5G : Macron pose surtout la question du gaspillage et des inégalités

Au-delà des préoccupations environnementales, les discussions autour de cette nouvelle technologie puisent leur virulence dans une question fondamentale : quels bénéfices cette innovation peut-elle apporter à la société française ? La 5G cristallise l'opposition des conception de la société entre les sensibilités progressistes et conservatrices autour de la question du bien-être général.

https://www.francetvinfo.fr/internet/telephonie/5g/pourquoi-le-debat-sur-l-arrivee-de-la-5g-en-france-est-il-aussi-survolte_4114645.html

"Les politiques sont convaincus qu'on peut pacifier le débat en rassurant les citoyens sur le fait qu'il n'y a pas de danger", analyse le philosophe Jean-Michel Besnier, membre du conseil scientifique de l’Institut des hautes études pour la science et la technologie (IHEST). Pour lui, cette question est secondaire. "Ce dont il s'agit, c'est de savoir pourquoi on vivrait mieux avec la 5G", interroge le philosophe, auprès de franceinfo.

Au-delà des usages concrets, le déploiement de la 5G pose la question de la course technologique. "Je crois qu'une partie de la société est lassée de l'innovation sans fin", note Jean-Michel Besnier, pour qui la 5G va "surtout servir le monde des entreprises".

Aujourd'hui, la technologie nous est imposée comme un destin, quelque chose dont on ne doit plus débattre, car on ne peut pas le régenter. Ce n'est pas un progrès, ce ne sont que des innovations. (Jean-Michel Besnier)

"Je crois nécessaire de poser un débat sur le sens des évolutions scientifiques et technologiques", abonde le député LR Aurélien Pradié, dans son interview au Point. "Le progrès, c'est toujours celui de la société, pas de la technologie, partage François Thiollet. Le progrès, c'est rechercher une société meilleure pour tout le monde."

L'élu de la France insoumise Antoine Martin regrette qu'Emmanuel Macron se borne à présenter le passage à la 5G comme une évolution naturelle, dans un domaine où la France se doit d'être à la pointe, sous peine d'être en retard. "C'est pourtant au politique de définir un horizon désirable sur ces questions-là, affirme-t-il. La société va changer : nous devons prendre un décision ensemble sur l'avenir que l'on souhaite, choisir ensemble si l'on désire, ou non, prendre ce chemin technologique-là."

______________

 

Au-delà du déploiement d'une technologie, de son incidence environnemental, se pose aussi la question de son accès dont le coût comme l'absence d'infrastructure risque d'aggraver la discrimination social dont souffre le pays. Le mouvement des gilets jaunes en est une expression visible.

L'argumentation d'autorité de l'exécutif signale encore une fois, en plus du mépris de classe, son autoritarisme libéral - violent et répressif - et l'inspiration capitalistique exclusive de la start-up nation (voir ég. ISF : la réunion secrète à l'Elysée qui a accéléré sa suppression) .

Cette start-up nation n'a rien de politique, car elle ne vise qu'à améliorer les conditions de vie d'une petite partie de la population, déjà bien lotie.

L'annonce d'Emmanuel Macron démontre qu'il ne tient aucun compte des inégalités géographiques - défaut d'aménagement du territoire (malgré une ministre : pas d'accès à l'internet haut débit, voire même à la 2G - cf infra RFI) - et sociales - 90% des travailleurs ont un revenu inférieur à 3000 euros par mois (infra).

Ces réalités démontre qu'il ignore et exclut déjà la majorité de la population de son projet soit à cause de l'insuffisance de leur niveau de vie, soit de l'abandon des territoires - que caractérise la suppression des services publics, laquelle accentue leur inattractivité pour les investisseurs (que sont not. les équipementiers en télécommunications) -, soit les deux.

Dans un tel contexte, il paraît déjà assez évident que la 5G ne concerne prioritairement que les habitants aisés des métropoles (les 10%).

La rhétorique d'Emmanuel Macron sur la 5G est un sophisme comme il l'a fait à propos du ruissellement, pour favoriser une optimisation immédiate des profits, dont 95% se font en dehors de "l'économie réelle" et alimentent les circuits de la fraude fiscale.

Il en va de la 5G, comme de la réforme des retraites, du code du travail, des universités et de la recherche... Beaucoup de déclarations d'intention, de la communication et un passage en force, en dépit de la situation.

