Blog suivi par 170 abonnés

Le blog de Jean-Pierre VERAN

Inspecteur d'académie (h), formateur, expert associé France Education International (CIEP)
À propos du blog
https://static.mediapart.fr/etmagine/default/files/blog/565427fdedca6.JPG
  • Médiathèque départementale : culture, curiosité, bien-être pour les collégiens.

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    La médiathèque départementale de l’Hérault accueille un public, notamment les jeunes venus en voisins du quartier populaire de la Paillade, et mène une action auprès de tous les collégiens du département : bien-être, culture, curiosité en sont les maîtres-mots. Entretien avec trois de ses responsables.
  • L’urgence du moment : rétablir la confiance.

    Par
    Moins d’un an après le vote de la loi pour une école de la confiance, la confiance des personnels de direction à l’égard de leur institution s’est fortement dégradée au cours de la crise sanitaire. Pour réussir l’année scolaire prochaine après l’année chaotique que nous venons de vivre, il est urgent de rétablir sans attendre la confiance.
  • Réformer l’éducation : un défi mondial ?

    Par
    250 pages pour penser à l’échelle internationale la réforme de l’éducation, c’est le pari brillamment tenu par le dernier numéro de la Revue internationale d’éducation Sèvres. D’Afrique, d’Amérique, d’Asie, ou d’Europe, les regards divergent parfois, mais convergent souvent. Un numéro intégralement en ligne.
  • Crise de la COVID : une « cure de jouvence pour les écoles » ?

    Par
    Pour les chefs d’établissements suisses, la crise de la COVID peut avoir un impact positif sur l’avenir de l’école, notamment en améliorant les relations entre parents, élèves et enseignants et en renforçant une approche pédagogique plus ouverte.
  • Du confinement à la reprise des cours : repenser la forme scolaire?

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    Au moment ou des collégiens reprennent le chemin du collège après certains écoliers, quels enseignements tirer du confinement pour repenser l’école d’après ?
  • Bien-être : bonheur et solidarité en période de confinement

    Par | 1 recommandé
    Retrouvez ci dessous le texte de l'entretien, publié jeudi par Le Café Pédagogique, au cours duquel Béatrice Mabilon - Bonfils (laboratoire BONHEURS- CY Cergy Paris Université) m'interroge sur la vie lycéenne par temps de confinement. Je m'y appuie sur des actions conduites dans les académies de Nice et de Montpellier, à l'initiative des conseils académiques de la vie lycéenne.
  • Circulaire du 4 mai : l’école de l’instruction avant tout ?

    Par
    La circulaire signée du ministre sur la réouverture des écoles, collèges et lycées, fait l’impasse sur des éléments essentiels d’inclusion scolaire, alors même que la réouverture des établissements scolaires a pour objectif de ne pas aggraver les inégalités sociales. L’école de sortie du confinement serait-elle inspirée par celle de l’instruction publique ?
  • L’école d’après le confinement : une privatisation en marche ?

    Par
    Une sortie du confinement reposant sur un mix de classe à l’école pour ceux qui en ont besoin et d’enseignement à la maison pour ceux qui font ce choix, semble être une solution de bon sens. Mais elle peut aussi préfigurer un nouveau dualisme scolaire, en lien avec les formes diverses de privatisation de l’éducation dans le monde.
  • « Professionnels de l’éducation » : cherchez l’absent !

    Par | 1 recommandé
    De continuité pédagogique, il est beaucoup question dans la communication ministérielle, la continuité éducative est, elle, réservée aux « quartiers prioritaires ». Les CPE sont singulièrement absents de cette communication. Cette méconnaissance, pour n’être pas nouvelle, serait-elle révélatrice d’une hiérarchisation héritée du passé ?
  • L’école d’après : l’école des « Jours heureux » ?

    Par
    Evoquer les Jours heureux, c’est évoquer les espoirs de la Résistance et le programme de son Conseil national. Que disait-il de l’école d’après la Libération, et qu’en est-il aujourd’hui ? Si nous voulons réinventer l’école des Jours heureux, il faut rompre avec les illusions de l’égalité des chances et de la méritocratie.