Patrick Cahez
Ligue des droits humains et Amnesty international Bruxelles ; MRAP Dunkerque ; SUD intérieur et Observatoire du stress de France Télécom Paris
Abonné·e de Mediapart

229 Billets

2 Éditions

Lien 18 août 2020

Anthony Smith : illustration de l'arbitraire hiérarchique en France

Anthony Smith illustre l'inertie de la soumission de l'Etat à un arbitraire privé par les responsables des institutions. La mutation d'office d'Anthony Smith par une ministre du travail qui rend obligatoire le port des masques dont l'absence dans une entreprise est ce que dénonçait l'inspecteur du travail. Cela confirme la perte de crédibilité des pouvoirs publics ayant accablé Laura Pfeiffer.

Patrick Cahez
Ligue des droits humains et Amnesty international Bruxelles ; MRAP Dunkerque ; SUD intérieur et Observatoire du stress de France Télécom Paris
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

https://www.mediapart.fr/journal/france/170820/covid-19-l-inspecteur-du-travail-anthony-smith-finalement-sanctionne

Les incohérences et les contradictions du pouvoir et de ses affidés pour satisfaire les intérêts égoïstes, au mépris de la santé et de la sécurité des citoyens, trouvent dans la sanction d'Anthony Smith une nouvelles confirmation de l'abdication démocratique, tant de la haute fonction publique que du personnel politique. Car la sanction d'Anthony Smith ne serait pas possible sans la convergence des deux.

Cette sanction est prise dans un pays où domine une communication est mensongère qui n'hésite plus à tenter cyniquement de se justifier en éludant la réalité ou en citant de façon biaisée les plus grands auteurs.

Cette communication mensongère s'est particulièrement manifestée lors de la pandémie.

La gestion calamiteuse, illégale et la sinistralité de l'épidémie de Covid-19 démontrent la nocuité des orientations idéologiques et des choix budgétaires malheureux - plus de trente mille morts en quelques mois - en faveur exclusivement de l'impécuniosité chronique des plus fortunés, de l'optimisation immédiate de leurs profits au mépris de l'Etat de droit et donc de la démocratie.

L'histoire a démontré la synergie entre le patronat et l'extrême-droite.

La stratégie de mystification rhétorique qu'affectionnent les professionnels du discours - ou du bavardage - a épuisé sa capacité à tromper l'opinion et masquer la réalité.

La sanction administrative d'Anthony Smith a pour effet d'escamoter l'infraction du chef d'entreprise alors que le droit pénal est d'ordre public et dont la loi fait du procureur de la République le gardien impartial.

Une république bananière est le synonyme d'un régime de notables.

Prolonger :

Entretien entre Bernard Stiegler et Alain Supiot

Entreprises: «Il faut que le port du masque soit obligatoire dans tous les lieux clos» 18 août 2020 Par Rouguyata Sall

Affaire Tefal : la condamnation de l’inspectrice du travail confirmée en appel

Laura Pfeiffer avait été rejugée à Lyon pour violation du secret professionnel et pour recel de violation du secret des correspondances.

" Il ne s'agit pas d'arrêter le pays " en raison du coronavirus, assure Elisabeth Borne 2 mars 2020

Elle a souligné que les entreprises de transport recevaient des consignes des pouvoirs publics. "Quand les entreprises respectent ces consignes, le droit de retrait ne s'applique pas", a-t-elle jugé, renvoyant au dialogue social.

Synthèse des infractions non intentionnelles de l'employeur

Covid-19 : le risque de la faute pénale existe bien pour les chefs d’entreprise

La responsabilité de l'employeur en cas de Covid-19 d'un travailleur

Medef et gouvernement veulent faire travailler plus après le confinement

Myriam Revault d'Allonnes propose une analyse critique sur la communication élyséenne et la décrédibilisation de la parole politique.

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
En Pologne, le calvaire des exilés
Dans notre émission ce soir, reportage aux portes de l'Union européenne, où des migrants et des migrantes sont toujours retenus dans des conditions inhumaines. En plateau : Anaïs Vogel, qui a fait cinq semaines de grève de la faim pour dénoncer le traitement des exilés à Calais, et Catherine Wihtol de Wenden, directrice de recherche émérite au CNRS. 
par à l’air libre
Journal — France
La candidature de Zemmour prend une mauvaise tournure
L’ancien éditorialiste de CNews et du Figaro a officialisé, mardi, sa candidature à l’élection présidentielle dans un clip reprenant toutes ses obsessions identitaires. Sur le terrain, sa campagne est devenue particulièrement compliquée.
par Lucie Delaporte
Journal — France
Pour Pécresse et Bertrand, une campagne aux airs de pénitence
Après avoir claqué la porte du parti Les Républicains, ils ont repris leur carte pour obtenir l’investiture présidentielle. Pendant des mois, Valérie Pécresse et Xavier Bertrand ont remis les mains dans le cambouis partisan et arpenté les routes de France pour convaincre.
par Ilyes Ramdani
Journal — France
Les macronistes s’offrent un rassemblement de façade
Divisée avant d’être officiellement unie, la majorité présidentielle s’est retrouvée, lundi soir, pour tresser des louanges à Emmanuel Macron et taper sur ses adversaires. Un exercice poussif qui ne risque pas de « marquer l’histoire ».
par Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
« Ailleurs, partout » : d’autres images des migrations
« Ailleurs, partout », d’Isabelle Ingold & Vivianne Perelmuter, sort le 1er décembre. Le documentaire offre une passionnante réflexion sur les paradoxes de la géographie contemporaine, entre fausse ubiquité du cyberespace et vrais obstacles aux migrations. Rencontre avec les deux réalisatrices. (Entretien avec Nashidil Rouiaï & Manouk Borzakian)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
La nullité pollue
Il y a peu, vautré devant un énième naufrage filmique d’une plateforme de streaming, j'ai réalisé que ces plateformes avaient entrainé une multiplication délirante des navets qui tachent à gros budget. Fort bien. Mais quand va-t-on enfin parler de l’empreinte écologique démente de ce cinéma, cet impensé dont on ne parle jamais ? Ne peut-on imaginer des films plus sobres -tels ceux de Carpenter ?
par Mačko Dràgàn
Billet de blog
Les Œillades d'Albi : « Retour à Reims (fragments) » de Jean-Gabriel Périot
Autour de l’adaptation du livre autobiographique du sociologue Didier Éribon « Retour à Reims », Jean-Gabriel Périot avec l’appui de nombreuses archives audiovisuelles retrace l’histoire de la classe ouvrière de 1950 à nos jours.
par Cédric Lépine
Billet de blog
La beauté fragile d'un combat
« Nous ne combattons pas le réchauffement climatique, nous nous battons pour que le scénario ne soit pas mortel. » Parfois, par la grâce du documentaire, un film trouve le chemin de l’unisson entre éthique et esthétique. C’est ainsi qu’il faut saluer « L’hypothèse de Zimov  », western climatique, du cinéaste Denis Sneguirev, à voir absolument sur Arte.
par Hugues Le Paige