La page du site de France Info du 27/9/2020 illustre la persistance de l'incohérence de l'exécutif et son mépris pour le bien-être général :

Cette vacuité des promesses se vérifie avec les violences faites aux femmes :

 

Rappel du contexte économique et social dans lequel le pouvoir impose la 5G aux " Amish "* :

* Observation : Emmanuel Macron fait l'éloge du protestantisme au Danemark et se moque des Français en les traitant de " Gaulois réfractaires ". Quant il est en France, c'est l'inverse. Il fait l'éloge de la France et il oublie les vertus du protestantisme. La France est formidable et son mépris s'exprime en se moquant d'une branche réformée de l'Eglise, dont il ignore qu'elle a des racines françaises. Les Amish, persécutés en Suisse, se sont réfugiés en Alsace où ils bénéficiaient d'une liberté de culte ; jusqu'à ce que cette région devienne française et que Louis XIV les expulse.

Les réformes de 2018 ont fait bondir les inégalités en France

L’Insee confirme qu’en 2018, sous l’effet des réformes de la fiscalité du patrimoine, notamment la fin de l’ISF et le bouclier fiscal sur les revenus du capital, les inégalités se sont fortement aggravées en France. Pourtant, le gouvernement y tient plus que jamais. Article - Romaric Godin - 9 sept. 2020

 

RFI : La France oubliée  :

♦ Dans la « France oubliée » : un désert médical aux portes de Paris
♦ Dans la « France oubliée » : pas de 4G pour les « gueux »

Dans la « France oubliée » : un bistrot ambulant pour redonner vie aux villages
Dans la « France oubliée » : « On ne voudrait pas vivre ailleurs »
♦ Dans la « France oubliée » : à Ambert, les commerces menacés de disparition

Classement mondial des pays pour la rapidité de l'internet

Vitesse moyenne du réseau : 1. Taïwan (85.02 Megabits/s) ; 2. Singapour (70.86) ; 3. Jersey (67,46) ; 4. Suède (55,18) ; 5. Danemark (49,19) ; ... 22. France (30,44) ; ... 

5G : illectronisme et vente forcée

ENQUETE FRANCE INFO. Comment Doctolib se sert de nos données de santé

Des dizaines de millions de patients font transiter par la plateforme des informations hautement sensibles : l'historique de leur rendez-vous avec des praticiens, parfois le motif de leur consultation et même des ordonnances après des téléconsultations.

La France éclatée

L'observatoire des territoires rend un rapport qui établit l'éclatement géographique du pays par classes sociales du fait d'un défaut de politique d'aménagement du territoire, signalant notamment la perte d'attractivité des métropoles que les cadres fuient.

Classes sociales et inégalités : portrait d’une France éclatée

Explosion des très hauts revenus, classes moyennes et populaires, inégalités entre les générations, minorités... Un inventaire des fractures de la société française.

La France éclatée entre ceux qui cravachent et ceux qui rament

Une enquête identifie quatre groupes de population. 21% se la coulent confortablement ("les affranchis"), 22% sont satisfaits de leur sort ("les enracinés"), 25% rament comme des galériens ("les assignés") et 32% ne sont pas certain d'appartenir à la catégorie des "enracinés" mais pensent plutôt tomber ou risquer de tomber chez les "assignés". Une majorité de 57% a du mal à vivre.

Êtes-vous riche ? Adèle Cailleteau - Sciences humaines

L’Observatoire des inégalités vient de proposer deux « seuils de richesse ». Le premier est fixé à deux fois le revenu médian, soit 3 470 euros mensuels pour une personne seule après impôts. Un peu plus de 5 millions de personnes, soit 8 % de la population française, sont donc riches en revenus. Mais la richesse, c’est aussi le patrimoine : les 10 millions de personnes vivant dans des ménages détenant au moins le triple du patrimoine brut médian, soit plus de 490 000 euros, sont considérées comme riches en patrimoine. Ces seuils de richesse ne sont toutefois qu’une entrée « dans le club des privilégiés », tant les disparités sont grandes en son sein : les 1 % les plus riches de la population ont un niveau de vie équivalent à 15 000 euros par mois, quand le revenu mensuel des ultrariches dépasse le million.

Niveaux de vie moyens par décile en 2014

Selon l'INSEE, 50% des Français vivent avec un niveau de vie moyen annuel inférieur à 19110 euros. Seuls 30% des Français ont un revenu moyen mensuel supérieur à 2000 euros.

