Sabrina Kassa

Journaliste

Paris - France

Sa biographie

Journaliste indépendante depuis 1999 (http://sabrinakassa.fr), j'ai rejoint la rédaction de Mediapart en mai 2015. Je suis co-responsable du Club Mediapart.

Consultez ici ma déclaration d'intérêts

Lire ses articles dans le journal
Son blog
70 abonnés Le blog de Sabrina Kassa
Ses éditions
1 / 22
Voir tous
  • Zoom sur Hassan Alkalesh

    Par
    Le mois dernier, le journaliste syrien Hassan Alkalesh a rejoint le Club Mediapart. Il écrit régulièrement sur la géopolitique et l'histoire de la Syrie mais aussi sur la politique française. Le fait est assez rare pour avoir suscité notre curiosité. Quel est son parcours journalistique ? Comment alimente-t-il son blog ? Comment se projette-t-il dans l'avenir ? Interview.
  • #OpenEurope : la réaction citoyenne

    Par
    Le Club a lancé un appel à contributions, le 1er juillet, pour « Ouvrez l'Europe #OpenEurope », l’opération que Mediapart a initiée pour rendre compte du drame des migrants, en partenariat avec sept journaux tunisien et européens et plusieurs collectifs, associations et ONG. Témoignages, interpellations, informations en France et à l’étranger, analyses, informations pratiques, retrouvez ici les billets à ne pas manquer.
  • Il était une fois (le climat) des gens heureux !

    Par
  • L’auto-modération est-elle l’avenir de notre liberté d’expression ?

    Par
    La Grande Chambre de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) vient de confirmer, par 15 voix contre 2, la décision des juridictions estoniennes de tenir la société éditrice Delfi pour responsable des commentaires injurieux publiés sur son site. C’est la première fois que la CEDH était appelée à examiner un tel grief.
Voir tous
  • Édition L'Hebdo du Club

    L’Hebdo du Club #42: appel à contributrices !

    Par
    Cette semaine, l'Hebdo se penche sur une question grave : la place des femmes dans le Club. Verdict : pas catastrophique, mais presque. Sur 100 billets mis à la Une depuis jeudi dernier, seuls 16 billets et 2 tribunes ont été signés par des femmes. Le déséquilibre est dû à une présence plus massive d’hommes parmi nos abonnés, et donc parmi nos contributeurs, mais pas seulement…
  • Édition L'Hebdo du Club

    L’Hebdo du Club #39: être ou ne pas être végan?

    Par
    Si vous avez suivi la polémique de cette semaine autour du véganisme avec intérêt, effarement, ou incompréhension (ou si vous êtes complètement passé·e à côté ! ), cet Hebdo est pour vous. Florilège des billets, pro et anti-végans, publiés dans le Club depuis 2008.
  • Édition L'Hebdo du Club

    L’Hebdo du Club #38 : France terre d’asile, «is it true story telling ?»

    Par
    Alors qu’un énième projet de loi durcissant le « Code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile » sera bientôt examiné à l’Assemblée, le Club (re)monte au créneau pour défendre les droits bafoués des étrangers qui cherchent refuge en France. En bas de chez soi, à Calais ou à Briançon, mais aussi au sein de nos institutions, comme les préfectures, les universités ou l'OFPRA. Et pour finir, zoom sur le docu-fiction «Is it a true story telling », inspiré d'un billet de blog.
  • Édition L'Hebdo du Club

    L’Hebdo du Club #36: bye-bye Johnny!

    Par
    Certains se sont rappelé leurs années yéyé, d’autres ont regretté que « la gauche » ne se sente pas plus proche des goûts du peuple, d’autres enfin ont adoré parler motos. Cette semaine le Club a vrombi, à l’unisson des médias nationaux, de paroles sur Johnny Hallyday, avec en toile de fond une critique sévère de la cérémonie nationale, jugée « obscène ». Et une angoisse : ne pas être Johnny relève-t-il du mépris de classe ? 
  • Édition L'Hebdo du Club

    Hebdo du Club #34: comment sortir de la porcherie?

    Par
    Suite aux millions de témoignages à travers le monde qui ont été publiés dans les réseaux sociaux, à travers #BalancetonPorc et #MeToo, dans la foulée de l’enquête du 10 octobre qui visait Harvey Weinstein, le Club a réagi. Des paroles de femmes, et d'hommes, qui disent (le plus souvent) leur dégoût de la domination masculine. Et qui cherchent les moyens de sortir de «la porcherie».