12 mai 68 : joyeusetés de la parano policière

N°49 de ma série "1968" qui comptera plus de 100 articles sur l'année. Après une semaine d'exactions violentes contre la jeunesse et au service d'un régime décati, le gaullisme, un regard joyeux sur la parano policière. Prochain article:"13 mai 68: si les étudiants ont pu, les travailleurs peuvent plus encore".

12 mai 2018

juin-12
A partir de la « nuit des barricades » du 10 mai, l’Etat et ses bandes armées sont sur les dents. On en prend la mesure dans les archives des messages téléphoniques émanant de policiers, de fonctionnaires ou de parisiens anonymes, qui convergent vers… l'état-major de la Préfecture. 

Voici le savoureux florilège retenu dans un article de l’Express de 1998:

« - 3 mai. 15 h 20: «M. Le Pen, journaliste au journal Minute, a écrit un article sur l'étudiant Cohn-Bendit. Depuis, il a reçu des lettres de menace et demande une protection statique pour le journal Minute, rue du Croissant.»

- 16 mai. 12 h 3. «Dès maintenant, la surveillance du domicile de M. Pompidou, quai d'Orléans, sera exercée en permanence par: 1 + 4 civils, 1 car radio.»

16 h 32. «Le directeur du musée du Louvre craint une occupation. Toutes les portes sont fermées sauf porte Denon et celle du pavillon de Flore.»

18 h 43. «Des étudiants pourraient se diriger en cortège vers le siège de l'ORTF, rue Cognacq-Jay, dont ils tenteraient de s'emparer. Certaines complicités intérieures seraient acquises qui pourraient créer des diversions et faciliter l'opération. Certains craindraient toutefois que le service d'ordre ne soit amené à faire usage des armes.»

19 h 02. «Sommes avisés par appel anonyme par un professeur du collège Estienne, 18, boulevard Auguste-Blanqui, que les étudiants du 22 mars ont l'intention d'occuper l'école cette nuit et de tout détruire.»

- 18 mai. 17 h 29: «Le théâtre de l'Odéon doit sauter à 17 h 30.»

18 h 41. «A 18 h 14, un homme d'environ 40 ans porteur de lunettes a fait l'achat d'un certain nombre de matraques en caoutchouc plombé au magasin Manufrance, rue du Louvre. En sortant, il a distribué ces objets à 5 ou 6 jeunes gens qui attendaient sur le trottoir. D'après une vendeuse de ce magasin, un nombre très important de matraques du même genre aurait été vendu depuis ce matin. Le stock de la Samaritaine est épuisé.» Rajout manuscrit: «Cabinet avisé. Vente suspendue à la demande de la police.»

-19 mai. 11 h 50. «Hôtel Plaza Athénée. Deux banderoles ont été apposées devant l'hôtel (en français et en anglais): ?Le personnel de l'hôtel a pris la responsabilité de l'hôtel. Nous assurons la continuité du service à nos clients?...»

15 h 22. «M. Despré de l'ORTF-tour Eiffel a reçu communication anonyme signalant bombe pilier ouest tour Eiffel.» Rajout manuscrit: «P. S. 16 envoyée, aucun objet suspect.»

15 h 25. «M. Maurice Genevoix a été informé par le Pr Jean Delay que des étudiants se proposent d'occuper l'Académie française (l'information serait sérieuse).»

17 h 5. «Appel d'un imprimeur rue du Pont-de-Lodi. Des étudiants lui réclament du papier. A refusé. Au siège de cette imprimerie se trouvent des clichés pour le tirage de billets de banque.» Rajout manuscrit: «Envoyez protection.»

22 h 21. «Un particulier signale qu'au conservatoire d'art dramatique, rue du Conservatoire, une dizaine de jeunes lancent des objets divers du haut des toits. Certains seraient munis de haches.»

- 29 mai. 17 heures: «Dans le café Le Solferino, à Solferino-Saint-Germain, deux dames ont entendu un homme téléphoner et dire à son correspondant: ?Ne t'inquiète pas, nous avons un stock d'armes et c'est pour cette nuit entre minuit et 4 heures.? 

Cet individu est en ce moment à la terrasse de ce café.»

de-gaulle-armes
Spécial dédicace en souvenir des collabos. Alors que la plupart des Parisiens, au début de Mai, éprouvent de la sympathie pour les étudiants, la police peut parfois compter sur quelques laches. Ainsi, le commissariat du Ve arrondissement reçoit-il, le 16 mai, la visite d'une habitante du quartier, pressée de dénoncer ses voisins, tout comme ils dénonçaient les juifs et communistes à la police sous Pétain, qui s’était mise au service des nazis: «Au cours des nuits du 11 au 12 et du 12 au 13 mai 1968, j'ai, de ma fenêtre, remarqué que plusieurs jeunes gens, se trouvant dans l'immeuble 89, rue Monge, lequel fait face à mon immeuble, se rassemblaient aux fenêtres situées au quatrième étage, derrière un store rouge, et au sixième étage (deuxième fenêtre et lucarne). Ces jeunes gens lançaient, par ces fenêtres, des projectiles sur les services de police qui passaient, se tenant en retrait de ces fenêtres. Je me tiens à la disposition des enquêteurs pour indiquer les fenêtres et pour tout renseignement complémentaire.» 

