Blog suivi par 15 abonnés

Combler le néant

Glandeur de compétition (mais j'ai arrêté le sport de haut niveau)
Orbite géosynchrone - France
  • Leningrad - «C'est la merde, c'est comme ça»

    Par | 1 recommandé
    Ленинград - Хуйня © Ленинград | Leningrad
     Russie, 2003 : les revenus du pétrole et du gaz ont été de nouveau nationalisés et renflouent le budget de l'État, profitant au passage à la population. La Sainte-Mère-Russie se relève enfin de ses genoux. « Mais qu'est-ce qui pourrait aller mal ? » Aujourd'hui, on a comme un début de réponse.
  • Muslim Magomaev - «Au revoir, Moscou»

    Par
  • Leningrad - «Moscou, pour quel prix sonne ton glas ?»

    Par | 1 recommandé
    Si à la lecture de la traduction qui suit, vous vous demandez pourquoi tant de haine : Leningrad, groupe originaire de la ville dont il porte le nom communiste, St-Pétersbourg, a eu pas mal de démêlés avec les autorités de Moscou, notamment l'ancien maire, M. Loujkov, cité dans ce morceau, qui les aura personnellement interdits de concert dans la capitale. Nous sommes en juin 2012, la vidéo est publiée deux mois après les dernières grosses manifs de l'opposition russe sur la place Bolotnaïa, qui mèneront à divers incidents, dont découlent les procès (et condamnations) d'aujourd'hui.
  • Leningrad - «On est pour tout ce qu'est bien»

    Par | 2 recommandés
    Ленинград - Мы за все хорошее © Ленинград | Leningrad
     Si on devait résumer le groupe musical «Léningrad», très brièvement : cuivres, gros mots et non-alignement. Dans le style foutage de gueule pratiqué depuis leurs débuts, Sergueï «Shnur» Chnourov et ses complices balancent régulièrement des morceaux à la tronche du pouvoir et de l'opposition, des beauf et des intellos, des Russes et des étrangers, des riches et des pauvres.
  • Egor Letov - «Le Silence»

    Par | 3 recommandés
    Самоубийца / Suicide © dvaggression
     Je suis las du silence
  • Rock Around the Kremlin (À l'Est, toujours rien de nouveau)

    Par | 2 commentaires | 2 recommandés
  • « Oui, mais chez nous, on fabrique des fusées »

    Par | 3 commentaires | 1 recommandé
    Il y de ces signes qui trompent rarement : quand Dmitri Kisseliov, se permet, il y a une vingtaine de jours, de rappeler à son public, comme ça, en passant, que la Russie est le seul pays du monde capable de « transformer les USA en cendres radioactives » grâce à son système de mise à feu automatique des missiles ballisitiques «Perimetr »,c'est que le pouvoir russe ressent le besoin d'invoquer une de ces « réponses universelles » à l'occident décadent calibrées encore au temps des Soviets. Plus qu'une vulgaire menace « faites pas les cons, on a la Bombe », on touche la corde patriotique et nostalgique : « l'URSS nous a quand même légué de belles choses, et nos know-how technologiques super-secrets qu'on va enfin révéler vont encore en faire trembler plus d'un ».
  • Vladimir Vyssotski - «Mon ami part pour Magadan...»

    Par | 6 commentaires | 6 recommandés
    Dans le tourbillon de nouvelles qui déferle entre les propagandes orientales et occidentales concernant les événements en Crimée, un épisode pittoresque a été souligné par certains organes de presse : des habitants de la péninsule auraient reçu, en tant que nouveaux citoyens russes, des passeports avec le droit de s'installer  dans la Kolyma, vers Vorkuta, Magdan ou autres régions ensoleillées de la côte Est de la vaste Fédération.
  • Les emprunts russes (2)

    Par
    Si j'ai toujours le poil qui se hérisse un peu quand j'entends des russophones commencer à affirmer, dans un élan de chauvinisme, que « la langue russe est tellement plus riche / belle / variée que le français / l'anglais / le japonais / etc. », il est difficile de ne pas admettre que la construction des verbes et les mécanismes de formation des mots en russe sont d'une souplesse et d'une intuitivité remarquables. Malgré cela, certains mots résistent à une analyse étymologique empirique, et pour cause : ils ont été empruntés au français, mais se sont tellement bien enracinés dans la langue qu'on ne se pose plus trop la question de leurs origines.
  • Zoopark (Mike Naoumenko) – «La chanson du gourou»

    Par
    Зоопарк - Песня Гуру © Natalyka2106
      Bonjour, je vous viens de Bobrouïsk [1],J'suis un gourou, dans votre langue ça veut dire « professeur ».Je vais vous expliquer le sens d'la vie,J'suis un pro moi, sans dec', pas un amateur.