Édition suivie par 618 abonnés

Bookclub

27 rédacteurs

À propos de l'édition

« Nous voulons des livres, des films qui agissent sur nous comme des corps, mille fois mieux que des corps, comme des corps vivants. » (Alban Lefranc)

« Plus on s'affronte à une construction

littéraire, plus on peut déplacer les perceptions courantes, les manières de voir, et plus les conséquences sont politiques. » (Édouard Louis, à propos d'En finir avec Eddy Bellegueule)

« Je ne sais pas ce que c'est un livre. Personne ne le sait. Mais on sait quand il y en a un. » (Marguerite Duras)

  • Édition Bookclub

    Annie Ernaux : « Je vengerai ma race »

    Par | 6 commentaires | 1 recommandé
    Annie Ernaux, dans Les Années (Gallimard), rend compte du passage du temps de l'après-guerre à aujourd'hui. Comment on s'inscrit dans son époque, comment on est toujours dedans et dehors. C'est un livre majeur et magnifique. Elle répond, pour le Bookclub de Mediapart, à trois questions.
  • Édition Bookclub

    « Ça a le mérite d'exister …»

    Par | 4 commentaires | 1 recommandé
    Un de mes amis, qui avait acheté la « biographie » de Bourdieu publiée tout récemment chez Flammarion m’a dit, après avoir lu mon compte-rendu sévère dans le Bookclub de Médiapart,« Tu as raison. Ce livre est totalement nul ». Avant d’ajouter : « Mais il a au moins le mérite d’exister ».
  • Édition Bookclub

    Le désir en fleurs

    Par | 1 recommandé
       Une théorie du désir humain en quarante pages : voilà ce que nous propose Clément Rosset dans La Nuit de mai, nous donnant à croire que ce petit volume n’est que la transposition d’un rêve qu’il a fait.
  • Édition Bookclub

    Tombeau des mots

    Par | 2 commentaires | 1 recommandé
    Qui a déjà pensé que pour faire de la place dans les dictionnaires et y faire entrer des mots nouveaux, il fallait en supprimer tout autant ? Que pour que la langue vive, il faut que des mots meurent ?
  • Édition Bookclub

    Les Fitzgerald : couple people ?

    Par | 1 recommandé
  • Édition Bookclub

    Tot Ziens, Hugo Claus

    Par | 2 commentaires | 1 recommandé
    Hugo Claus le magnifique s'en est allé. Le Wallon que je suis a du chagrin. Il a le Chagrin des Belges, bien sûr, ce roman qui est plus que jamais d'actualité. Claus disait qu'il ne se pensait flamand qu'une fois sorti de Belgique. À Paris, parmi les "petits marquis" (ce sont ses termes), il se percevait en Flamand pesant. En Hollande, parmi des gens si sérieusement sérieux, il se sentait Flamand futile.
  • Édition Bookclub

    La pensée critique selon Eribon, Butler et Mbembe.

    Par | 2 commentaires | 1 recommandé
  • Édition Bookclub

    Salon du livre de Bruxelles

    Par | 1 recommandé
    Il se trouve que j'étais au salon du livre de Bruxelles – non, à la Foire du livre, là-bas on dit "Foire" parce qu'on aime le bordel ; c'est un fait les Belges aiment davantage le bordel que les Français et c'est pour ça que j'aime les Belges –, enfin bref j'y étais samedi 8 mars. Je n'y ai pas vu les mêmes que d'habitude, je veux dire les mêmes lecteurs.
  • Édition Bookclub

    Questions d'héritage (autour de Mai 68)

    Par | 1 recommandé
    Liquider, comme on le souhaite en haut lieu? Ou au contraire maintenir, transmettre, comme une avalanche de livres s'y emploient à l'occasion d'un quarantième anniversaire? Jamais Mai 68 n'aura autant coïncidé avec la question de son héritage, avec un "que reste-t-il de…?".
  • Édition Bookclub

    Bravoure de Proust

    Par | 2 commentaires | 1 recommandé
    Que l’auteur d’Ulysses ait rencontré ou non l’auteur de la Recherche du temps perdu un soir de mai 1922, on s’en fiche un peu. Et l’on s’en fiche davantage encore quand on sait que, ce soir-là, James Joyce était fin saoul et que Marcel Proust est arrivé très en retard.