#Sommaire rétrospectif : août-septembre 2019

Un oubli, une absence, un moment à perdre? Rappel, depuis l'été, des billets publiés classés par catégories.

Je n'ai placé chaque article que dans une catégorie et une seule, arbitrairement au besoin. Je laisse au lecteur le soin de picorer (le cas échéant) là où sa curiosité le poussera (le cas échéant là aussi). Les articles couvrent la période août-septembre 2019... et ceux du début octobre, à la date de rédaction de ce récapitulatif. Le titre de l'article (lien vers celui-ci) est complété par la reprise de son chapô.

 © «Pexels»/Pixabay.com, licence Pixabay (usage libre) © «Pexels»/Pixabay.com, licence Pixabay (usage libre)

Éducation-formation

  • Salle de lecture (bibliothèque), université de Paris-Nanterre © Luc Bentz Salle de lecture (bibliothèque), université de Paris-Nanterre © Luc Bentz
    Bac 2019: au-delà du feuilleton médiatique
    (9/7/19). — Baccalauréat 2019 : ce que l'amplification médiatique d'un conflit atypique révèle des relations sociales.

  • Bac 2019 : commentaires sur un billet de Laurence de Cock (12/7/19). — Un récent billet Mediapart de Laurence de Cock m'a conduit à mettre noir sur blanc quelques réflexions qu'il m'inspire. Loin d'une vaine polémique, il s'agit plutôt de changer d'angle, d'envisager une mise en perspective. Aujourd'hui, la classe «terminale» des lycées ne l'est plus (sinon pour les bacs pros qui conservent une finalité d'insertion professionnelle immédiate).
     
  • Universités: autonomie ou étau d'État ? (20/9/19) — Un rapport conjoint de l'Inspection générale des Finances (IGF) et de l'Inspection générale de l'administration de l'Enseignement et de la Recherche (IGAENR) propose d'utiliser des «marges de manœuvre inexploitées pour piloter la masse salariale» des universités. Et voilà que la loi Fonction publique s'annonce comme la boîte à outils ad hoc

Environnement-climat

Fonction publique

Institutions et questions constitutionnelles

  • Jean-Paul Delevoye en 2011. © Semaines sociales de France/Wikimedia Commons, licence CC-BY-SA 2.0 Jean-Paul Delevoye en 2011. © Semaines sociales de France/Wikimedia Commons, licence CC-BY-SA 2.0
    Élisabeth Borne n'est pas ministre d'État, et après ?
    (18/7/19). — François de Rugy laisse la place à Élisabeth Borne, antérieurement ministre dans son... environnement. Elle n'est plus ministre d'État? La belle affaire! L'appellation est un fétiche. Qu'on s'y intéresse nous pousse à regarder en arrière la manière dont les plus éminents acteurs du champ politique ont su multiplier entre eux les «distinctions» via la structure du Gouvernement.

  • Haut-commissaire et structure gouvernementale (4/9/19). — Jean-Paul Delevoye, haut commissaire aux retraites, est officiellement entré au Gouvernement. Sous la Ve République, on compte jusqu'à présent deux cas de hauts-commissaires membres du gouvernement (Martin Hirsch en 2007; Jean-Paul Delevoye en 2019). On revient à cette occasion sur la souplesse d'organisation des gouvernements. [MAJ 13/9/19]

  • Affaire Ferrand, «confiance» présidentielle et présidentialisme assumé (12/9/19). — Ferrand ferré? Pas si sûr. Après sa mise en examen, la procédure, comme le feuilleton politique, continue. Mais, parmi la multitude de réactions en tout sens, celle de l'Élysée traduit bien à quel point la logique présidentialiste a affecté (pour ne pas dire infecté) le système. 

  • Juger les (anciens) ministres? Pourquoi il faut revenir au projet Hollande ! (1/10/19). — L'ancien garde des Sceaux, Jean-Jacques Urvoas, vient d'être condamné à une peine symbolique par la Cour de justice de la République (CJR) pour «violation du secret». C'est l'occasion de revenir sur la genèse, les problèmes de cette institution constitutionnelle... et un récent projet de révision, beaucoup plus faible et trop timide par rapport à celui de 2013 (présidence de François Hollande).
     
  • Nicolas Sarkozy et «ses» juges (2/10/19). — Nicolas Sarkozy fait l'objet de plusieurs procédures. En quoi sa qualité d'ancien ministre ou d'ancien président justifie-t-elle effectivement les immunités ou exceptions qu'il revendique? 

  • Le présidentialisme bien avant Macron. Réponse à Guillaume Larrivé (4/10/19). — Tout est parti d'un tweet du député Les Républicains Guillaume Larrivé, candidat à la présidence de ce parti. Il invite à «défendre les institutions» contre le «coup d'État Macron» (allusion au «Coup d'État permanent» de François Mitterrand en 1964). Et pourtant, le présidentialisme actuel vient de loin! Rappels historiques... 

Laïcité

Vie politique et sociale

  • Yannick Jadot en 2015 © Éric Coquelin/Wikimedia Commons. Licence Creative Commons CC-BY-SA int. 4.0. Yannick Jadot en 2015 © Éric Coquelin/Wikimedia Commons. Licence Creative Commons CC-BY-SA int. 4.0.
    Nature, politique et melon
    (24/8/19). — Vouloir la transition écologique et sociale : très bien, mais cela se limite-t-il à une approche de type: « Enlève-toi de là, que je m’y mette! » Les notions de gauche et de droite sont-elles vraiment solubles dans une écologie politique qui les transcenderait?

  • «Peuple» et démocratie: morceaux choisis d'Alain Garrigou (1/9/19). — Une recherche liée à la question des sondages et des poursuites-bâillons m'a conduit à (re)découvrir trois textes du politiste Alain Garrigou qui incitent à de salutaires réflexions. Si nous parlions «peuple», voire «populisme» et même «démocratie»? Un exercice de style en forme d'ouverture du débat... 

  • Du Talon de fer (de Jack London) aux petits arrangements de l'entre-soi capitaliste (19/9/19). — Un édito du Financial Times sur un «redémarrage» (reset) du capitalisme, une affaire de pantouflage à l'Agence européenne des banques, la crise des opioïdes aux États-Unis et, tout soudain, j'ai pensé au Talon de fer de cet écrivain engagé que fut Jack London. Mais pourquoi donc ? 

  • Immigration: coupable instrumentalisation (22/9/19). — Après les propos présidentiels sur l'immigration, deux tribunes à lire de Claude Askolovitch et Najat Vallaud-Belkacem. S'y ajoutent quatre conseils de lectures complémentaires: une interview de Didier Daeninckx; deux livres (Gérard Noiriel, Patrick Weil); une tribune de François Herrand. Plutôt la raison et l'humanité que la déraison et les bas sentiments. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.