Blog suivi par 859 abonnés

Histoire et politiques scolaires

  • Qui a la main sur la politique de formation professionnelle?

    Par | 1 commentaire | 6 recommandés
    Historiquement, ce n'est pas le ministre de l'Education nationale, mais plutôt le Premier ministre et/ou le Chef de l'Etat. La réforme actuelle envisagée ne déroge pas à cette ligne, tant s'en faut.
  • Les « CIO », un cinquantenaire en forme de point final ?

    Par | 5 commentaires | 4 recommandés
    Le livre de Bernard Desclaux qui vient de paraître : « Le centre d'information et d'orientation ; une structure à ''la marge'' de l'Education nationale » interroge. Les CIO vont-ils passer de « à la marge » à « en marge » du système éducatif voire disparaître ?
  • La nouvelle lettre aux professeurs de Macron se rapproche de celle de Sarkozy

    Par | 10 commentaires | 9 recommandés
    La lettre qu'Emmanuel Macron vient d'adresser aux « professeurs et personnels de l'Education nationale » ressemble plus à celle envoyée par Nicolas Sarkozy il y a quinze ans aux « éducateurs » qu'à celle qu'il avait envoyée il y a cinq ans aux « enseignants »
  • Sexe dangereux et/ou éducation sexuelle dangereuse ?

    Par | 2 commentaires | 15 recommandés
    Ces deux dimensions semblent former un couple infernal historique. C'est avant tout en invoquant la lutte contre les risques sexuels que l'Education nationale s'efforce de mettre en place une éducation à la sexualité dans les établissements scolaires. Mais cela s'avère risqué pour ses acteurs, mis en cause par des organisations virulentes.
  • Rebondissement dans la saga de l'éducation contre les stéréotypes de genre ?

    Par | 6 commentaires | 16 recommandés
    Hier, France Inter a annoncé que « le gouvernement compte lancer dès octobre plusieurs actions de lutte contre les stéréotypes de genre dans le milieu scolaire ». Cela doit être apprécié à l'aune de l'histoire tourmentée de ces tentatives lors de la dernière décennie
  • « Contre l'Ecole injuste ! »

    Par | 5 commentaires | 8 recommandés
    Ce n'est pas la première fois qu'est articulé ce mot d'ordre. Mais cette fois-ci il s'agit d'un ouvrage – incisif et décoiffant – où il est question d'aller à la racine des obstacles en « questionnant l'imaginaire scolaire », en « discernant les pièges », afin de vraiment aller au bort du bout : « repenser les savoirs à enseigner »
  • Des difficultés inédites de recrutement et/ou une contractualisation en marche ?

    Par | 3 commentaires | 13 recommandés
    Les fortes préoccupations qui se font jour en cette rentrée concernant les difficultés de recrutement des enseignants ne renvoient pas seulement au souci qu'il y ait des professeurs en nombre et de qualité, mais aussi à l'appréhension d'une « contractualisation » en marche.
  • L'homme régénéré : de Robespierre au fascisme prétend Michel Onfray

    Par | 51 commentaires | 42 recommandés
    Selon Michel Onfray l'origine de  «l 'homme nouveau » ou « régénéré » du fascisme se trouverait chez Robespierre et n'aurait donc pas « ses racines à l'extrême droite ». Ce tête à queue idéologique fait fi de toute référence historique d'ampleur et marque à l'évidence la pente accentuée de Michel Onfray vers la médiocrité, en pleine dégénérescence.
  • Un ministère au double intitulé et à la double tutelle pour un double jeu ?

    Par | 10 commentaires | 14 recommandés
    Carole Grandjean vient d'être nommée ministre déléguée en charge de l'Enseignement et de la formation professionnels auprès du ministre de l'Education nationale et de la Jeunesse mais aussi du ministre du Travail. Cet intitulé et cette double tutelle n'ont pas de précédent. Serait-ce propice à un double jeu ?
  • « Ce qui me permet de dire je », en pleine injonction identitaire !

    Par | 3 commentaires | 8 recommandés
    C'est le titre d'un « traité d'ontologie relative » qui n'est pas écrit par un philosophe professionnel qui se croirait obligé aux détours des figures imposées, mais par un agrégé de lettres directeur d'une agence de presse spécialisée dans l'éducation, Pascal Bouchard. Et c'est ce qui en fait le prix en ces temps d'injonctions identitaires.