Charles Conte
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Laïcité

Suivi par 262 abonnés

Billet de blog 19 déc. 2019

L’édition «Laïcité» fête ses dix ans et ses 400 articles

Depuis septembre 2009, la Ligue de l'enseignement anime avec constance une édition participative sur Médiapart. Elle est sobrement intitulée «Laïcité». En dix ans plus de 400 articles ont été mis en ligne.

Charles Conte
Chargé de mission à la Ligue de l'enseignement
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La Ligue de l'enseignement s'est intéressée au projet de média participatif qui deviendra "Médiapart" dès le début de l'aventure. Une édition participative est lancée dans la partie Club. Le premier article de cette édition est mis en ligne le 25 septembre 2009. Il porte sur les grands moments de la laïcité. Nous picorerons ici dans les quelques 400 billets mis en ligne pour tenter d'en offrir une image. La nécessité de la constance est évidente. Un mouvement d'éducation populaire s'inscrit forcément dans la durée. La Ligue de l'enseignement a fêté ses 150 ans en 2016. Elle fait vivre la laïcité dans une myriade d'activités mises en oeuvre dans les 25.000 associations affiliées aux 102 fédérations départementales.  L'édition "Laïcité" se consacre à diffuser des informations sur la laïcité. Certains billets sont désormais dédiés au suivi de l'actualité laïque, avec des textes brefs renvoyant à des sources précises, le tout désormais illustré par des séquences vidéos: premier, deuxième et troisième billets.  L'édition "Laïcité" rend publiques les positions de la Ligue de l'enseignement. Notamment contre la montée aux extrêmes, lors d'une audition par l'Observatoire de la Laïcité ou du grand débat national... Une brochure synthétise les analyses et les positions de la Ligue en 2017 "La Laïcité, une émancipation en actes".

Le présent billet est une esquisse d'inventaire. A l'heure du bilan (quasi obligatoire puisque dix ans est un chiffre rond !), nous constatons une activité dense: environ un billet par semaine si on fait abstraction des périodes de vacances. Et ces billets couvrent tous les domaines relevant de près ou de loin de la laïcité. Ainsi, satisfaite de son propre travail, la Ligue a lancé une nouvelle édition.  Elle est consacrée au suivi des Cercles Condorcet. Ces cercles culturels, au nombre d'une cinquantaine, accompagnent les fédérations départementales de la Ligue qui se veut un mouvement d'idées. Le premier article est paru le 23 septembre 2019.  L'édition "Les Cercles Condorcet" compte à ce jour 14 articles. Elle suit ainsi le même rythme de parution que la présente édition "Laïcité". 

Ce n'est pas une surprise, l'édition "Laïcité" propose un grand nombre d'articles sur la question scolaire. Le deuxième article mis en ligne critique une proposition de loi émanant du sénateur UMP Jean-Claude Carle concernant le financement des élèves fréquentant des écoles élémentaires privées sous contrat d’association, hors de leur commune de résidence. C'est le début d'une longue série, rappelant en particulier l'historique serment de Vincennes contre la loi Debré sur le financement publics des établissements privés d'enseignement, en donnant des informations précises sur  le "caractère propre" des établissements catholiques, juifs et musulmans, en analysant les données sur l’enseignement public et les établissements d’enseignement privés, mettant ainsi en lumière les privilèges accordés à ces derniers, en scrutant la profondeur historique avec un parallèle entre l'école de 1882 et celle de 2004, en documentant l’expansionnisme de l'enseignement privé catholique, et en mettant au jour les conséquences de la scolarisation à trois ans... C'est dans le cadre du Comité National d'Action Laïque que la Ligue développe son militantisme sur ce thème, avec un point d'orgue sur l'application du principe de laïcité dans les établissements publics.

Deuxième grand sujet traité par de nombreux articles: la loi de séparation des Eglises et de l'Etat du 9 décembre 1905, du refus de sa révision à sa célébration par la plantation d'Arbres de la Laïcité. Il n'est pas exagéré de parler de "laïcité chérie" à l'instar de Cynthia Fleury, même si cette laïcité est définie de bien des façons. Plusieurs dizaines d'articles sont des recensions d'ouvrages traitant de laïcité, avec des auteurs allant de Jean-Michel Ducomte à Henri Pena-Ruiz, en passant par Claude Askolovitch,  Caroline Fourest, Michel SeeligIsabelle Saint Martin, Joan W. Scott, Edwy Plenel avec son livre "Pour les musulmans" se référant au texte d'Emile Zola "Pour les juifs" ...

