Jean-François COFFIN

Citoyen en colère

LORIOL SUR DROME

Sa biographie
Peut-on et jusque quand être citoyen critique des choix politiques qui s'imposent à nous sans notre consultation (à tout le moins) ? Je n'ai pas de réponse à cette question. La conception dominante d'un état-entreprise et d'une société-entreprise ne laisse que bien peu d'espoir : là où le risque de perdre son emploi peut inciter au silence (si ce n'est à la soumission ou à la conversion mais il y a quand même des exceptions), celui d'être soumis à l'arbitraire de lois liberticides incite à la discrétion dans un espace public en voie de réduction (l'espace privé est lui-même saturé de règles et source de risques juridiques étroitement liés à l'intérêt individuel et subjectif). Le pouvoir actuel (cela était en germe avant lui) ne s'intéresse qu'à ce que nous produisons, ce que nous consommons et absolument pas à ce que nous voudrions être et pouvoir être dans un monde ouvert à la différence, débarrassé d'instruments comptables qui rendent impossible ce qui participerait pour le coup d'une vraie disruption (à la STIEGLER, pas à la MACRON), d'une destruction créatrice humaniste, pas matérialiste et mercantile.Utilisons cet espace de partage de la pensée et de l'agir à laquelle elle peut aboutir tant que cela est possible sachant que ce "possible" dépend lui-même encore (un peu) de nous.
Son blog
27 abonnés Ne pas se résigner à l'impuissance
Voir tous