Blog suivi par 763 abonnés

Histoire et politiques scolaires

  • Le projet de Blanquer d’une deuxième heure supplémentaire non refusable a été refusé

    Par | 1 commentaire | 4 recommandés
    Le projet de décret a été présenté au Comité technique ministériel de l’Éducation nationale du 30 janvier. Ce texte, qui porte à deux heures, au lieu d’une actuellement, le nombre d'heures hebdomadaires supplémentaires pouvant être imposées aux enseignants du second degré a été rejeté par l’ensemble des organisations syndicales siégeant en CTMEN.
  • Blanquer, les violences scolaires et la pauvreté

    Par | 3 commentaires | 4 recommandés
    Le Conseil des ministres de mercredi devait statuer sur les mesures à prendre contre les ''violences scolaires'', déjà différées en décembre dernier. Mais les désaccords, y compris dans la majorité, n'ont pas été surmontés, en particulier quant à la mesure envisagée de rétorsion sur les allocations familiales. Une mesure qui ne peut vraiment affecter que les ''pauvres''.
  • La ''guerre des disciplines'' aurait-elle déjà commencé?

    Par | 1 commentaire | 3 recommandés
    Un arrêté en date du 25 janvier 2019 donne un avantage singulier aux ''langues et cultures antiques'' dans les évaluations du baccalauréat, ce qui pose tout particulièrement problème aux professeurs des enseignements artistiques en mauvaise posture dans la réforme du lycée mise en place. Sur fond de déni de ''justice sociale'', contrairement à ce que prétend Blanquer.
  • Jeudi, une journée d'action dans le secondaire. What else?

    Par | 3 commentaires | 5 recommandés
    A l'appel de plusieurs syndicats d'enseignants et de lycéens une journée de manifestations et de grèves qu'ils estiment importante aura lieu contre divers aspects de la politique scolaire actuelle. Les ''Stylos rouges'' doutent que ce type d'action puisse être efficace et l'emporter. Mais que proposer d'autres? Retour sur un épisode historique significatif, celui du premier semestre 2003.
  • Du nouveau du côté des ''Stylos rouges''? Oui, mais....

    Par | 52 commentaires | 14 recommandés
    Lundi dernier, ce mouvement s'est présenté dans un communiqué de presse comme un ''mouvement professionnel'' ''au moyen d'action différent unifiant tout le corps éducatif". Et il rencontre la compréhension déclarée de la plupart des syndicats (du privé comme du public, ce qui est inédit) en mettant en avant la ''revalorisation du métier d'enseignant tant socialement que financièrement''
  • Macron: vers un dédoublement généralisé du CP et du CE1?

    Par | 3 commentaires | 4 recommandés
    C'est du moins ce qu'il vient d'évoquer. Comment comprendre cette annonce singulière? Est-ce crédible? Est-ce possible? Y a-t-il eu des précédents? Quels peuvent être les enjeux? Le ministre de l'Education nationale - lui - envisage de poursuivre des dédoublements en commençant par la grande section. Que croire?
  • Blanquer ira-t-il jusqu'à «mettre la pauvreté en prison»?

    Par | 45 commentaires | 43 recommandés
    Cela a été la formule employée par le leader de la droite cléricale au Sénat – Hervé de Saisy – en 1881 pour tenter de s'opposer à la loi d'obligation de scolarisation de Jules Ferry et aux peines prévues contre les parents contrevenants.
  • Les vacances scolaires: une pierre d'achoppement pour les «stylos rouges»?

    Par | 97 commentaires | 11 recommandés
    Contrairement aux «gilets jaunes» qui peuvent apparaître comme un espace rassembleur de revendications de différentes catégories, les «stylos rouges» se présentent comme l'expression revendicatrice d'une catégorie particulière - celle des enseignants - avec ses spécificités, dont l'importance des vacances scolaires n'est pas la moindre, un aspect fortement distinctif voire clivant...
  • «Stylos rouges» en manque de «reconnaissance» et «en colère»

    Par | 186 commentaires | 46 recommandés
    C’est du moins ce qui apparaît au premier plan lors d’une interview récente de Jennifer, membre du groupe de six enseignants créé à la mi-décembre : « On n’est ni reconnus par notre employeur ni par la société. »
  • Obligation de réserve: neutralité et/ou neutralisation des enseignants?

    Par | 45 commentaires | 39 recommandés
    L'invocation par le rectorat de Dijon du non -respect d'"une obligation de réserve' ' par une professeure de lycée qui avait pris à parti en termes fort vifs le président de la République après son intervention télévisée du 10 décembre relance un débat sur la légitimité voire l'existence même d'une ''obligation de réserve''.