Des sujets d'actualité ont suscité plusieurs articles chacun: l'enseignement laïque de la morale et des faits religieux, avec publication d'actes de colloque, le combat (c'est le terme qui convient) pour l’ouverture d’un collège public à Beaupréau (Maine et Loire), l'affaire Baby-Loup, la lutte internationale contre le délit de "blasphème" avec un rapport mondial annuel, la Charte de la Laïcité à l'Ecole, la laïcité dans la commune (une série de notes thématiques), le droit de mourir dans la dignité,  le mariage pour tous, les mutilations sexuelles, incluant le problème de la circoncision et affirmant le droit des enfants à l'intégrité physique, la question de l'alimentation, le sport et la laïcité, avec un guide dédié rédigé par l'Ufolep, la laïcité dans les séjours de vacances, également avec un guide dédié,  les dérives sectaires, le régime des cultes en Alsace et en Moselle, et les désormais incontournables sorties scolaires. L'anticléricalisme n'est pas oublié avec, par exemple, une critique des pratiques pédophiles dans certains milieux catholiques ou une lettre sarcastique "Bien se conduire grâce au Lévitique". L'édition "Laïcité" n'a pas échappé aux marronniers, en particulier tout au long de l'année laïque, scandée par des billets consacrés au Jour de l'An, au Jour de Darwin (né le 12 février), à Pâques ou plutôt aux banquets du vendredi-dit-saint, au Premier mai (détaillé sur le blog du Cercle Condorcet d'Eure-et-Loir), au 14 juillet, à la Toussaint, au 11 novembre (à l'histoire et aux mémoires) et à Noël

Dès la mise en route de l'Observatoire de la Laïcité en 2013, l'édition "Laïcité" a suivi de près tous ses travaux, aussi bien ses Rapports que ses Guides et la remise de ses Prix.   La Ligue de l'enseignement a soutenu son président et son rapporteur dont les travaux ont été bassement attaqués. En octobre 2015 c'est un grand colloque à l'Espace Reuilly "Des combats fondateurs aux enjeux d'aujourd'hui" qui traite de l'ensemble de ces sujets. Les actes sont publiés. La Ligue de l'enseignement a ainsi fermement soutenu la ligne fondée sur la liberté de conscience qui était celle des fondateurs: Jules Ferry, Aristide Briand, Jean Jaurès... Elle réfute les postions consistant à réduire la laïcité à un marqueur identitaire, un élément du clash des civilisations en focalisant sur une seule religion, l'islam, et en tentant de "laïciser" la société elle-même et non les institutions républicaines. Comme on l'a vu au fil des articles évoqués ci-dessus, toutes les religions sont mises à la question. Les nouvelles ne sont pas évacuées, comme les évangéliques avec un panorama sans concession et l'islam avec la recension du film de Nadia El Fany ou du dernier livre de Riss. Lors des attentats criminels de 2015, la Ligue s'est résolument engagée: "Etre Charlie, pour que l'histoire ne se répète pas". La question plus globale de la diversité culturelle est traitée de façon approfondie, lors d'un colloque de deux jours dont les actes sont en ligne sur le site Mémoires de la Ligue, ou d'articles de fond refusant en particulier l'instrumentalisation de la diversité culturelle.  

Sur ces bases claires et argumentées, la Ligue de l'enseignement entretient un dialogue avec la quasi-totalité du mouvement laïque. Ce dialogue peut être ferme, mais fondé sur le respect mutuel, comme avec l'Ufal. Il peut prendre la forme d'un suivi attentif comme avec les obédiences maçonniques, dont le Grand Orient et sa revue "Humanisme". Il peut être fondé sur des combats communs sans confondre les objectifs tenant à la nature des organisations, comme avec la Libre Pensée. Il peut être nourri par la qualité des productions intellectuelles, comme avec l'Union rationaliste... C'est dans cet esprit qu'on été fondées les Rencontres laïques de la Ligue de l'enseignement, car « Il est plus que temps de s’unir pour défendre et promouvoir la laïcité ». Les premières Rencontres, le 22 janvier 2019,  ont eu pour sujet l'égalité entre les femmes et les hommes. Thème fréquemment évoqué dans l'édition, en soutien au Planning familial ou en relation avec Osez le féminisme, c'est un engagement de longue date de la Ligue. Les deuxièmes Rencontres, le 5 juin 2019, ont été consacrée à un sujet devenu crucial pour les militants laïques: la liberté d'expression. Les troisièmes, le 30 novembre 2019, ont traité d'un sujet fondamental: le lien entre la question laïque et la question sociale... Les Rencontres laïques préparées pour 2020 auront pour objet le sport et l'alimentation. Telle est l'ambition poursuivie: faire vivre la laïcité... 

