Édition suivie par 198 abonnés

Boulevard des Mots-dits

35 rédacteurs

À propos de l'édition

Poisons et délices. Morsures et baisers. Mots croisés. Entrecroisés. Partagés. Les mots sont le rêve et la matière sur lesquels se dévoile la certitude du monde. Et l'aveu qui garde le silence du 

secret. 

A votre tour, entrez dans la ronde. Venez participez à la grande Parade, celle du lexique joyeux, du vocabulaire virevoltant... 

Les mots pour le dire, les mots pour ne rien dire, les mots derrière les mots, les mots pour jouer, les mots pour les mots. Tous les mots de la terre... Une édition pour tous les mordus de la langue. Sauce ravigote si possible !

 

  • Édition Boulevard des Mots-dits

    yeuse

    Par | 28 commentaires | 7 recommandés
    Partout et jusqu’au plus loin dans nos campagnes, file le paysage des autoroutes et s’effiloche le réseau départemental …
  • Édition Boulevard des Mots-dits

    Grammaire républicaine

    Par | 12 commentaires | 4 recommandés
  • Édition Boulevard des Mots-dits

    Des nèfles, que des nèfles

    Par | 6 commentaires | 4 recommandés
    Vocabulaire gastronomique détournéQuand les mots se mettent à table et ouvrent ou coupent, c'est selon, l'appétit... aux urnesCe dimanche matin, j’ai croisé un type, une asperge avec une face d’assiette, un genre sang de navet. Il pataugeait sec dans le yaourt, ne sachant où glisser son bulletin dans l’urne.— C’est une bouteille à l’encre, me dit-il. Entre les duels, ceux qui sont comme pain et beurre, et les ménages à trois, deux qui ont un cœur d’artichaut et le troisième qui fait la tranche de jambon, je ne sais pas à qui mon vote doit serrer la louche. On ne sait plus si c’est du lard ou du cochon ! Si j’avais su, surtout que le temps grelotte, j’aurais gardé ma viande dans le torchon !De gauche, de droite, des extrêmes ou du centre, ils nous tirent des carottes alors qu’elles sont déjà cuites et bien recuites. Ils nous font des promesses qui ne valent pas un trognon de chou. Autant dire qu’ils nagent dans le chocolat ! S’ils pensent qu’on les croit, ils se tapent du concombre ! Moi je te le dis, ils ont intérêt à se mettre la rate au court-bouillon s’ils veulent que leur mayonnaise prenne.
  • Édition Boulevard des Mots-dits

    Se payer de mots de "droite" à "gauche", ou le contraire

    Par | 17 commentaires | 5 recommandés
  • Édition Boulevard des Mots-dits

    Alea Jacta Est…

    Par | 3 commentaires | 3 recommandés
  • Édition Boulevard des Mots-dits

    Quand un mot perd son sens...

    Par | 65 commentaires | 7 recommandés
  • Édition Boulevard des Mots-dits

    Vous me cassez les C…onsonnes !

    Par | 28 commentaires | 5 recommandés
  • Édition Boulevard des Mots-dits

    les Mots du Vin

    Par | 17 commentaires | 4 recommandés
    Si le vigneron élève son vin, cette vierge qui vous pisse dans le gosier, protégeant sa jeunesse et ménageant sa sénilité, le dotant d’un corps bien en chair ou maigre et fatigué, voire teinté d’érotisme puisqu’il peut être féminin et fessu, avoir du courage et de la cuisse, être de surcroit voluptueux et caressant, tendre et léger, ce qui ne l’empêche nullement d’être parfois mal habillé ou en dentelle, d’avoir le chapeau sur l’oreille et au pire, de tomber dans ses bottes.
  • Édition Boulevard des Mots-dits

    Enseignes et saignements

    Par | 54 commentaires | 9 recommandés
     © Charles Platiau / Reuters © Charles Platiau / Reuters
    Dans le début des années 1990, c’était les marchands de lampes halogènes qui fleurissaient à tous les coins de rues. Et Regali par ci et Regali par là. Et puis bien sûr, comme toujours, les banques qui semblent depuis toujours avoir une nette prédilection pour les carrefours. C’était aussi les grandes heures de la franchise chez les coiffeurs et les salons de toutes les enseignes pullulaient comme si on allait se faire couper les tifs tous les quarts d’heure.
  • Édition Boulevard des Mots-dits

    « Saute-cadavre » , surprenant néologisme pour saute-ruisseaux mal inspirés.

    Par | 65 commentaires | 12 recommandés