Édition suivie par 553 abonnés

Bookclub

28 rédacteurs

À propos de l'édition

« Nous voulons des livres, des films qui agissent sur nous comme des corps, mille fois mieux que des corps, comme des corps vivants. » (Alban Lefranc)

« Plus on s'affronte à une construction

littéraire, plus on peut déplacer les perceptions courantes, les manières de voir, et plus les conséquences sont politiques. » (Édouard Louis, à propos d'En finir avec Eddy Bellegueule)

« Je ne sais pas ce que c'est un livre. Personne ne le sait. Mais on sait quand il y en a un. » (Marguerite Duras)

  • Édition Bookclub

    Gary Shteyngart, génial bon à rien

    Par | 4 commentaires | 3 recommandés
    Gary Shteyngart est né en 1972. Et le quatrième livre qu’il publie, à 42 ans, n’est pas un roman mais, déjà, des mémoires qui pourraient avoir pour titre celui de l’un de ses précédents livres, Traité de savoir vivre à l’usage des jeunes russes, Absurdistan ou Super triste histoire d’amour. Mémoires d’un bon à rien est le récit d’une vie particulière comme d’une œuvre, un nouveau départ.
  • Édition Bookclub

    Bayard, Dumas : comment entrer dans un roman ?

    Par | 1 commentaire | 2 recommandés
    Anne Doat dans Le Chevalier de Maison Rouge Anne Doat dans Le Chevalier de Maison Rouge
    Pierre Bayard fut, adolescent, éperdument épris de Geneviève Dixmer, l’héroïne du Chevalier de Maison Rouge, au fil des adaptations que donnait en 1963 du roman de Dumas la télévision française.
  • Édition Bookclub

    Les vies imaginaires d'Alexandre Gefen

    Par | 3 recommandés
    « À chaque être, plusieurs autres vies me semblaient dues », écrit Arthur Rimbaud dans Une Saison en enfer, cité en épigraphe du dernier essai d’Alexandre Gefen, Inventer une vie, La Fabrique littéraire de l’individu.
  • Édition Bookclub

    Petits robots de compagnie

    Par | 13 commentaires | 2 recommandés
    Anthropologue attachée au MIT, Sherry Turkle rend compte dans un livre copieux d’une enquête de plusieurs années qu’elle a menée sur un double objet : l’entrée des robots dans la vie ordinaire des Américains, la connectivité dans laquelle nous sommes tous pris en permanence.
  • Édition Bookclub

    Jean-Philippe Cazier, détruire, dit-il

    Par | 5 commentaires | 6 recommandés
    Ce texte & autres textes de Jean-Philippe Cazier naît du silence, d’un silence paradoxal, noir : il est deuil et fuite, « commencé en silence », poursuivi par syncopes. Il est texture, tissu, trouées, volonté d’échapper à cet espace « où aucun mot ne parle plus ».
  • Édition Bookclub

    Lefranc, Pialat, gueules ouvertes

    Par | 1 commentaire | 3 recommandés
    Georges Bataille, en exergue du dernier livre d’Alban Lefranc, en donne le la. Il s’agira, pour l’écrivain Apprenti sorcier de chercher et rencontrer la « merveille aveuglante », « ce qu’un être possède au fond de lui-même de perdu, de tragique ». 
  • Édition Bookclub

    Le rire de l'art

    Par | 2 commentaires | 2 recommandés
    Jeff Koons, Inflatable Flowers, 1979 Jeff Koons, Inflatable Flowers, 1979
    Il y a quelques semaines, en visitant l’exposition Jeff Koons au centre Pompidou, j’ai été pris d’un fou-rire après avoir entendu une guide expliquer très sérieusement aux membres du groupe lui faisant face que les fleurs gonflables qu’ils observaient témoignaient de la volonté de l’artiste « d’aller plus loin que Marcel Duchamp, qui prenait le parti de retourner un urinoir et de le signer avant de l’exposer, tandis que Koons, lui, choisit de ne pas intervenir du tout, poussant à l’extrême le minimalisme du geste créateur ».
  • Édition Bookclub

    A vos langues, citoyens !

    Par | 1 recommandé
    Comme on sait, la langue fait largement notre identité, tant individuelle que collective. Le curieux est que, consubstantielle à chacun de nous, elle ne donne pas aux locuteurs, et spécialement aux « parlants français » que nous sommes, le sentiment qu’elle est leur bien, qu’ils ont à s’en occuper et à la gérer. C’est qu’au cours des siècles, le français parlé ou écrit est toujours apparu comme quelque chose de sacré, d’intouchable, une pure essence.
  • Édition Bookclub

    L’aura de Jenny

    Par | 1 recommandé
    « Les images vivent à l’intérieur de nous » déclarait récemment Bill Viola à la manière d’un parfait exergue qui s’ignorerait au très beau et très délicat récit de Laurent Jenny, Le Lieu et le moment, paru il y a peu chez Verdier.
  • Édition Bookclub

    Amandine André : écrire avec le corps

    Par | 2 recommandés
    Quelque chose, d’Amandine André, est une histoire de corps, ou plutôt de corps et d’écriture. Ce livre ne parle pas du corps, à propos du corps, mais est un livre dans lequel ce qui arrive aux corps leur advient dans et par l’écriture. Ecrire le corps – et non en parler, écrire sur le corps – produit cette écriture au plus près de ce qui dans le corps échappe au corps et relève des devenirs qui l’affectent. Ainsi, cette écriture n’est pas celle d’un récit mais est poétique, poésie.