INSEE : Le moral des ménages en France

Enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages - Indicateur synthétique de confiance des ménages (premier facteur des soldes d'opinion de l'enquête) - Données CVS / à comparer avec les cours de la bourse et l'enrichissement du 1%. L'indicateur de confiance des ménages est plutôt conforme à la progression…

INSEE : Les conditions de logement en France

Insee Références - Édition 2017

Malgré un emploi, un million de citoyens sous le seuil de pauvreté

Un rapport de l’Observatoire des inégalités montre que pauvreté et inégalités sont alimentées par la précarité croissante de l'emploi. AFP

Gilets jaunes : 400 euros de carburant par mois pour un salaire de 900 euros

Petit boulot, gros budget essence, loyer trop cher... : la vie compliquée d'un "Tanguy" obligé de vivre chez ses parents. Thibaut, 25 ans, donnerait tout pour ne plus habiter chez papa-maman. Un petit salaire, des frais de route considérables et le prix trop élevé d’une location l’empêchent de quitter…

Misère, boulots de merde et jobs à la con de la start up nation

L'Insee publie son rapport sur la pauvreté en France en 2016 : près de 9 millions de pauvres dans une économie de " merde " et de " jobs à la con ", de précarisation du travail, de difficultés d'accès au logement et à une alimentation suffisante et saine,

La précarisation du droit du travail fait obstacle au logement

Une effet de la politique de Muriel Pénicaud sur l'accès au logement : « Si on ne prononce pas le mot CDI, les agences ne cherchent même pas à comprendre ». De nombreux jeunes actifs sont confrontés à des difficultés pour trouver un logement, en raison de salaires trop faibles ou de contrats trop précaires.

Un Français sur cinq a du mal à se nourrir sainement

L’intensification de la pauvreté en France en 2018 se poursuit une tendance inquiétante. Toujours plus de difficultés pour les plus pauvres de plus en plus pauvres. 20% des Français n'ont pas les moyens de se nourrir suffisamment et sainement. Cela s'ajoute au mal logement et à la grande difficulté à…

1000 euros d'APL en moins à la rentrée, réfléchissez à vos dépenses en vacances...

Si les gens partent en vacances, les tordus en profitent pour faire leurs mauvais coups (ex. ratification du CETA). Le Canard enchaîné explique que le gouvernement prépare la baisse des APL pour la rentrée. Les foyers perdront 1000 euros d'APL dès septembre, quand ils doivent assurer les frais scolaires...…

Quand les inégalités menacent la démocratie

Le politiste Gilles Dorronsoro signe un lumineux essai sur les menaces que les politiques néolibérales et leurs effets font peser sur les démocraties. La conférence de presse de Macron est une des expressions de la crise protéiforme dont Gilles Dorronsoro analyses les causes dans " Le Reniement démocratique…

Ile de France : rapport qualité prix zéro (pour la grande majorité de la population)

"Au secours, fuyons !" Sept habitants de l'Ile-de-France sur dix aimeraient déménager et aller vive ailleurs, selon une étude réalisée par l’Observatoire société et consommation pour le Forum Vies mobiles (*). En cause notamment : le rythme de vie trop stressant, le coût de la vie et de l'immobilier,…

Le surpeuplement dans les logements français

Cette année, la fondation alerte sur un phénomène "de retour, après des décennies de baisse" : le surpeuplement dans les logements français ; soit le manque d'une à deux pièces pour vivre décemment. De 2006 à 2013, le nombre de personnes vivant dans un logement au "surpeuplement accentué" (près d'un…

1/4 des logements sont inoccupés à Paris

Plus d'un quart des logements sont inoccupés dans le centre de Paris. La part de logements vacants dans la capitale continue d'augmenter, particulièrement dans ses arrondissements centraux, rapporte une étude de l'Atelier parisien d'urbanisme.

La mobilité : un argument de classe aisée

« Après une mobilité géographique, 83 % des cadres occupent toujours un emploi, contre seulement 63 % des ouvriers et employés. » Tout le monde n’a pas intérêt à déménager, ce qui tend à contester l’argument selon lequel la mobilité géographique constituerait une solution homogène au chômage. Par Thomas…

Les gens s'en vont

Le pouvoir veut attirer des "investisseurs" alors que les Français qui en ont les moyens s'en vont. L'atmosphère irrespirable et pesante de cette politique qui ne favorise que les "investisseurs" démontre l'inadéquation de la formation des cadres de la nation avec l'essentiel : un esprit démocratique.

La véritable violence, c'est Macron, pas les gilets jaunes

Les chiffres sont accablants : 6 millions de chômeurs. 9 millions de Français vivent sous le seuil de pauvreté. 900 000 SDF, dont 31 000 mineurs. 4 millions de mal-logés, 3,7 millions de Français se privent de produits d’hygiène de base. 15 % de Français se sont passés de chauffage. 4,8 millions de personnes…

...

Le Décret qui permet la privatisation des routes nationales

Décret n° 2020-1061 du 14 août 2020 relatif aux conditions de classement de certaines sections de routes dans la catégorie des autoroutes Fait le 14 août 2020. Jean Castex Par le Premier ministre : Le ministre délégué auprès de la ministre de la transition écologique, chargé des transports, Jean-Baptiste…

...