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Les agentes du KGB étaient des Américaines comme les autres
Pendant la guerre froide, Russes et Américains arrivent à la même conclusion. Ils misent sur le sexisme de leurs adversaires. Moscou envoie aux États-Unis ses meilleures agentes, comme Elena Vavilova et Lidiya Guryeva, qui se feront passer pendant dix ans pour de banales « desperate housewives ».
par Patricia Neves
Journal — Corruption
Le fils du président du Congo est soupçonné d’avoir blanchi 19 millions d’euros en France
La justice anticorruption a saisi au début de l’été, à Neuilly-sur-Seine, un hôtel particulier suspecté d’appartenir à Denis Christel Sassou Nguesso, ministre et fils du président autocrate du Congo-Brazzaville. Pour justifier cet acte, les juges ont rédigé une ordonnance pénale, dont Mediapart a pris connaissance, qui détaille des années d’enquête sur un vertigineux train de vie.
par Fabrice Arfi
Journal — Écologie
« L’urbanisation est un facteur aggravant des mégafeux en Gironde »
Si les dérèglements climatiques ont attisé les grands incendies qui ravagent les forêts des Landes cet été, l’urbanisation croissante de cette région de plus en plus attractive contribue aussi à l’intensification des mégafeux, alerte Christine Bouisset, géographe au CNRS.
par Mickaël Correia
Journal — Santé
Les effets indésirables de l’office public d’indemnisation
Depuis vingt ans, l’Oniam est chargé d’indemniser les victimes d’accidents médicaux. Son bilan pose aujourd'hui question : au lieu de faciliter la vie des malades, il la complique bien trop souvent.
par Caroline Coq-Chodorge et Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
Réflexions sur le manque (1) : De la rareté sur mesure
Pour que l’exigence de qualité et de singularité de l’individu contemporain puisse être conciliée avec ses appropriations massives, il faut que soit introduit un niveau de difficulté supplémentaire. La résistance nourrit et relance l’intérêt porté au processus global. Pour tirer le meilleur parti de ces mécanismes psycho-comportementaux, nos sociétés "gamifiées" créent de la rareté sur mesure.
par clemence.kerdaffrec@gmail.com
Billet de blog
Leur sobriété et la nôtre
[Rediffusion] Catherine MacGregor, Jean-Bernard Lévy, et Patrick Pouyanné, directrice et directeurs de Engie, EDF et TotalEnergies, ont appelé dans le JDD à la sobriété. En réponse, des professionnel·les et ingénieur·es travaillant dans l'énergie dénoncent l'hypocrisie d'un appel à l'effort par des groupes qui portent une responsabilité historique dans le réchauffement climatique. Un mea culpa eût été bienvenu, mais « difficile de demander pardon pour des erreurs dans lesquelles on continue de foncer tête baissée. »
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
De quoi avons-nous vraiment besoin ?
[Rediffusion] Le choix de redéfinir collectivement ce dont nous avons besoin doit être au centre des débats à venir si l'on veut réussir la bifurcation sociale et écologique de nos sociétés, ce qui est à la fois urgent et incontournable.
par Eric Berr
Billet d’édition
Besoins, désirs, domination
[Rediffusion] Qu'arrive-t-il aux besoins des êtres humains sous le capitalisme ? Alors que la doxa libérale naturalise les besoins existants en en faisant des propriétés de la «nature humaine», nous sommes aujourd'hui forcé·es, à l'heure des urgences écologique, sociale et démocratique, à chercher à dévoiler et donc politiser leur construction sociale.
par Dimitris Fasfalis