Édition suivie par 618 abonnés

Bookclub

27 rédacteurs

À propos de l'édition

« Nous voulons des livres, des films qui agissent sur nous comme des corps, mille fois mieux que des corps, comme des corps vivants. » (Alban Lefranc)

« Plus on s'affronte à une construction

littéraire, plus on peut déplacer les perceptions courantes, les manières de voir, et plus les conséquences sont politiques. » (Édouard Louis, à propos d'En finir avec Eddy Bellegueule)

« Je ne sais pas ce que c'est un livre. Personne ne le sait. Mais on sait quand il y en a un. » (Marguerite Duras)

  • Édition Bookclub

    Guy Debord : derniers actes

    Par | 1 recommandé
      On arrive à la fin : derniers actes. Le septième volume de la correspondance de Guy Debord couvre les années 1988 à 1994, qui sont bien les dernières. Pour qui a commencé, comme moi, à écrire sur lui à peu près au moment de la parution du premier volume, en 1999, c'est un constat qui ne va pas sans émotion.
  • Édition Bookclub

    La philo, cette blague !

    Par | 12 commentaires | 1 recommandé
       L’engouement pour la philosophie est un fait de notre temps, dont il est permis de se réjouir au total. Il n’a cependant pas produit que de bonnes choses et l’on frémit à l’idée de ce qui devait se dire dans certains cafés philosophiques. Par ailleurs, les tentatives écrites pour mettre la philo à la portée de chacun peuvent prendre une allure bêtasse qui irrite facilement.
  • Édition Bookclub

    Bibliocaustes : à propos d'une « Histoire universelle de la destruction des livres »

    Par | 1 recommandé
    D'emblée la justesse ou même l'urgence du sujet s'impose, d'autant plus que Fernando Baez, essayiste et poète vénézuélien, commence avec l'évocation d'un séjour à Bagdad, en 2003 : bibliothèques et musées pillés, collections irrémédiablement détruites, sous l'œil impassible des Américains.
  • Édition Bookclub

    Manchette : un coup de pied dans la fourmilière

    Par | 2 commentaires | 1 recommandé
    Le Journal inédit (1966-1974) de Jean-Patrick Manchette (Gallimard) est un événement. L'auteur de Nada décide de vivre de sa plume : galères sans fin et regard noir sur la société. Il se plaint des mauvais films, de la fatigue, des autres, des mauvais livres, de sa mère. Et c'est sa vie même : passionnante, ennuyeuse, laborieuse.
  • Édition Bookclub

    Télérama est un fanzine

    Par | 1 recommandé
    Difficile de ne pas avoir l'œil attiré par ce fanzine - lorsqu'on le trouve. Son logo est le décalque de celui, classique, de Télérama, mais l'intérieur n'a rien à voir avec l'hebdo télé. Ici, tourner les pages revient à pénétrer dans une sorte de caverne photocopiée
  • Édition Bookclub

    Antoine Bello : un sarkozyste heureux !

    Par | 2 commentaires | 1 recommandé
     Plus de 70 % des Français mécontents de l'action de Nicolas Sarkozy un an après son élection du 6 mai 2007 selon un sondage à paraître jeudi. Antoine Bello, écrivain chouchou des "Inrockuptibles" et de "Libération", n'en fait pas partie.
  • Édition Bookclub

    Marc Dugain : « Tout est trompe-l'œil »

    Par | 2 commentaires | 1 recommandé
    Qu'est-ce qui fait qu'on tombe amoureux d'un texte ? Marc Dugain, auteur d' Une exécution ordinaire (Gallimard, 2007), est fasciné par un récit de Tchekhov au point de songer à l'adapter au théâtre. Dans Une banale histoire (1893), considéré comme le texte le plus noir de Tchekhov, un homme de science de 62 ans, sur le point de mourir, s'interroge sur sa vie.
  • Édition Bookclub

    Le siècle de Freud revisité par un Américain

    Par | 1 recommandé
     Le livre d'Eli Zaretski, Le Siècle de Freud. Une Histoire sociale et culturelle de la psychanalyse, est à la fois passionnant et irritant.
  • Édition Bookclub

    Littérature: le désengagement absolu

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
      Le vieux thème romantique du poète maudit ou de l’écrivain exilé parmi les siens fait retour. Il prend même une forme beaucoup plus déterminée que jadis dans la mesure où il se conjoint avec l’idée de la perversion du littéraire à l’intérieur du grand système médiatique qui met en spectacle l’écrivain et fait du livre une pure marchandise.
  • Édition Bookclub

    Le 18 Brumaire du général De Gaulle

    Par | 5 commentaires | 1 recommandé
    Il faut attendre les dernières pages de ce récit parfaitement informé, parfois brillant mais somme toute assez classique du 18 Brumaire pour tomber sur une remarque surprenante (1). Cherchant parmi les coups d’Etat plus récents celui qui peut le mieux se comparer à celui de Bonaparte, Patrice Guennifey choisit le 13 mai 1958.