Macron, Le Maire et leur propagande anti sociale au mépris des droits de l'Homme

Fançois Hollande, magistrat de la Cour des comptes, a créé un trou de de 9 milliards dans le budget 2017 ; ce dont s'est emparé par anticipation Brunon Le Maire pour annoncer une politique de rigueur alors que la dette relève bien plus de l'absence de recouvrement de 200 milliards par an de recettes…

" Les mots d'un boxeur gitan " : petite histoire du mépris de classe par la langue

Christophe Dettinger a été condamné ce 13 février à un an ferme, aménageable en semi-liberté, pour avoir frappé des CRS lors d'une mobilisation des "gilets jaunes". Médiatisé comme "le boxeur gitan", sa façon de parler avait été jugée suspecte... parce qu'elle tranchait avec pas mal de clichés. Par Chloé…

Discrimination de classe en politique

" Classe laborieuse, classe dangereuse ". L'exemple historique du déchaînement diffamatoire réactionnaire et conservateur contre Jules Joffrin renvoie au mépris de classe de Macron pour Christophe Dettinger.

Gilet jaune sur l'habit vert : " Jojo, le Gilet jaune "

Quand l'académie française s'émeut du mépris de classe politique contre les gilets jaunes. Il y a ce que disent les Gilets jaunes. Il y a surtout ce qu’ils révèlent. Cette manière de parler d’eux, dans la presse, les médias, les milieux politiques, sur les réseaux sociaux! Une distance, une condescendance,…

Dominique Bourg: « Parler du "modèle amish" est une grossièreté absolue »

Pour Dominique Bourg, Donald Trump et Jair Bolsonaro sont les modèles cachés d'Emmanuel Macron. L'intelligence est au service des brutes. Ce qu'il manque est la raison, des dirigeants raisonnables et des choix raisonnés.Ramener l'économie à la satisfaction réelle du bien-être général, ce qui est possible…

...

Covid-19 : arbitre électoral d'une mauvaise stratégie politique à très court terme

Il a fallu un virus pour faire contraster l'inadaptation des actions publiques - et financières - au bien-être général des populations qui est le but de toute société démocratique moderne. L'impéritie stratégique de l'exécutif à gouverner à très court terme soulève la question de la sanction électorale,…

Coronavirus : un révélateur à " connards* "

Pour ceux-là, c'est le coronavirus qui sert de test en soulignant les conséquences dramatiques de leur ineptie sur la santé de la population et de l'économie. Ils ont imposé une régression sociale prohibée au prétexte de la dette publique dont ils sont responsables pour se justifier de la destruction…

Les patrons qui ont fait nommer Macron secrétaire général adjoint de l'Elysée.

"Président du CAC 40", "président des riches". Emmanuel Macron a été proposé - ou imposé ? - à François Hollande par Bernard Attali - Ex-patron du GAN et d’Air France, le frère de Jacques - Gérard Mestrallet (Suez), Jean-Pierre Clamadieu (Rhodia), Jean-Pierre Rodier (Pechiney), Serge Weinberg (Sanofi)…

ISF : la réunion secrète à l'Elysée qui a accéléré sa suppression

ENQUETE du pôle ENQUÊTE DE RADIO FRANCE : Initialement prévue pour 2019, la réforme de l'ISF a été précipitée sous la pression d’économistes et de grands patrons, lors d'un rendez-vous secret avec des patrons du CAC 40 organisé à l'Élysée début juillet 2017.

LVMH-Tiffany: cette lettre si embarrassante de Jean-Yves Le Drian

Grâce à un simple courrier, le ministre des affaires étrangères a permis à Bernard Arnault de stopper sa coûteuse opération de rachat de Tiffany. Toujours secrète, cette lettre se retrouve au cœur de la bataille judiciaire entre les deux groupes, qui se joue déjà aux Etats-Unis. Et elle pourrait devenir…

...

Recherche : la majorité adopte une loi rejetée par le monde universitaire

Les députés ont adopté jeudi la loi de programmation de la recherche voulue par le gouvernement. Le monde universitaire, qui doit organiser une rentrée en pleine pandémie, est très hostile à un projet qui ne répond en rien aux besoins pressants.

Les portables et leur rôle dans la mortalité des insectes

L'exposition croissante de l'environnement aux rayonnements électromagnétiques a "probablement une influence sur le monde des insectes", estime une analyse publiée le 17 septembre 2020.

Etc.

Des champions. Une concurrence forte. Médiapart déborde de leurs exploits. Mais rien de raisonnable à l'horizon.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.