Le même jour…

  • Palestine: affrontement d’artillerie à la frontière entre Israël, Liban et Jordanie avec un groupe de Fedayins. Al Fatah annonce 4 interventions sur le territoire israélien dans les 48 heures.
  • Etats-Unis: le premier échelon de la « marche des pauvres » arrive à Washington. Pour les jours suivants, sont attendues des milliers de personnes qui camperont sur un terrain de 6 hectares, près de la Maison Blanche : cela s’appellera « Resurrection City ».

*********************************

50 ans plus tard...

***********************************

Articles déjà publiés dans ma série « 1968 »

  1. 5 Janvier 68: Dubcek accède au pouvoir en Tchécoslovaquie
  2. "Eh bien non, nous n'allons pas enterrer Mai 68", par A. Krivine et A. Cyroulnik
  3. 26 Janvier 68: Caen prend les devants
  4. 27 janvier 68: les lycéens font collection de képis de policiers
  5. 29 Janvier 68: Fidel écarte les dirigeants pro-soviétiques
  6. 31 janvier 68: Vietnam, l’offensive d’un peuple héroïque
  7. Mai 2018 : sous les pavés la rage, par Jacques Chastaing
  8. Mai 68 vu des Suds
  9. 6 Février 68: grand Charles et grand cirque à Grenoble
  10. 14 février 68: combat pour le cinéma
  11. 17-18 Février 68: La jeunesse européenne avec le Vietnam
  12. Mai 68 n’a pas commencé en mai, ni en mars, ni au Quartier Latin, ni à Nanterre
  13. 24 Février 68: Plate-forme commune FGDS- PCF
  14. 26 février 68: L'aéroport c'est déjà non, et au Japon
  15. 1er Mars 68: bataille romaine de Valle Giulia
  16. Mai 68: des conséquences "positives" pour 79% des Français
  17. 1968: le père De Gaulle et la tante Yvonne, ça suffit !
  18. 8 mars 68 : révolte étudiante en Pologne
  19. 11 mars 68 : les affrontements de Redon donnent le ton
  20. A retenir: le 23 Juin, colloque "Secousse et répliques de Mai-Juin 68"
  21. 15 Mars 68: Répression sauvage en Tunisie et rêverie dans Le Monde
  22. 16 mars 68: My Lai, un Oradour sur Glane perpétré au Vietnam
  23. 18 Mars 68: début du Mai sénégalais
  24. 20 mars 68: Karameh, une victoire de la Palestine 
  25. 22 mars 68: Nanterre allume la mèche
  26. 25 Mars 68 à Honfleur: "Je n'avais pas vu ça depuis 36 !"
  27. 28 mars 68: à Rio l’assassinat d’un étudiant déclenche un mouvement de masse
  28. 4 Avril 68: Martin Luther King est assassiné
  29. Alerte à Versailles: 52 % des Français veulent un nouveau mai 68
  30. Merci Jacques Higelin, esprit de 68 
  31. La grève générale de 36 et ses leçons 
  32. 11 avril 68: attentat à Berlin contre Rudi Dutschke
  33. 17 avril 68: victoire politique sur les massacres du « Mé 67 » en Guadeloupe
  34. Ludivine Bantigny - 1968 : de grands soirs en petits matins - vidéo 
  35. 25 avril 68: le mouvement prend son envol à Toulouse
  36. 29 avril 68: Shadocks contre Gibis
  37. 30 avril 68: Première Partie de la série « 1968 »: Mise en jambe
  38. 1 Mai 68: la combativité ouvrière est confirmée
  39. 2 Mai 68: Nanterre est fermé
  40. 3 mai 68: les cinq erreurs du préfet de police Grimaud
  41. 4 Mai 68: Heurts et malheurs de "Groupuscules dirigés par un anarchiste allemand"
  42. 5 mai 68: un dimanche pas comme un autre
  43. 6 Mai 68: « Libérez nos camarades »
  44. 7 mai 68: L'Assemblée nationale, l’Elysée ? Du théâtre, du cinéma !
  45. 8 mai 68: « L’Ouest veut vivre »
  46. 9 mai 68 : les travailleurs de la Wisco, premiers occupants victorieux
  47. 10 mai 68: « Nuit des barricades »
  48. 11 mai 68:  Pompidou à la manoeuvre 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.