Ministère a essentiellement mis en valeur ces points, relayés ensuite sans analyse par les médias :